Magazine Culture

Immortelle randonnée: Compostelle malgré moi de Jean-Christophe Rufin

Par Kllouche
Immortelle randonnée: Compostelle malgré moi de Jean-Christophe Rufin Editions Folio - Paru le 2 octobre 2014 - 288 pages - 6.80 € - Pour l'acheter
  • Résumé:
Jean-Christophe Rufin a suivi à pied, sur plus de huit cents kilomètres, le "Chemin du Nord" jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice."Chaque fois que l'on m'a posé la question : “Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?”, j'ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l'ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s'y engager ? On est parti, voilà tout."
Galerie de portraits savoureux, divertissement philosophique sur le ton de Diderot, exercice d'autodérision plein d'humour et d'émerveillement, Immortelle randonnée se classe parmi les grands récits de voyage littéraires.
  • L'auteur:
 Jean-Christophe Rufin, médecin, pionnier du mouvement humanitaire, a été ambassadeur de France au Sénégal de 2007 à 2010. Il est l'auteur de romans désormais classiques tels que L'Abyssin, Globalia, Rouge Brésil, prix Goncourt 2001.Il est membre de l'Académie française depuis 2008. 
  • Mon avis:
J'ai découvert JC Rufin en seconde sur ordre de lecture de mon professeur (elle m'en a conseillé du bon..). Rouge Brésil, j'ai lu. C'était excellent mais disons-le clairement, à l'époque, moins je lisais mieux c'était. Je n'avais donc pas poursuivi ma découverte de l'auteur. En décembre dernier, je me plongeais dans le Grand Cœur, mon tout premier partenariat avec les éditions Folio. J'avais adoré. Et je me suis tout autant régalée d'Immortelle randonnée. Nous trois (folio, Christophe Rufin et moi même), il faut croire qu'on est une équipe qui gagne.
Parti d'Hendaye, il a traversé via le « Chemin du Nord » Saint Sébastien, Bilbao, la cordillère cantabrique, la Galice et bien d'autres. S'attardant là où l'industrie ne semble pas avoir encore tout dévasté sur son passage, l'auteur a pris plaisir à découvrir les paysages moyenâgeux qu'offraient les villes relais du parcours. Marcher, marcher, rien que marcher. Alors que des pèlerins aiment à pendre en notes (et en photos) chaque étape de leur voyage, lui préfère se concentrer sur l'essentiel : se ressourcer.
Partir, ça ne s'explique pas, ça vient naturellement, on prend son sac et on marche. Voilà ce qu'explique l'auteur quant aux motifs de son départ. Nul doute cependant que ce qu'il raconte de son voyage donnera des idées à certains. Quand on le lit, on a envie de voir ce qu'il admire et envie de s'épargner les paysages qu'il n'aime pas à notre propre futur voyage. Cette impression de vivre avec lui tout au long de son aventure est sans aucun doute liée à l'apparente simplicité de son écriture qui cache en réalité un véritable travail sur la langue. Je ne pense pas que cette lecture aurait autant d'effet autrement.
Merci et bravo pour ce témoignage. Un vrai régal !

Le Grand Cœur
9.5/10

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kllouche 721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines