Magazine Conso

Interview / Daniel Wellington

Publié le 15 décembre 2014 par Atelierdecuriosite @adc_blog
montredanielwellington

Aujourd’hui nous sommes très contents de vous proposer ce post, un interview exclusif de Philip Tysander, créateur des montres Daniel Wellington. Nous sommes vraiment ravis que Philip ait pris le temps de répondre à nos questions, expliquer son parcours, donner ses petits conseils, nous parler de sa marque. Avoir un petit aperçu de la/les personnes derrière une marque c’est toujours plus sympathique, ça permet de ne pas voir qu’un produit, il y a bien des personnes derrière tout ça !

Pour illustrer l’article on a voulu s’amuser avec les montres et des miroirs, il y a un petit air « circus », c’est perturbant, ça se démultiplie de toute part. Peut être qu’inconsciemment on voulait illustrer le fait que les montres Daniel Wellington sont partout actuellement ! D’ailleurs si vous aussi vous voulez rejoindre la team DW on vous offre -15% sur tout le site avec le code HOLIDAY_CURIOSITE jusqu’au 31 Décembre.  On vous laisse découvrir l’interview.

montredanielwellington3

Bonjour, merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Nous souhaitons avant tout que vous vous présentiez en quelque mot. Qui est le créateur de Daniel Wellington ?

Mon nom est Filip Tysander, j’ai 29 ans et je suis le fondateur de la marque suédoise de montres Daniel Wellington. Le projet est né il y a 3 ans, je sentais qu’il y avait un « vide » sur le marché des montres accessibles, je me suis lancé un objectif : créer une ligne de montres élégantes et classiques.

Quel est votre parcours ?

J’ai eu un Bachelor en business/marketing à l’université d’Uppsala. Je me suis intéressé très tôt à la mode et durant mes études j’ai crée avec mon frère une ligne de nœuds papillon élégants et abordables, ainsi que des accessoires de mode que l’on vendait sur notre boutique en ligne.

Comment avez-vous eu l’envie de créer une ligne de montre ? 

Pour être honnête je n’avais pas beaucoup d’intérêt pour les montres avant de rencontrer Daniel Wellington, surtout parce je n’arrivais pas à trouver un compromis entre un style qui me plaisait et un prix convenable. Je cherchais « la » bonne montre, mais toutes celles que j’aimais n’étaient pas dans mes moyens.

En rencontrant Daniel Wellington, son style impeccable m’a inspiré une ligne de montre preppy. Lentement mais surement j’ai lancé ma première collection : La Collection Classique. 

Vos montres ont un succès incroyable partout dans le monde, leur style intemporel, leur sobriété, d’où vous-est venu l’idée ? Quelles-ont été vos inspirations ?

Lors d’un voyage il y a quelques années, j’ai rencontré un home passionnant avec un sens du style incroyable – son nom était Daniel Wellington. Il portrait sa montre sur un vieux bracelet militaire abîmé alors que tout le reste de son look était tiré à quatre épingles. (NB. Les fameux bracelets NATO). Ce mélange de styles allait parfaitement bien ensemble et l’aspect décalé m’a beaucoup plu.

Tout chez lui était parfait et inspirant, quand ma première collection de montre est née ça m’a semblé naturel de la nommer d’après le nom de l’homme qui m’a tant inspiré.

La montre est un objet particulier, elle nous rappelle le temps qui passe, permet de ponctuer/contrôler nos journées, c’est aussi un objet assez intime auquel beaucoup de personne s’attachent, parfois on donne même des montres de génération en génération. Que signifie votre montre pour vous ?

La montre DW que je porte tous les jours est sans aucun doute un rappel quotidien de ce que j’ai accompli jusque là. Je suis vraiment très fier d’être le fondateur d’une des marques de montres les plus appréciées du marché. Ca réchauffe vraiment mon cœur.

En ce moment on parle partout du style scandinave, aussi bien dans le design que la mode, pour vous les montres Daniel Wellington le représente-t-il ?

En effet. Notre intention est de crée des montres élégantes, classiques (sans trop de fonctionnalités) et abordables qui se portent pour toutes occasions. On a mélangé le style scandinave, un design minimaliste, avec des influences preppy. Notre large gamme de bracelets permet de changer de style facilement, on peut avoir un bracelet en cuir pour un look classique ou avec un bracelet NATO pour un côté plus décalé.

montredanielwellington2

On a beaucoup entendu parlé de votre marque sur les réseaux sociaux dernièrement, Instagram surtout, quelle est votre rapport à ces nouveaux supports de communication ?

Nos réseaux sociaux ont une place très grande dans notre marketing quotidien, ils permettent d’être en relation et d’interagir avec les personnes les plus importantes : nos clients et nos fans.

Tous les jours Daniel Wellington touche des milliers de personnes à travers le monde, nous sommes vraiment fière de notre page Instagram où nos fans sont très actifs et partagent avec nous leurs photos. Les retours et les encouragements que nous recevons tous les jours sont motivants et vraiment incroyables.

Est-ce qu’un jour on pourrait découvrir une collection capsule Daniel Wellington, en partenariat avec une autre marque, un artiste, ou même des bloggeurs ?

Nous avons eu beaucoup de propositions mais pour l’instant nous ne réfléchissons pas encore à ça .

Comment voyez-vous le futur de Daniel Wellington ? Avez vous de nouveaux projets pour la suite ? Des nouveaux modèles ? Des nouveaux horizons? 

Je vais continuer à faire grandir Daniel Wellington et j’espère que nos efforts vont nous permette d’atteindre notre rêve : devenir la plus grande marque de montre. Pour Baselword 2015, le plus grand salon de commerce équitable du monde, nous préparons quelque chose de spécial. C’est l’endroit parfait pour présenter des nouveautées !

En ce moment nous nous questionnons beaucoup sur comment monter sa propre marque, c’est un rêve pour beaucoup de personnes de notre génération et pourtant ce n’est pas toujours évident de se projeter vu l’état actuel des choses… Comment avez-vous fait ? Avez-vous des conseils à donner à des jeunes qui voudraient se lancer ?

Pour moi c’est important de créer quelque chose de différent par rapport à ce qui existe sur le marché, quelque chose qui va se démarquer. Et bien sûr mettre beaucoup de passion et d’efforts, vous serez fière de ce que vous avez accompli.

La première année de votre entreprise, il faut simplement survivre, c’est une réalité. Peu importe la fatigue ou la peur de l’échec il faut continuer à être vrai, ne pas perdre espoir et continuer à y croire. Amusez vous ! Le succès vient en faisant ce qu’on aime.

Et le plus important de tout c’est de ne jamais arrêter de rêver ! Je rêve de nouvelles opportunités chaque jour.

Merci beaucoup pour votre patience et vos réponses !

You are more than welcome. Thank you so much !

Interview / Daniel Wellington

On espère que cet article vous a plu et vous a intéressé. On vous fait plein de bisous et on se retrouve très très vite pour un nouveau post qui nous tient à coeur. Bon début de semaine.

Axel & Deborah


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Atelierdecuriosite 2609 partages Voir son profil
Voir son blog