Magazine Concerts & Festivals

Les Mad Dogs ont perdu an Englishman, goodbye Joe!

Publié le 22 décembre 2014 par Concerts-Review

Aucun doute le plombier de Sheffield, John Robert Cocker, aka Joe Cocker, restera dans les mémoires comme un des plus grands chanteurs de rock.

p20715h0u57.jpg

Un timbre incomparable, un charisme fou, celui qui, au début des années 60, écumait les pubs de la sa ville industrielle avec le band Vance Arnold and the Avengers deviendra une star internationale.

Pas question ici de tracer un portait complet, ni d'énumérer toute sa disco, quelques flashes émaillant sa carrière imposante: le Grease Band avec l'incomparable Chris Stainton, 'Marjorine', la bombe, sa reprise de 'With a little help from my friends' , Woodstock: les mains tremblantes de Joe, Mad Dogs and Englishmen, les excès en tous genres, lors d'un concert à Forest National, Joe titubait, des managers devaient le conduire au micro, l'asseoir, l'aider à regagner les coulisses, mais toujours cette voix qui te remue les tripes.

Des ennuis judiciaires aux Antipodes, l'alcool, la drogue, la dépression ... le retour, le grand 'Sheffield Steel', à nouveau des tubes à la pelle.

Le little plumber a tout connu, a vécu mille vies, ce 22 décembre un cancer du poumon l'emporte à jamais.

Laura Nyro:

 Good bye, Joe, yes, I understand, I'm trying not to cry

But if I do, it's only cause I'll miss you, one more time...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte