Magazine Culture

Encore une loi pour les prostituées

Publié le 26 janvier 2015 par Oliaiklod @Olia_i_Klod

Niuna meretrice, sola o in compagnia di altre, può abitare una casa di prezzo maggiore di cento ducati all’ anno, ne può subaffittare ad altri soffitte, magazzeni, ammezzati o altri appartamenti di queste case in modo alcuno.

Cette décision du Consiglio dei Pregadi ou Consiglio dei Rogadi est datée du 26 janvier 1612.

Établi depuis 1229, ce conseil deviendra, plus tard, le Sénat de la République, nom sous lequel il est communément connu, toutefois, pour trouver les archives du Sénat, l’historien doit consulter celles des Pregadi. Comme quoi, à Venise tout est simple, il suffit de le savoir.

Le nom de « pregadi » fait littéralement référence au fait que ses membres ont été initialement invité (pregati) à donner leurs conseils au Doge. Le nom de Sénat a prévalu au XIVème siècle suite à la propagation des idées humanistes en Europe.

A propos de la loi du 26 janvier 1612, elle dit qu’aucune prostituée, seule ou en compagnie d’autres personnes, ne peut habiter une maison d’une valeur supérieure à cent ducats l’année. De plus, elle ne peut sous-louer à d’autres, ni greniers, ni magasins, ni mezzanine et d’autres appartements de ces maisons en aucune manière.

Courtisane


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oliaiklod 11319 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines