Magazine Cinéma

Les Beatles – A Hard Day’s night

Publié le 16 décembre 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

The Beatles

A Hard Day’s Nigh (Quatre garçons dans le vent)
De Richard Lester
Avec John Lennon, Paul Mc Cartney, George Harrison, Ringo Starr
Angleterre, 1964,  1h27

Date de reprise 10 décembre 2014, version restaurée  

SYNOPSIS

1964, 4 garçons de Liverpool vont changer de monde, à supposer que cet écervelé de monde les laisse s’échapper de leur chambre d’hôtel. L’audacieuse comédie rock de Richard Lester entraîne les Beatles dans un tourbillon de fans hystériques, de producteurs paranos, de journalistes déchaînés, et révèle le secret de leur survie et de leur succès : un goût immodéré pour les gamineries et l’affirmation de soi, ainsi qu’une forte inclination à la joie de vivre. Le film ne fait que s’inspirer de la réalité.

Pour célébrer son 50e anniversaire, retrouvez A HARD DAY’S NIGHT le film culte des Beatles.

 » ‘Une version BD de ce qui se passait en réalité’, racontera plus tard Lennon. Trente-sept ans après, la ‘BD’, d’un noir et blanc crépitant, se feuillette toujours avec le même plaisir. Pas jaunie pour deux sous. » Télérama

Les Beatles – A Hard Day’s night
Les Beatles – A Hard Day’s night

A PROPOS DU FILM

A Hard Day’s Night (Quatre Garçons dans le vent) est une oeuvre incontournable de la pop culture ayant largement contribué au lancement du clip musical. Cette comédie à l’humour ravageur parvient à capter l’énergie et la fougue des Beatles, lesquels ont écrit pour le film plusieurs chansons inoubliables dont « A Hard Day’s Night » et « Can’t Buy Me Love ».

A Hard Day’s night a été tourné pour la célèbre United Artist (fondée entre autres, par Charlie Chaplin) dans un style proche du cinéma direct. Six semaines ont été nécessaires pour élaborer sa production, et le tournage s’est étendu sur une durée de sept semaines. En tout, seulement 500.000 $ ont servi à produire le film, sachant qu’au départ, la UA n’était intéressée que par la commercialisation de la bande originale du projet qui, vu la popularité des Beatles, se serait arrachée comme de petits pains. Sans surprise, le succès fut au rendez-vous, tant pour le film, que sa BO.

A l’origine, A Hard Day’s Night (titre anglais du film) devait s’appeler « The Beatles » ou « Beatlemania ». Mais lors d’une session d’enregistrements, Ringo Starr laissa échapper « It’s a hard day… », et se rendant compte de l’horaire tardif, ajouta « night ». L’expression n’est pas passée dans l’oreille d’un sourd et a fait rire les autres membres du quatuor. Le groupe enregistra donc une chanson homonyme dans la foulée, et nomma ainsi le film.

Même s’il met en scène le groupe pop le plus célèbre de tous les temps, le mot « Beatles » n’est jamais prononcé dans le film. Toutefois, on pourra remarquer furtivement une pancarte sur laquelle le nom est gravé, à la fin du concert. Le mot est également affiché sur l’hélicoptère dans lequel embarquent les quatre garçons dans le vent.

hdn---minature-3

FICHE TECHNIQUE

  • Réalisation : Richard LESTER
  • Scénario : Alun OWEN
  • Avec : John LENNON, Paul McCARTNEY, George HARRISON, George MARTIN, Ringo STARR
  • Musique : LENNON/McCARTNEY, George HARRISON, George MARTIN
  • Montage : John JYMPSON
  • Directeur de la photographie : Gilbert TAYLOR
  • Production : Walter SHENSON

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines