Magazine Culture

Mes 10 actrices de l’année 2014…

Publié le 26 décembre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

Pour la cinquième année consécutive, je vous propose de découvrir mon classement des 10 actrices qui m’ont le plus touché, surpris, etc. durant l’année 2014. Comme à chaque fois, les choix sont de plus en plus difficiles à faire, à la fois sur celles que je ne vais pas inclure par rapport à l’année précédente mais celle que je vais introduire dans le classement.

10 - Mireille Enos (pour The Killing)
Sauvée deux fois, The Killing a enfin eu droit à sa conclusion et elle est plutôt réussie mais Mireille Enos, que le cinéma semble avoir également adoptée, est tout de même une actrice succulente. Dans le rôle qui lui incombe ici elle est troublante, touchante et fascinante. Rien que pour sa prestation la série de AMC/Netflix vaut le coup d’oeil.

9 - Keri Russell (pour The Americans)
La saison 2 de The Americans était probablement l’une des meilleures choses qui soit arrivé cette année sur les écrans. Je l’ai déjà récompensée lors de mon classement annuel mais je ne pouvais pas me permettre d’oublier Keri Russell dans ce classement. L’actrice, que j’avais pu découvrir sous les traits de Felicity il y a plusieurs années de ça a bien grandi.

8 - Viola Davis (pour How to Get Away with Murder)
Nouvelle production de Shonda Rhimes, la série met en scène une Viola Davis plus pète-sec que jamais mais aussi touchante. La façon dont la série exploite les sentiments du personnage d’Annalise ne se fait pas avec la plus grande subtilité mais ce n’est pas bien grave. Viola Davis me fascine et son jeu reste bon en toutes occasions. C’est même souvent l’héroïne de la série, celle qui va sauver tout le monde.

7 - Jenna Coleman (pour Doctor Who)
Elle m’a tout simplement bluffé cette petite. Jenna Coleman aurait dû être le nouveau Docteur. Il aurait été ambitieux d’en faire une femme et Steven Moffat adorant réécrire l’histoire cela n’aurait pas été bête. Cependant, on sent qu’il a voulu le faire et qu’il s’en est empêché au dernier moment. La saison fait plein de références à ce sujet, toutes plus réussies les unes que les autres.

6 - Allison Tolman (pour Fargo)
Dans les révélations de l’année je pense que l’on peut aisément citer Allison Tolman. Dans Fargo elle a brillé, tout simplement. Il n’y a rien à redire de ce point de v eu là. L’actrice nous offre quelque chose de touchant et brillant à la fois alors qu’elle n’a de cesse de nous surprendre. Son jeu est solide mais il est surtout réaliste et je pense que c’est important le réalisme dans cette aventure.

5 - Emily Rossum (pour Shameless US)
La pauvre. Cette dernière avait pu connaître le bonheur avec son personnage dans la saison 3 mais cette année elle va connaître l’inverse. La façon, dont la série détruit complètement tout ce qu’elle peut mettre en place me fascine. Surtout que la saison 4 est probablement l’une des plus déprimantes de toute l’histoire de Shameless (et elle s’y connaît en côté dépressif).

4 - Julianna Margulies (pour The Good Wife)
Dans son rôle de la femme émancipée, Julianna Margulies brille. Je n’aurais de cesse de le dire et son talent est sous estimé par ses pairs tant le manque de récompense (et de reconnaissance) est cruel. Cette année le personnage qu’elle incarne a encore grandi et l’actrice l’incarne différemment encore, créant une nouvelle lecture du personnage.

3 - Sarah Shahi (pour Person of Interest)
Person of Interest a gagné des personnages au fil des années et je crois que celui de Shaw est devenu au fil de la série quelqu’un de bien plus intéressant qu’un simple atout pour des scènes d’action. Sarah Shahi est une femme multi tâche, toujours efficace quand on a besoin d’elle et son personnage grandi au fil de la façon dont l’actrice grandie elle aussi par la même occasion.

2 - Claire Danes (pour Homeland)
La saison 4 de Homeland est tout simplement brillante. Du début à la fin on a l’impression de découvrir une toute nouvelle série et c’est probablement ce qui la rend aussi intéressante à mes yeux. C’est une vraie renaissance que la série a subit et c’est même probablement l’une de mes saisons et séries préférées de l’année. La saison 3 n’avait pas démérité pour autant. Quoi qu’il en soit, la prestation de Claire Danes ne volerait pas une nouvelle récompense.

1 - Ruth Wilson (pour The Affair)
Soufflé par la série, j’ai également été soufflé par la prestation de Ruth Wilson. Cette dernière nous a tout de même offert une vision particulièrement sincère et belle de l’amour extra conjugal. C’est une actrice que j’avais déjà vu briller ailleurs, notamment dans Luther (que l’on retrouvera l’année prochaine pour une saison 4 inédite et inespérée).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte