Magazine

Champions "coté GAUCHE"...

Publié le 17 décembre 2014 par Stephanebigeard
Voici un article assez original d'Eric Richard, lu dans "la Nouvelle République", quotidien régional Centre-Ouest …
Il parle des "GAUCHERS" qui seraient loin d'être aussi "GAUCHE" que l'on pourrait le penser, surtout dans l'univers du sport, et plus particulièrement dans le très haut niveau...
Info ou intox ?
En tous cas, en tant que "Gaucher Homogène"... j'aime bien ces explications là !!!
A vous de juger ...

Ils ne représentent que 10 % de la population, mais près de la moitié des meilleurs tennismen, pongistes ou escrimeurs mondiaux.
Explications.
C'est une constante à l'échelle de l'humanité : une personne sur 10, environ, est gauchère.
Une habileté plus affirmée de la moitié gauche du corps (de l’œil jusqu'au pied) qui trouve son explication dans le cerveau.
Celui-ci se divise en deux hémisphères, le gauche et le droit.

Un « contact direct » se fait pour chacun de nous, soit avec l'hémisphère gauche (les droitiers), soit avec l'hémisphère droit (les gauchers). Ce dernier étant, notamment, le siège de l'évaluation des distances, ou de la distinction des objets.
Dans ce cerveau s'établissent les connexions entre les deux hémisphères, grâce aux corps calleux.
L'observation clinique tend à montrer que le corps calleux est généralement plus développé chez un gaucher.
L'intensité des connexions et des échanges dans le cerveau y serait donc plus forte…
Longtemps on a contraint les gauchers à « changer de mains » pour l'apprentissage de l'écriture.
Une pratique, heureusement en voie de disparition dans nos sociétés.
Car la « gaucherie », contrairement à sa signification évoquant la maladresse, pourrait être, au contraire, synonyme de qualité supérieure !
Le monde sportif tend à le montrer.
Pour des disciplines telles que le cyclisme ou la course à pied il n'y a évidemment aucune différence d'attitude.
En revanche, les chiffres sont éloquents concernant les sports de raquette : sur les 40 derniers champions de France masculin de tennis de table, 34 étaient gauchers !.

La statistique est aussi très nette concernant l'escrime : 63 % des champions du monde et champions olympiques de fleuret et d'épée, à travers l'histoire, sont des gauchers ou des gauchères.
De même, on ne compte plus les grands champions de tennis ou de boxe s’étant illustrés « coté gauche ».
Il existe une explication rationnelle à cette réussite : dans les sports individuels, les gauchers seraient habitués, dès le plus jeune âge, à « l'effet miroir », la lecture du jeu et de la technique adverse…
Tout simplement parce qu'ils rencontrent plus souvent des droitiers.
Plus controversée, mais pas forcément fantaisiste, l'explication d'ordre physique : compte-tenu de leur activité cérébrale spécifique, les gauchers auraient des temps de réaction plus courts que les droitiers.
Et là, il s'agirait d'un vrai avantage !
…Prédominants ou homogènes ?
D'un côté les droitiers, de l'autre les gauchers ?
La réalité est plus complexe.
Le fait de se servir usuellement de la main gauche ne suffit pas à déterminer le gaucher, car il s'agit de latéralité : toute la moitié du corps est concernée.
Pour une personne qui n'est pas totalement gauchère ou droitière, on parle de gaucher ou droitier « prédominant» (ou croisé).
À l'inverse, les individus parfaitement gauchers, ou droitiers, sont dits « homogènes ».
La population droitière homogène représenterait environ 65 % de l'humanité.
La distinction a son importance dans le monde sportif, où les champions gauchers ne se comptent plus.

Mais si les footballeurs
Ferene Puskas,
Diego Maradonna ou
Roberto Carlos étaient des gauchers homogènes,
Pelé, lui, était un gaucher prédominant.
En boxe, les gauchers ont souvent fait merveille, en ne citant que ...
Marvin Hagler,
Oscar de la Hoya.
Mike Tyson, lui, était un gaucher « contrarié » par ses premiers entraîneurs.
Avec sa perception de la rotation inverse au sens des aiguilles d'une montre, le gaucher peut s'illustrer dans le pilotage auto ou moto comme...
Ayrton Senna,
Valentino Rossi
ou Sébastien Loeb.
Le tennis a toujours fait la part belle aux gauchers et gauchères,
de McEnroe
à Nadal, en passant par ...
Connors,
Vilas,
Forget,
Leconte,
Martina Navratilova
ou Monica Selès.
Même constat pour l'escrime, où les gauchers célèbres sont légion; à l'image, côté français,
de Laura Flessel
ou de Fabrice Jeannet.
Enfin, le gaucher peut avoir une place déterminante sur un terrain de rugby, notamment grâce à la qualité de son jeu au pied :
l'Anglais Jonny Wilkinson,
le Sud-Africain Percy Montgomery
et le Néo-Zélandais Daniel Carter...
... sans doute les trois meilleurs buteurs du rugby mondial actuel…
Eric Richard - La nouvelle République
Enfin, une dernière petite liste de personnalités historiques..."coté GAUCHE"...
Platon,
Bach,
Michel-Ange,
Léonard de Vinci,
Pascal,
Einstein...
Sans oublier le nouveau président américain,
Barack Obam
a.
Mais rien d'étonnant à cela, puisque, au cours des trente-quatre dernières années, les gauchers ont occupé le bureau Ovale durant... vingt-deux ans.
Allez, au plaisir de vous lire... et c'est un gaucher qui vous le dit !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stephanebigeard 3992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte