Magazine Culture

Portnoy et son complexe, roman de Philip Roth

Par Mpbernet

La critique de Claude :

Reparlons de Philip Roth, ce grand auteur américain qui sera peut être un jour Prix Nobel. Il a 36 ans en 1969, quand paraît, sinon sa première œuvre, du moins son premier grand roman, Portnoy et son complexe.

Portnoy

C’est une longue plainte d’un jeune et brillant avocat new yorkais : si Alexandre Portnoy, très bon élève d’un petit College du New Jersey, a été comblé d’attentions par ses parents juifs comme par le système éducatif, il s’est senti étouffé par les innombrables recommandations et avertissements qui lui ont été dispensés.

Une sexualité très « dynamique » vient compliquer la vie de Portnoy durant son adolescence, puis devient une source d’aventures où notre personnage démontre son innocente muflerie à ces demoiselles.

Comme beaucoup de jeunes universitaires américains, il fera le voyage en Europe (Grèce, Italie, France) et le séjour en Israël, plus précisément en kibboutz sur le Golan. Les femmes n’y seront pas mieux traitées.

Autant dire que la perception de ce roman ne sera pas identique pour les lectrices et les lecteurs. Reste que le l’écriture de Roth est étincelante : vous tournerez chaque nouvelle page en vous demandant quelle surprise heureuse elle vous réserve. Et beaucoup plus si affinités.

Portnoy et son complexe, roman de Philip ROTH (1969), Traduit par Henri Robillot, éditions Folio, 375 p. 7,90€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte