Magazine Culture

Cinéma : Les héritiers

Publié le 15 décembre 2014 par Framboise32

les héritiers

comédie dramatique de Marie-Castille Mention-Schaar, avec Ariane Ascaride, Ahmed Drame, Noémie Merlant, Geneviève Mnich, Stéphane Bak, Wendy Nieto, Aimen Derriachi, Mohamed Seddiki, Naomi Amarger, Alicia Dadoun, Adrien Hurdubae, Raky Sall, Amine Lansari, Koro Dramé, Xavier Maly

Synopsis : D’après une histoire vraie. Lycée Léon Blum de Créteil, une prof décide de faire passer un concours national d’Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Cette rencontre va les transformer.

Les héritiers est le 3è film de Marie-Castille Mention-Schaar. La réalisatrice s’est inspirée d’une histoire vraie. Celle d’Anne Anglès, professeure d’histoire au lycée Léon Blum de Créteil et de sa classe de seconde. La classe était considérée comme la pire seconde du lycée, Ahmed Drame et ses camarades font vivre un enfer à l’enseignante d’histoire remplaçante. A la surprise générale, lorsque la titulaire du poste Anne Anglès revient, elle décide d’inscrire cette classe au concours national de résistance et de la déportation 2008-2009. Concours que la classe d’Ahmed a remporté dans la 2ème catégorie « Réalisation d’un travail collectif ». Les Héritiers a été projeté pour la première fois au Festival de Cannes 2014 dans le cadre des « écrans juniors ». Le casting d’élèves est fait de vrais acteurs et de vrais élèves du Lycée de créteil. Le film est sorti le 3 décembre prochain. Le film est distribué par UGC Distribution. La bande annonce est ici

Une superbe histoire pour un très beau film ! Les héritiers, ce n’est pas une lueur d’espoir c’est un océan d’espoir !  Cette classe est pour la plupart des professeurs et du directeur du lycée un échec et une perte de temps, sauf pour Anne Anglès leur prof principale . La classe métissée regroupe des filles et des garcons souvent seuls, manquant sérieusement de confiance en eux. Anne Anglès leur propose de participer à un concours. Elle les inscrit à un concours national dont le thème est la déportation des enfants durant la Seconde Guerre mondiale. Les élèves vont apprendre. Apprendre sur soi, apprendre sur les autres et apprendre la vie. Le film remue, remue les élèves, remue les profs et remue les spectateurs. L’histoire racontée est positive. Et pourtant l’histoire sur laquelle la classe travaille est triste et tragique. Le point fort est la rencontre avec Léon Zyguel, survivant d’Auschwitz, et à son témoignage face aux élèves bouleversés.

Ariane Ascaride est une fois de plus excellente.

Même si on n’évite pas les clichés, ce film est IMMANQUABLE. un superbe moment d’espoir, d’émotion.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine