Magazine Culture

Le design de service prend le pouvoir ?

Publié le 05 janvier 2015 par Monartiste

L'irruption du numérique permet à un nombre beaucoup plus important d'individus, non seulement d'avoir accès à la musique gratuitement, mais aussi de se faire créateurs, en dehors des circuits professionnels. L'explosion des contenus fabriqués et postés par les utilisateurs (User Generated Content) noient littéralement les productions des jeunes artistes.

La donne a changée, ce sont les contenus qui sont nombreux et qui se battent pour qu'on s'intéresse à nous, plus le contraire. La production culturelle est extrêmement riche, nous sommes littéralement noyés dans les contenus. Presque un millier de nouveaux livres de rentrée, des tonnes de titres, d'albums, de films, de programmes sur des centaines de TV et radio sans compter YouTube.

Comment sur le web aujourd'hui l'on monétise aujourd'hui le contenant et non plus le contenu...(?)

On le sait, la situation économique de la presse, qu'elle soit papier ou online, est précaire. Avec Internet et l'ogre Google, nous sommes passés à l'ère de l'abondance. Il suffit de taper un mot dans le moteur de recherche et nous nous retrouvons avec de multiples occurrences, certes de différentes qualités. L'économie de l'attention et celle de la recommandation ont fortement bousculé les hiérarchies et laissés (les grands) médias face aux murs de la gratuité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Monartiste 1279 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines