Magazine Culture

Le dîner des neuf ou l'éveil au Pardon

Publié le 13 janvier 2015 par Stéphanie @Sariahlit
" Il y a aujourd'hui tant de cas où la cruauté et l'abomination des crimes dépassent les limites ordinaires de l'imagination... "
Le dîner des neuf ou l'éveil au PardonLeveau Jacques
204 pages
Éditions Baudelaire (2014)
Collection Roman
Meurtre prémédité, tentative de suicide ou accident stupide ? Anna, sa mère, soupçonne que la réponse tient à une circonstance intime à la famille restée jusqu'ici secrète…Au cours d'un repas chez elle réunissant ses quatre beaux-frères Tibleil et leurs épouses, Anna incitera les hommes à mettre leur conscience à nu. Les femmes trancheront au dessert entre châtiment et pardon…
Extrait :
« Sans doute, inconsciemment, Anna savait-elle depuis longtemps ce qu'elle faisait en organisant cette session de cours d'assises où les prévenus se verraient cités à la barre sans possibilité de faire appel à un défenseur. Il fallut toutefois attendre quelque temps pour que l'idée germât dans son esprit de mettre à profit le soir du fameux dîner entre frères pour passer à l’exécution de son projet. »
Mon avis :
Anna, à 48 ans, est l'épouse de l'aîné de la famille Tibleil. Cinq hommes qui ont pris l'habitude de se réunir avec leurs conjointes autour d'une table. Ce soir là ne fait pas exception. Pourtant Anna a d'autres projets concernant la soirée : mettre à nu les secrets des différents frères avec la complicité des épouses. Et se venger de l'accident de son fils Grégoire. Si chacun pense passer une soirée ordinaire, sa conclusion révélera bien des secrets. Le récit débute donc sur l'apéritif pendant lequel les invités énoncent des avis sur des sujets divers comme l'éducation, la famille, la fidélité. Mais peu à peu, alors que l'alcool coule dans les verres et que le repas avance, les discours de chacun deviennent plus intime, plus précis. Entre deux, nous suivons Anna dans ses réflexions, dans ses visites à son fils à l'hôpital, dans son « enquête » pour découvrir ce qui s'est réellement passé. En effet, Grégoire, lors d'une soirée chez des amis, est retrouvé quatre étages plus bas, inconscient. Alors que tous les invités s'amusaient et sachant qu'il n'y avait pas de rambarde au balcon, Grégoire aurait sauté volontairement pour se suicider. Pour quelle raison aurait-il agit ainsi ? Ou alors l'aurait-on poussé ? Ce que va découvrir Anna va bien au delà de son imagination.Je ne peux malheureusement pas dire que l'ouvrage m'ait totalement conquise : j'ai eu beaucoup de difficultés à apprécier la plume de l'auteur qui, lors des chapitres sur le repas, abordait des sujets de fond qui alourdissaient le récit. Même si, globalement et après avoir tout lu, ceux-ci sont nécessaires. La façon dont se déroule l'intrigue m'a plutôt désarçonnée : l'idée est intéressante – une mère, blessée pour son enfant, qui souhaite faire connaître la vérité et propose aux femmes de juger les hommes sur leurs péchés autour d'un repas anodin - mais son développement n'est pas à la hauteur que j'en escomptais. C'était lourd, un peu brouillon. Et puis, j’espérais vraiment être plus au cœur de l'enquête en découvrant le résumé et la couverture. Mais celle-ci est reléguée en second plan.
☆☆☆
Le dîner des neuf ou l'éveil au Pardon

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 14858 partages Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines