Magazine Société

En décembre 2013, je déposais cet article : Le terrible constat sur le terrorisme aujourd'hui...

Publié le 09 janvier 2015 par Philippejandrok

En décembre 2013, je déposais cet article sur ce blog, je l'ai relu aujourd'hui et je pense qu'il est d'actualité.

Le terrible constat que nous pouvons tirer aujourd'hui concernant les attaques terroristes dans le monde, c'est que, systématiquement, ces groupes visent des cibles civiles, des enfants, des femmes, des familles entières, sans distinction, les principales victimes sont à 99% innocentes et n'ont aucune responsabilité par rapport à ce que l'on reproche aux états qui sont visés.

Les cibles terroristes sont en théorie, les états, les politiques qui prennent les décisions qui engagent leur pays dans le monde, et pour les toucher, ils tuent justement des innocents, c'est à n'y rien comprendre, on assassine celui qui n'est pas coupable pour culpabiliser le coupable ? Quelle sottise est-ce là ?

Où alors, l'objectif du terrorisme est plus complexe qu'il n'y paraît.

Les cibles d'Al Qaïda contrairement à ce que l'on imagine, sont souvent des enfants musulmans, des familles musulmanes, actuellement en Syrie, ce n'est plus de l'armée syrienne dont il faut se méfier, mais des soldats de la résistance appartenant à la mouvance d'Al Qaïda, qui attaquent les prisons et exécutent les prisonniers au lieu de les libérer. La population est prisonnière entre deux armées qui n'hésitent, ni à torturer, ni à exécuter.

Là encore la question se pose, les USA arment les rebelles terroristes, contre Bachar Al Assad armé par les Russes. C'est à nouveau une guerre entre l'Est et l'Ouest et au milieu, les civils Syriens qui n'ont rien à voir avec ce conflit, les Syriens sont pris en otages par les Américains et les Russes.

C'est la seconde fois que l'Amérique qui se pose en défenseur des libertés fondamentales arme des terroristes pour qu'ils fassent la guerre à sa place. La première fois c'était en Afghanistan avec les talibans et Ben Laden, au lieu d'aider véritablement les sauveurs de l'Afghanistan, le Commandant Massoud, qui voulait juger les talibans comme criminels notoires, une fois la paix rétablie, mais cette affaire n'arrangeait ni les USA, ni les talibans et pour cause, il fallait bien continuer le trafic d'opium et d'Héroïne vers l'Occident. La seconde fois, c'est la Syrie, une guerre civile qui n'en est plus une.

Comme les chrétiens ont inventé le Diable, les Américains ont inventé leur diable, Ben Ladden. Ben Ladden, l'ancien ami, est devenu le mal incarné, l'ennemi juré des Américains, alors qu'il a fait plus de victimes musulmanes qu'américaines.

Avant les apôtres et les évangiles, le Diable n'avait pas de place au cœur de la religion juive puis chrétienne, il a été créé pour inspirer la crainte et justifier les horreurs commises par les chrétiens et le Vatican durant des centaines d'années.

Aujourd'hui, la conception du diable Ben Laden justifie les attaques des pays arabes, les tortures de suspects, les séquestrations, toutes les infamies sont justifiées par la simple existence de Ben Laden et de son unique action sur le sol AMÉRICAIN d'après l'administration Bush.

Nous ne savons pas aujourd'hui s'il a organisé seul une attaque d'une telle ampleur, même si elle est revendiquée par le fanatique, cela ne prouve en aucune façon qu'il ait été l'unique instigateur du 11 septembre, cette attaque est trop complexe pour être le fait d'un homme de si peu d'envergure. Il aurait fallu plusieurs cerveaux, et des collusions au cœur même de la CIA pour réussir comme il a prétendument réussi. Toutes les guerres qui s'en sont suivi se basent sur l'attentat du 11 septembre, sans le 11 septembre, pas de guerre d'Irak, pas de Libye, pas de continuité en Afghanistan.

Le carnaval du 11 septembre a permis aux USA d'entrer dans le manège du Moyen-Orient officiellement. Les Iraniens ne sont pas dupes, ils savent et connaissent la fourberie des USA pour créer l'événement et se justifier par rapport au mensonge. Le méchant n'est pas celui que l'on veut nous faire croire qu'il est, même si ce n'est pas un saint.

Le terrorisme est une arme de guerre et de soumission des peuples, or comment justifier après des actes d'une telle barbarie, que telle ou telle religion, est une religion d'amour ?

D'autres parts, là où le terrorisme rejoint le pouvoir, c'est justement parce que les cibles sont essentiellement civiles, c'est un moyen de pression sur les citoyens, un moyen de contrôle. On ne peut aujourd'hui, jamais être certain qu'une action terroriste soit commise par des terroristes islamistes, terroristes d'extrême Gauche ou Droite, ou par un pouvoir en place tentant de faire passer les islamistes pour responsables et instaurer un règne de terreur.

Il y a de nombreux doutes sur des attentats commis soi-disant par des terroristes de par le monde impliquant un terrorisme d'état contre les citoyens du pays pour justement motiver des votes et déclencher des guerres contre des coupables/responsables hypothétiques, mais commodes.

Je ne prétends pas que les terroristes soient justement des saints, tuer est un aveu de faiblesse, car faute d'avoir pu convaincre par la voix du dialogue, on se fait respecter par la terreur, ce qui ne peut en aucun cas s'inscrire dans la durée, mais il est certain que les démocraties de ce monde n'ont trouvé que ce moyen pour se permettre d'obtenir ce qu'elles n'auraient jamais pu obtenir autrement et certainement pas par voies démocratiques classiques. Les USA n'auraient jamais pu voter le " Patriot Act ", sans l'attentat des Twin Towers, une loi restreignant la liberté des citoyens américains et autorisant les USA à venir kidnapper n'importe quel suspect de terrorisme dans n'importe quel pays.

Si vous êtes suspect pour une raison ou pour une autre, des soldats AMÉRICAINS peuvent débarquer chez vous et vous enlever pour vous amener à Guantanamo, sans preuve, sans autorisation avec l'accord des autorités locales et nationales. Imaginez un instant que nous ayons ce droit aux USA, jamais la Constitution Américaine ne l'autoriserait, mais les Américains l'ont, l'Europe l'a autorisé. Et quand nous savons désormais que la CIA a torturé sans justifications ces soi-disant coupables de terrorisme, il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur le fondement véritable de telles actions.

Si l'on prend par exemple l'enlèvement d'Aldo Moro par les Brigades rouges, et le résultat tragique de la mort de cet homme politique italien le 9 mai 1978 à Rome, enlevé alors qu'il allait signer un accord historique avec les communistes, une signature qui n'était pas du gout des USA qui auraient été impliqués indirectement et non officiellement dans ce crime, mais tout de même, un doute demeure, d'autant que la guerre froide était encore très présente jusqu'à la chute du mur de Berlin, 11 ans plus tard, le 9 novembre 1989.

Il paraît aujourd'hui certain que si le mur de Berlin était tombé 11 ans plus tôt, cet enlèvement n'aurait jamais eu lieu. On peut désormais se poser la question sur le fondement véritable des Brigades rouges dans le cadre de cette lamentable affaire. Terrorisme idéologique ou terrorisme d'État d'envergure internationale ?

Les actions de la RAF ou Bande à Bader/Meinhof en Allemagne, Le 5 juin 1970, la profession de foi " Bâtir l'armée rouge " publiée dans la revue Agit 883 marqua les débuts d'une guérilla urbaine contre les intérêts américains en Allemagne. Les étudiants contestataires, en réaction contre l'État allemand, sa politique, sa mollesse dans l'action, mais pas dans la répression, poussèrent ces jeunes gens à des actions armées d'envergure. Emprisonnés dans des conditions inhumaines, nombre d'entres eux, furent, semble-t-il, suicidés, leurs pensées et philosophies contaminant sérieusement la jeunesse, il fallait absolument que le pouvoir s'en débarrasse pour tuer dans l'œuf ce serpent empoisonné. Mais une seconde génération émergea et continua le combat.

A cet endroit, on doit se demander comment des étudiants de Gauche ont-ils pu trouver des financements pour les attentats, les enlèvements et séquestrations...

À nouveau, l'idée des bons sentiments de départ est récupérée par des pouvoirs influents et malfaisants. Comme l'implication des USA pour le meurtre d'Aldo Moro en Italie, nous avons avec la RAF des financements certains de la Stasi, donc de l'Allemagne de l'Est, ce qui sous-entend, de la Russie Communiste.

Ces mouvements terroristes qui vont être à l'origine, entres autres de l'OLP, ne sont que des produits de la guerre froide opposant essentiellement les USA au bloc soviétique, des mouvements qui vont de plus en plus se diriger vers la victimisation d'innocents au détriment des véritables coupables qui continuent encore aujourd'hui a semer la discorde et le chaos dans le monde.

Qui a formé Ben Laden et Al Qaïda ?

La CIA, qui tentait à l'époque de se débarrasser des Soviétiques en Afghanistan.

Nous avions des groupes d'Extrême Gauche qui s'efforçaient d'attirer l'attention sur les criminels qui détruisent notre société et rendent aujourd'hui nos vies misérables, les banquiers, les hommes d'influence.

Mais à cela s'ajoute, que ces mêmes mouvements d'Extrême Gauche ont pu, à un moment ou à un autre, être eux-mêmes manipulés par les grands dirigeants de ce monde pour se débarrasser de l'un d'eux aux idées, soudain plus libérales ou victime d'un cas spontané de conscience.

En clair, c'est le pouvoir qui créer le terrorisme et qui le contrôle directement ou indirectement par ses actions politiques et non pas ces groupuscules qui se croient libres d'agir, mais qui en fait, obéissent à une cellule elle-même dirigée par les grands de ce monde.

Ainsi, le seul moyen d'éradiquer le terrorisme est d'abord de bien choisir ces victimes et non pas de privilégier des victimes civiles pour commencer à désigner les véritables coupables. Il n'est pas difficile de les connaître, tous ceux qui dirigent la planète se rendent coupables de terrorisme et agissent en toute impunité.

Si aujourd'hui les Africains vivent sous des conditions de famine, que l'on s'interroge et que l'on responsabilise ceux qui font du business avec les récoltes de riz et de céréales pour faire monter les prix et s'enrichir de cette misère ? Qui d'autres que les banques sont responsables de cette réalité ?

On s'enrichit sur la misère humaine et l'on s'étonne ensuite d'élever dans l'œuf des terroristes en puissance plein d'aigreur de sentiment de vengeance ?

Mais que pense un enfant en Inde en voyant son père boire un bidon de Roundup parce que les produits Monsanto coutent trop cher par rapport au rendement promis, le paysan indien ne peut pas payer ses créanciers, alors, il se suicide, il se retire la vie, criblé de dettes pour que sa famille touche éventuellement son assurance vie s'il en a une éventuellement.

De voir son père se suicider peut donner des envies de meurtre. Quelle que soit la raison, elle est toujours valable et elle s'explique par des drames vécus et causés par les autres, les Occidentaux. Mais des vrais terroristes, sincères, se battant pour une cause juste, il n'y en a pratiquement pas, ceux qui s'occupent du terrorisme sont justement ceux qui font semblant de le combattre.

Nous vivons une bien belle hypocrisie et un mensonge d'état que personne ne voit.

Certaines des plus grandes démocraties de la planète devraient être condamnées pour crime contre l'humanité à cause de leur engagement et de leurs responsabilités, et surtout à cause du financement du terrorisme par des agences secrètes.

Sachez chers lecteurs, que je prends moi-même de grands risques à livrer de telles analyses, or si un jour il m'arrive un accident, que l'on soit certain que celui-ci sera maquillé en accident, car il est préférable de laisser dormir les méchants et surtout de les laisser nous contrôler, nous ne sommes pas nés pour vivre en esclaves, mais pour prospérer et permettre à nos enfants de vivre en paix.

Un jour, un danger viendra de l'espace et nos dirigeants auront tellement transformé les habitants de la planète en moutons, que nous deviendrons de la chair à pâté et que nous serons bien incapables de nous défendre, grâce et à cause de leur appétit de pouvoir.

Nous vivons une époque formidiable...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine