Magazine Culture

Scattered words 2

Publié le 15 décembre 2014 par Pomdepin @pom2pin

Le 15 de chaque mois, j’essaie tant bien que mal de participer au rendez-vous « Mots éparpillés » de Margarida Llabres et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. Il faut ecrire un texte d’une centaine de mots en s’inspirant d’une photo donnée.

Ce n’est pas gagné, j’ai beaucoup de mal avec ce genre d’exercice. Ce mois-ci, j’ai voulu bien faire, j’ai écrit mon texte à l’avance, résultat, je l’ai perdu quelque part dans les entrailles de wordpress. Impossible de remettre la main dessus. Mon niveau de geekerie étant proche du néant, si ça se trouve, je l’ai envoyé chez quelqu’un sans faire exprès…ou alors c’est un signe, wordpress a préféré effacer mon texte par pure bonté d’âme, pour m’éviter de le poster? J’angoisse! Mais bon, je m’éloigne du sujet. Il va bien falloir que j’arrête de déblatérer et que je ponde quelques lignes pour remplacer celles qui se sont évaporées…

IMG_1119.JPG

De loin, on a l’impression de voir en double, deux petites filles identiques. Il faut dire aussi que leur mère n’aide pas, à toujours les habiller et les coiffer à l’identique. On ne lui a jamais dit que c’était important pour des jumelles, d’avoir sa propre personnalité, sa propre vie? Bien sûr, elle est tellement fière de ses filles, tellement heureuse d’avoir donné la vie deux fois alors qu’on lui avait dit qu’elle n’aurait jamais d’enfant. Le plus beau cadeau qu’elle pouvait espérer et il venait en double! Mais quand même, elle pourrait penser aux autres. Impossible de les différencier, ça doit les énerver aussi ces enfants, que tout le monde les confonde tout le temps. D’ailleurs c’est bien simple, il y en a une qui ne répond jamais. Ou alors, elles le font à tour de rôle?

C’est amusant, elles se donnent toujours la main, on dirait que l’une guide l’autre. Il n’y en a toujours qu’une qui parle, comme si l’autre attendait son tour. Voyons, c’est laquelle? En les regardant de plus près, on finit par remarquer une petite différence. L’une a toujours l’air heureuse, l’autre semble plus inquiète. L’une est peut être un peu plus grande, l’autre est peut être un peu plus faible…l’une avance d’un air décidé, l’autre a toujours l’air d’hésiter et pourtant, c’est elle qui semble la plus sereine des deux. Son bonheur, c’est le combat permanent de sa jumelle, qui du haut de ses 6 ans se bat tout les jours pour protéger sa sœur. L’une est sourde et muette, l’autre pas.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 9433 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines