Magazine Conso

Ce moment crucial : faire croire ou non au Père Noël ?

Publié le 15 décembre 2014 par Theworkingmum @theworkingmum1

Ma fille sait très bien, en tout cas j’en ai l’impression, ce qui est réel ou non. Jusqu’à aujourd’hui, la question du Père Noël ne s’était pas posée. Parler du Père Noël ou non, à vrai dire je n’ai pas eu le choix puisque c’est l’école qui a tout mis en œuvre pour le faire exister. Ma fille parle donc depuis plusieurs jours de : « c’est le Père Noël qui prend la tétine » (ça me donne une idée tiens!), « le Père Noël apporte les cadeaux », « un cadeau pour chacun ». D’après plusieurs psychanalystes ou psychologues, ce serait très positif car stimuler l’imaginaire permettrait de mieux découvrir la réalité.

perenoel

Alors à parler du père Noël et des cadeaux tout en testant notre patience bien comme il faut, je me suis engouffrée dans ce piège il y a quelques jours : « si t’es pas sage, pas de cadeaux ». J’en suis sortie : ça n’a pas durée longtemps, ouf ! Finalement, ça voudrait dire que mon autorité est à zéro. Père Noël à quoi me servirais-tu?

Qu’est-ce qui pourrait compter réellement? Que le Père Noël soit un avis extérieur qui récompense les meilleurs comportements. Il y aurait une justice, une équité, une valorisation de ceux qui ont été sages (d’où les problèmes plus tard de nos attentes envers Dieu puisqu’on transpose sur Dieu cette attente). « Si je suis sage, si je fais des efforts, je suis récompensé » : ça marche quand on est petit et plus grand ça donne quoi? « J’ai appris que ce qui compte, c’est faire des efforts »? C’est ce que l’ésotérisme met en avant mais pour ma part, je n’en suis pas convaincue. C’est en ce sens que le mensonge serait constructif : on n’a plus besoin de carotte et on comprend pourquoi elle était là…

Pour ma part, la magie doit exister tout le temps. Nous avons été voir Tchoupi par exemple il y a peu, les chiens dans Pat’patrouille parlent… Le Père Noël est un de ces personnages de ce monde parallèle mais ce n’est pas lui qui fait les cadeaux… ça marcherait aussi, non? Un argument d’ailleurs intéressant pour ne pas faire croire au Père Noël est le « merci ». Celui qui te signifie que tout n’est pas dû. Les responsabiliserions-nous trop tôt? Je ne pense pas car c’est déjà le cas pour l’anniversaire, non? Les cadeaux viennent de la famille et des amis et pourtant la fête est toujours réussie non?

La magie de Noël existe sans le Père Noël (preuve en est les vitrines de Noël des grands magasins parisiens).

Comme si pour se construire nos enfants avaient besoin du Père Noël! Ce n’est pas le cas de toutes les religions, j’en connais même qui n’ont jamais fêté Noël. D’ailleurs à y réfléchir, Noël a toujours été dans mon enfance signe de rassemblement familial (ayant de la famille dans le Nord de la France et en Italie – et aujourd’hui dans le sud). J’ai en tête les souvenirs du calendrier de l’avent, du sapin en plastique qu’on remontait en criant d’excitation, de toutes les décorations soigneusement rangées dans du papier bulle, du fois gras, des films de Noël (allez savoir pourquoi les contes de la crypte passaient tout le temps à ce moment là!)

Alors, que faire et que dire? Nous verrons bien le 24 et 25 !

C’est comment chez vous?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theworkingmum 2867 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte