Magazine Cinéma

Cold in July - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Cold-in-July-Banner-1280px

Un thriller à la Carpenter !

Cold in July est l'adaptation par le réalisateur Jim Mickle du roman "Juillet de Sang" de Joe R. Lansdale et raconte l'histoire de Richard Dane (Michael C. Hall) considéré comme un héros après avoir abattu un cambrioleur, qui va se retrouver embarqué dans une sombre histoire avec Russel (Sam Shepard) et Jim Bob (Don Johnson).
Cold-in-July-Photo-Don-Johnson-Michael-C-Hall-Sam-Shepard-01
Le(s) plus

Après avoir tué accidentellement un cambrioleur, Richard Dane (Michael C. Hall) est pris pour un héros dans sa ville alors qu'il vit mal cet accident et que son esprit est torturé depuis cette terrible nuit, sans parler de la menace que va enclencher son acte.
Une superbe scène d'introduction qui livre l'ambiance dès le démarrage de l'histoire, suivie de la menace de Russel (Sam Shepard), le père du cambrioleur qui inquiète Richard Dane (Michael C. Hall) à l'enterrement et qui enclenche un jeu du chat et de la souris.

Cold in July est un thriller très poignant qui par moments nous qui glace le sang et qui nous attire dans les sombres pensées de l'être humain, et dont la première partie est très inspiré du genre horreur, pour partir ensuite plus sur le thriller policier dans la seconde.
Dans la première partie de Cold in July, tout va très vite! Entre rebondissements et moments plus calmes, ça s'enchaine parfaitement et on est surpris par quelques retournements de situation. Un scénario aux multi-rebondissements avec une légère touche d'humour noir.

Cold-in-July-Photo-Michael-C-Hall-01Le trio d'acteurs est fantastique!
Loin de son personnage de Dexter, avec sa coupe de cheveux mulet, Michael C. Hall interprète superbement un père de famille qui s'inquiète pour ses proches et qui, bouleversé par ce qui vient de lui arriver, va totalement sombrer dans un côté obscur.
Don Johnson apporte la touche d'humour avec son personnage de Jim Bob dans la deuxième partie, alors que Sam Shepard (Russel) est le personnage inquiétant du film Cold in July.

En plus de la mise en scène de Jim Mickle qui est terriblement attrayante, la photographie est très belle et parfois très sombre. Mais le plus flagrant reste l'ambiance et la musique qui sont très inspirées des années 80 et plus particulièrement du cinéma de John Carpenter. Il y a clairement un hommage au célèbre réalisateur, jusque dans la magnifique bande-originale aux sons très électroniques.

Le(s) moins

L'ambiance du deuxième acte du film Cold in July est complètement différente du premier.
Après une première partie plutôt portée sur le thriller oppressant qui s'inspire même du genre horreur, le film bascule sur une étrange enquête. Ce changement fait que le rythme est un peu moins intense (mais pas moins intéressant).

Enfin, à la fin du film Cold in July, on se demande juste quand même pourquoi Richard Dane (Michael C. Hall) s'embarque seul dans une histoire qui le concerne de moins en moins. Qu'est-ce que ça lui apporte finalement, mis à part faire la justice peut-être? Si on reste buté sur cette question on peut complètement sortir du film à partir de la deuxième partie.

Cold-in-July-Photo-Michael-C-Hall-02
Conclusion

Cold in July est le thriller qui termine en beauté l'année 2014!
Un trio d'acteurs fantastique pour un thriller glaçant, à l'ambiance et la bande-originale clairement inspirées du cinéma de John Carpenter!

Ma note: 8/10


Cold in July

Cold-In-July-Affiche-France

Synopsis : "1989. Texas. Par une douce nuit, Richard Dane abat un homme qui vient de pénétrer dans sa maison. Alors qu'il est considéré comme un héros par les habitants de sa petite ville, il est malgré lui entraîné dans un monde de corruption et de violence."
Réalisé par: Jim Mickle / Avec: Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson / Genre: Drame, Thriller / Nationalité: Américain, français / Distributeur: The Jokers, Le Pacte
Durée: 1h49min / Date de sortie: 31 décembre 2014
Public: Interdit aux moins de 12 ans

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !

    Jim Mickle signe avec Cold in July son quatrième long-métrage. Le réalisateur en profite pour s'éloigner (un peu) du genre qu'il connait bien. En effet, ses trois premières réalisations étaient toutes estampillées film d'horreur, mais avec Cold in July, il se détourne du genre pour nous offrir un thriller.

    Jim Mickle a dévoré d'une traite le roman de Joe R. Lansdale et y voyait l'opportunité de réaliser un long métrage concret et réaliste. Il commente : "Le roman m'a obsédé pour les mêmes raisons que d'autres ne l'ont pas aimé, comme son insistance à ne pas employer une forme narrative classique ou l'utilisation de l'humour dans une ambiance noire et violente. Ou encore, les thèmes plus graves de la virilité, de l'âge adulte, des pères et des fils ainsi que son sens moral incertain."

    A l'origine, Cold in July devait être le second film de Jim Mickle après Mulberry Street (2006). Pour se donner une confiance nécessaire à la réalisation du film, mais également en attendant d'obtenir le feu vert des sociétés de production, il a décidé de travailler en parallèle sur d'autres projets (Stake Land et We Are What We Are).

    Le réalisateur Jim Mickle retrouve l'acteur Nick Damici. Celui-ci a jusqu'à présent tourné dans tous les longs-métrages réalisés par Mickle.

    Cold in July est en compétition à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2014. La même année, il est présenté au Festival du Cinéma Américain de Deauville.

    Cold in July est le premier film de Jim Mickle à avoir les honneurs d'une sortie au cinéma.

    Michael C. Hall, Sam Shepard, Vinessa Shaw et Wyatt Russell figurent au casting de Cold in July. Cela pourrait paraître anodin, mais certainement pas pour Jim Mickle. C'est en effet la première fois qu'il travaille avec des acteurs connus.

    Jim Mickle et Nick Damici travaillent en duo sur Hap et Leonard, une série actuellement en cours de développement. Elle raconte l'histoire de deux amis experts en art martiaux devant résoudre des crimes dans l'Est du Texas.

    Au Canada, Cold in July est plus connu sous le titre de "Juillet de sang" (c'est en fait le titre du roman de Joe R. Lansdale).

    Wyatt Russell, le fils de Kurt Russell, figure au casting de Cold in July. Il avait d'ailleurs déjà été dirigé par Jim Mickle en 2013 dans We Are What We Are.

    Jim Mickle a rencontré Michael C. Hall lors d'une fête au Festival du film de Sundance, en 2013. En pleine préparation du tournage, le réalisateur a directement contacté l'acteur de Dexter afin de savoir s'il était intéressé par le projet. Sa réponse positive a été rapide !

    "Juillet de sang" est le deuxième roman de Joe R. Lansdale à être adapté au cinéma après Bubba Ho-Tep (2002).

    Jim Mickle et Jeff Grace (compositeur) se sont mis d'accord en évitant d'associer au film des musiques de westerns et de steel guitars. Ils ont alors pu compter sur leur monteur John Paul Horstmann qui, en s'amusant avec des musiques d'Halloween 3 et Fog, avait trouvé le tempo parfait. Le réalisateur commente : "D'habitude, j'utilise un ou deux morceaux de la bande originale de The Thing dans la musique temporaire et là, il était logique de garder ce son pendant tout le film et de laisser la musique devenir un personnage à part entière. Jeff Grace a réussi à composer une musique qui n'est absolument pas parodique."

Et vous qu'avez-vous pensé du film Cold in July ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lucy - Critique

    Lucy Critique

    Rien ne se perd, rien ne se crée, Lucy transforme !"Cet été, face aux blockbusters qui envahissent nos écrans, la riposte écrite et réalisée par Luc Besson se... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Enemy - Critique

    Enemy Critique

    Mais qui est l'autre ?Après Prisoners, Denis Villeneuve est de retour pour un nouveau film, Enemy, adapté de la nouvelle "L'autre comme moi" de José Saramago, e... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Party Girl - Critique

    Party Girl Critique

    Peut-on changer de vie ?Réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis, Party Girl raconte l'histoire d'une femme de cabaret de soixante ans,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Délivre-nous du mal - Critique

    Délivre-nous Critique

    Le diable est dans les détails !Nouveau film d'horreur pour Scott Derrickson après les succès de « L'exorcisme d'emily rose » et de « Sinister », le... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Les Recettes du bonheur - Critique

    Recettes bonheur Critique

    Épicez-vous la vie !"Actuellement présenté au festival de Deauville, produit par Steven Spielberg, Oprah Winfrey et Juliet Blake, Les recettes du bonheur,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Mademoiselle Julie - Critique

    Mademoiselle Julie Critique

    Ménage à trois !"Mademoiselle Julie, film aux allures de pièce de théâtre, écrit et réalisé par Liv Ullmann, d'après l'œuvre du suédois August Strindberg est... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Annabelle - Critique

    Annabelle Critique

    Annabelle Origins ?Un an après le succès mondial de « Conjuring », Warner nous offre un spin-off axé sur la poupée Annabelle qui se déroule un an avant le film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog