Magazine Cinéma

Ping pong summer, le charme discret des eighties

Par Filou49 @blog_bazart
28 décembre 2014

ping-pong-summer-le-miracle-de-radford_100003Lorsque j'ai choisi Ping Pong Summer dans la liste des films de Ciné trafic pour la rubrique "un DVD contre une chronique", je pensais que j'avais affaire à un film allemand un peu froid et cérébral.

Mais en fait, j'ai fait une petite confusion avec deux récents films allemand au titres un peu similaires (Pingpong  de Matthias Luthardt et Summer Storm  de Marco Kreuzpaintner) et ce n'est qu'en recevant le DVD que j'ai vu que ce Ping Pong Summer n'avait absolument rien à voir avec l'univers teuton.

En effet, ce Ping Pong summer est un film indépendant américain présenté au  dernier Festival de Sundance, le film est disponible  depuis le 4 novembre Édité par Potemkine/Agnès B DVD.

Ping pong summer, le charme discret des eighties

En fait il s'agit d'un teen‑movie américain autobiographique de Michael Tully qui nous plonge totalement dans l'ambiance  eighties, de la tenue vestimentaire (le short très court pour les garçons),  au choix de la bande‑-son, très axé hip hop et tube des années 80 en passant par les objets (radio cassette stéréo).

Les traits d’humour et clins d’œil aux années 80 notamment sur des détails matériels  sont pour beaucoup dans le charme  vintage que renvoie ce Ping Pong Summer, même si, et c'est la limite évidente du film, le scénario très attendu ne nous surprend jamais vraiment.

On pense beaucoup en le voyant aux films qui ont été tournés à cette période, et notamment à ceux de John Hughes ( de Breakfast Club à La Folle Journée de Ferris Bueller  en passsant par une créature de reve) en suivant ce personnage principal, un anti héros  timide et solitaire, dont l'aura peu visible de prime abord finira par rayonner à la fin de cet été.

Ping pong summer, le charme discret des eighties

Bref, ce feelgood movie  plaira plus à ceux qui comme moi ont bien connu cette époque mais même les autres pourront être séduit par la sympathie dégagée par l'ensemble...

Après,  le titre n'est pas trompeur : il y a beaucoup de ping pong dans ce film et ceux qui sont allergiques à ce sport pourront trouver le temps long. heureusement que pour ma part j'aime autant le ping pong que les années 80 et heureusement que Susan Sarandon fait de courte mais vraiment savoureuses apparitions en voisine pas si revêche qu'elle en a l'air.

 Autrement dit, Ping Pong Summer  est une oeuvre charmante et très agréable à voir mais dont le manque d'ambition et le manque d'envergure du scénario ne le rendront pas forcément très mémorable.

PING PONG SUMMER Bande Annonce VOST


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines