Magazine Cuisine

Faire germer ses graines

Par Jean Michel

Faire germer des graines chez vous et en manger régulièrement vous apportera une formidable énergie. Et si vous avez des enfants, ils seront sans doute émerveillés de voir se développer les germes et les pousses en quelques jours. Vous leur offrirez une belle occasion de réaliser la beauté et la force de la nature.

Avant de commencer à faire germer les graines, il est important de bien les choisir.

Les différentes graines à germer :

Vous pouvez utiliser presque toutes les graines de semence pour les faire germer :

  • Les légumineuses : alfalfa (ou luzerne), fénugrec, haricot mungo (appelé aussi soja vert), azuki (haricot rouge), lentille, petit pois, pois chiche, trèfle, etc.
  • Les céréales : avoine, blé, épeautre, maïs, millet, orge (non mondée), sarrasin, seigle, quinoa, riz, etc.
  • Les oléagineux : sésame, tournesol et les fruits oléagineux : noisettes, amandes, pignons, noix, amandes…
  • Les légumes : betterave, brocoli, carotte, céleri, chou, épinard, fenouil, navet, oignon, poireau, persil, radis, etc.
  • Les mucilagineux : cresson, lin, roquette, moutarde, pourpier, psyllium, etc.

Il existe tout de même quelques exceptions. Certaines graines germées sont toxiques et il ne faut pas les manger ! Il s’agit des graines de solanacées, à savoir les graines de tomate, d’aubergine et de poivron. ÉvitezEvitez aussi les graines germées de rhubarbe et de soja jaune.

N’hésitez pas à faire des mélanges de graines à germer, selon vos envies et vos besoins. Prenez soin d’associer des graines dont le temps de germination est similaire, à un ou deux jours près.
Les graines vont s’entraider pour germer avec un meilleur rendement. Et sur le plan alimentaire, elles se complèteront pour vous apporter tous les nutriments indispensables.

Vous pouvez par exemple associer des graines germées de radis, brocolis et alfalfa. Ou de fénugrec, fenouil et radis. Ou encore de quinoa, lentille rose et tournesol…
Testez et goûtez à tout, vous choisirez ensuite celles que vous préférez !

Si vous voulez cibler des troubles spécifiques ou combler des carences en vitamines et en minéraux, choisissez en fonction des apports nutritionnels des graines germées :

  • Le fénugrec germé est particulièrement revitalisant. Très indiqué en période hivernale.
  • Les lentilles et le cresson germés apportent beaucoup de fer. Parfait pour les personnes âgées, les stressés, les anémiés, …
  • Les radis, l’alfalfa, la roquette et la moutarde raviront votre organisme au printemps, car ils drainent le foie et renforcent le système immunitaire.
  • L’association ail et coriandre en pousses germées est très efficace pour éliminer les métaux lourds (mercure, plomb, aluminium, …) de vos organes et de votre système nerveux.
  • Le tournesol germé ou en pousse (c’est mon préféré !), par sa teneur exceptionnel en acides gras polyinsaturés (66%) favorise la production du bon cholestérol et abaisse la tension artérielle.

Conseils pour l’achat et le stockage des graines à germer :

Pour bénéficier de toutes les propriétés thérapeutiques des graines germées, privilégiez des graines à germer biologiques, sans traitement chimique ni manipulation génétique.

De plus, il est préférable d’opter pour des graines “spécial germination”. Ces graines respectent une série de critères : elles sont intégrales et non fendillées ; elles sont fraîches (récoltées dans l’année) ; elles sont nettoyées et dépoussiérées.
Toutes ces précautions vous garantissent un bon pouvoir germinatif et l’absence de moisissures pendant la germination.

Vous trouverez ce type de graines en magasin d’alimentation bio ou sur des boutiques en ligne. Je vous recommande des marques comme Germline ou Vogel, réputées pour leur sérieux.

Concernant le stockage, laissez les graines à germer dans leur sachet d’origine. Gardez-les dans un endroit sec, frais et obscur. La température idéale de stockage se situe entre 13 et 18 ° C.

Vérifiez la date limite de consommation avant de les utiliser. Généralement, elles se conservent au moins un an, et le plus souvent deux ans. Au delà de la date indiquée sur le paquet, la graine reste consommable, mais son pouvoir germinatif sera moindre. La fraîcheur des graines à germer se remarque à leur couleur. Avec le temps, les graines se ternissent.

Comment faire germer les graines ?

Il est possible d’acheter des graines déjà germées, en barquettes. Mais l’idéal est de les faire germer chez soi, la fraîcheur sera ainsi garantie. Les graines germées nécessitent peu de soins. C’est à la portée de tout le monde de cultiver un véritable petit jardin d’intérieur, même sans terrasse ni jardin.

Vous n’avez pas besoin de terre ni de beaucoup d’espace. Vous n’avez pas besoin non plus d’investir dans un germoir sophistiqué, vous pouvez vous servir de votre matériel habituel de cuisine.

Le matériel : des graines à germer, un récipient (pot, bouteille, tupperware, bol, …) et un morceau de gaze, de tulle ou de moustiquaire. A défaut, une passoire ou une simple assiette.

Le trempage ou pré-germination

Faites tremper vos graines à germer dans le récipient que vous avez choisi. Vous pouvez commencer par exemple avec une ou deux cuillerées à soupe pour vous familiariser avec le procédé. Prévoyez un récipient assez grand car les graines vont augmenter en volume pendant la germination.
Il suffit ici de recouvrir les graines avec de l’eau, de préférence de l’eau de source faiblement minéralisée.

Le temps de trempage peut varier entre 4 et 24 h selon les graines à germer. Il est généralement indiqué sur le paquet que vous avez acheté.
Lorsque les graines ont assez trempé, égouttez-les dans une passoire. Ou fixez un morceau de tulle ou de moustiquaire sur votre bocal avec un élastique et retournez-le pour le vider.
Puis, rincez soigneusement les graines à l’eau courante, en les remuant bien.

Cette étape du trempage est primordiale. Elle permet d’éliminer les substances de protection des graines à germer, toxiques pour l’organisme (acide phytique et inhibiteurs de protéase) qui immobilisent les réserves des graines.

La germination :

Germoir incliné

Posez votre bocal, ouverture vers le bas, sur un support tel que votre égouttoir à vaisselle, par exemple, ou un autre récipient plus grand que votre bocal. Inclinez votre bocal à 45° environ, de façon à ce que les graines soient réparties dans le bocal, plutôt qu’entassées sur le morceau de tulle. Cela évite la stagnation d’eau et permet une aération correcte des graines pendant la germination. Vous écarterez ainsi les risques de moisissures. Si vous optez pour une passoire, posez-la sur un bol.

Il suffit à présent de rincer les graines à l’eau courante, deux à trois fois par jour selon la température ambiante. Veillez à remuer les graines pour les aérer et à bien égoutter l’eau de chaque rinçage. Les graines doivent être humides en permanence, mais pas détrempées.
Pendant la germination, évitez le soleil direct et les courants d’air. Des températures ambiantes entre 20 et 25° sont les plus favorables.

Germination sur assiette

Si vous n’avez ni passoire, ni morceau de tulle, vous pouvez disposer vos graines sur une assiette préalablement recouverte d’un papier absorbant ou d’une fine couche de coton. Dans ce cas, vous ne pourrez pas rincer vos graines plusieurs fois par jour, mais vous pourrez les humidifier avec un vaporisateur. Je vous conseille d’utiliser cette méthode uniquement en dépannage, car elle ne permet pas une oxygénation optimale des graines germées, ni un bon rinçage.

Les temps de germination :
Ils varient selon les types de graines et leur qualité, mais aussi selon la température ambiante et la température de l’eau. Les graines les plus courantes seront germées au bout de 3 à 5 jours (fénugrec, alfalfa, soja vert, lentille, blé…).

D’autres sont plus rapides : un jour seulement pour le tournesol germé. Et d’autres demandent plus de temps : pousses de tournesol (à partir de graines de tournesol non décortiqué), carotte, oignon en 8 à 10 jours, ou persil et poireau jusqu’à 14 jours.

Mais nul besoin de retenir tout cela ! Le temps de germination est indiqué sur le paquet. Sinon, vous pouvez aussi vous fier à ce que vous voyez : dès que le germe apparaît, vous pouvez consommer les graines germées. Elles ont alors une taille de 0,5 cm environ.

Pour certaines graines (légumes et légumineuses), vous pouvez attendre quelques jours de plus pour voir apparaître deux petites feuilles vertes. Il s’agit alors de pousses de 1 à 5 cm. Vous bénéficierez ici du pouvoir détoxifiant de la chlorophylle.

Comment manger des graines germées ?

Faire germer ses graines

Pousses de haricots mungo

Avant de manger vos graines germées, je vous conseille d’être attentif aux points suivants :

  • Vérifiez s’il n’y a pas de moisissures. A ne pas confondre avec les radicelles et les germes qui sont parfois duveteux ! En cas de mauvaises odeurs, les graines germées ont fermenté et il est préférable de les jeter, ou au moins de les laver dans une bassine.
  • Rincez une dernière fois vos graines germées, ou lavez-les dans un saladier si vous préférez les manger sans les téguments. Ces enveloppes qui entourent certaines graines germées se détachent facilement dans l’eau. Ce n’est pas obligatoire, mais certaines personnes peuvent avoir du mal à digérer ces enveloppes ou n’aiment pas leur goût. Par contre, vous pouvez manger sans problème les petites racines à la base des graines.
  • Ne les laissez pas germer trop longtemps, car les graines germées finissent par s’épuiser, elles deviennent molles, elles flétrissent ou noircissent.

Pour de bonnes graines germées : odeur fraîche, couleur appétissante et croquantes en bouche.

Pour profiter de tous les bienfaits de vos graines germées, mangez-les crues et mâchez-les bien !

Libre à vous de les manger telles quelles ou bien ajoutées à diverses salades et crudités. N’hésitez pas à les incorporer à tous vos repas : dans les sandwiches, les sauces de salade, les canapés apéritifs, les mueslis, ou ajoutées en dernière minute à n’importe quel plat chaud (soupe, céréales, légumes, omelettes, galettes, …). Vous pouvez aussi en faire des jus, en y associant des légumes, avec une centrifugeuse ou un extracteur.

Blé germé (1 jour)

Mangez des graines germées en cure de une à plusieurs semaines, environ 50 g par jour pour un regain de vitalité. On peut en manger jusqu’à 200 g par jour si le corps est très fragilisé. Si vous en mangez 10 à 20 grammes quotidiennement, vous digèrerez mieux et ressentirez un réel bien-être.

Mais attention à certaines légumineuses, même germées, en cas de troubles du système digestif : testez les lentilles, pois chiche et haricots en petite quantité pour savoir si “ça passe”.

Conservation des graines germées : les graines germées se gardent bien au réfrigérateur, dans un récipient hermétique pour les protéger de la déshydratation. La plupart des graines se conservent 8 à 10 jours, voire 15 jours dans ces conditions.


Print Friendly

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean Michel 160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine