Magazine Culture

La Rose de New Chance de Nora Roberts

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique réalisée par RoseRose

:star: La Rose de New Chance de Nora Roberts

La Rose de New Chance de Nora RobertsNombre de pages : 288 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er février 2015
Collection : Nora Roberts
Langue : Français
ISBN-10 : 2280332388
ISBN-13 : 9782280332385
Prix Éditeur : 7,80 €
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Arrivé depuis peu dans une petite ville poussiéreuse perdue sous le soleil implacable du Nouveau-Mexique, Philip Kincaid parvient mal à dissimuler son enthousiasme : enfin, il a trouvé dans ce paysage aride et désolé le décor de son nouveau film ! Il ne tarde pourtant à déchanter, quand la séduisante Tory Ashton, shérif par intérim de la ville, le jette sans ménagement en prison, pour un simple excès de vitesse. Pire, loin d’être impressionnée par sa célébrité, la jeune femme semble s’amuser de la colère qui s’est emparée de lui. Comme si elle le défiait d’affronter son autorité… Aussi, dans sa cellule moite et suffocante, Philip prend-il une décision : quoi qu’il lui en coûte, il fera payer à cette beauté sauvage son audace – en la faisant sienne…

Mon avis :

On retrouve la Nora Roberts qu’on aime bien dans ce livre ! Avec une jolie histoire romantique à souhait, dans un décor de sable et de chaleur tout à fait propice à l’éclosion d’une nouvelle passion !

Au début, c’est mal barré…

Merle T. Johnson est le shérif adjoint de la petite bourgade de Friendly (ça ne s’invente pas), au Nouveau-Mexique. Et ce n’est pas avec la délinquance des quelques gamins du coin et les trois vols de moutons annuels qu’il va pouvoir devenir le prochain grand shérif, à la John Wayne. Pas de braquage de banques à l’horizon, pas de guérilleros à pourchasser, bref, il s’ennuie un peu. Tiens, une voiture arrive. Et pas n’importe quelle voiture, mais une sportive, qui doit bien pouvoir battre des records de vitesse… Et là, ça fait tilt ! Merle, aux anges, allume la sirène et part à la poursuite du mystérieux conducteur.

Et qui est le propriétaire de cette fabuleuse voiture ? Il s’agit ni plus ni moins de Phil Kincaid, réalisateur de films renommé. Et plutôt fatigué, car après avoir écumé cinq villes différentes au Nouveau-Mexique, il n’a toujours pas trouvé la perle rare pour son prochain long-métrage. Il chercher désespérément une ville poussiéreuse, sale, comme si le temps passé avait vraiment marqué de son empreinte les bâtiments.

Et voilà qu’en plus, il se fait arrêter pour excès de vitesse ! Énervé, Phil refuse de payer la contravention, persuadé qu’il s’agit d’une arnaque de Merle pour se faire un peu d’argent. N’arrivant à rien avec la tête de mule en face de lui, Merle est obligé de conduire Philip chez le shérif. Ou plutôt la shérif, la belle Tory. Qui décide de l’incarcérer, vu que le jeune réalisateur refuse obstinément de payer cette amende de quelques dollars.

Après un coup de fil à son avocat, Phil est conduit dans sa cellule. Et alors qu’il ne sait pas ce qui l’attend, un regard vers la fenêtre lui suffit : il a trouvé la ville idéale pour son film !

Bienvenue à New Chance   

Car la petite ville de Friendly est bien New Chance, la ville de son film. Mais incarcéré comme il est, avec Tory en shérif intraitable qui a décidé de lui montrer que la vie d’une star n’est pas forcément de tout repos, il n’est pas au bout de ses peines.

On est plutôt bien dans cette histoire, on apprécie les échanges un peu brutaux entre Tory et Phil, ni l’un ni l’autre ne se laissant faire. Et il va sans dire que l’irrésistible attirance qu’ils éprouvent l’un envers l’autre n’est pas pour rien dans ces étincelles ! Mais Phil, à la fin du tournage, doit retourner à Hollywood, tandis que Tory, même si elle n’est à Friendly que temporairement, doit retrouver son cabinet d’avocat à Albuquerque.

Le bémol est que tout est un peu trop convenu à mon goût. Les failles de Tory, les faiblesses de Phil, n’ont rien d’original. En revanche, quand on cherche une histoire douce à lire pour se faire du bien, c’est tout à fait l’esprit de La rose de New Chance. Encore une fois, j’ai été un peu déçue que Nora Roberts n’aille pas jusqu’au bout de son développement des personnages : on a envie d’en savoir plus, de connaître davantage d’anecdotes, de savoir ce qui se passe après…

En conclusion

Une jolie romance, un cadre atypique, des personnages hauts en couleur mais un traitement de l’histoire qui aurait mérité un développement plus abouti.

S’il ne faut retenir qu’une chose, c’est qu’on passe quand même un bon moment de lecture, ce qui est bien le principal !

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Chronique réalisée par RoseRose

:star: La Rose de New Chance de Nora Roberts

La Rose de New Chance de Nora RobertsNombre de pages : 288 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er février 2015
Collection : Nora Roberts
Langue : Français
ISBN-10 : 2280332388
ISBN-13 : 9782280332385
Prix Éditeur : 7,80 €
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Arrivé depuis peu dans une petite ville poussiéreuse perdue sous le soleil implacable du Nouveau-Mexique, Philip Kincaid parvient mal à dissimuler son enthousiasme : enfin, il a trouvé dans ce paysage aride et désolé le décor de son nouveau film ! Il ne tarde pourtant à déchanter, quand la séduisante Tory Ashton, shérif par intérim de la ville, le jette sans ménagement en prison, pour un simple excès de vitesse. Pire, loin d’être impressionnée par sa célébrité, la jeune femme semble s’amuser de la colère qui s’est emparée de lui. Comme si elle le défiait d’affronter son autorité… Aussi, dans sa cellule moite et suffocante, Philip prend-il une décision : quoi qu’il lui en coûte, il fera payer à cette beauté sauvage son audace – en la faisant sienne…

Mon avis :

On retrouve la Nora Roberts qu’on aime bien dans ce livre ! Avec une jolie histoire romantique à souhait, dans un décor de sable et de chaleur tout à fait propice à l’éclosion d’une nouvelle passion !

Au début, c’est mal barré…

Merle T. Johnson est le shérif adjoint de la petite bourgade de Friendly (ça ne s’invente pas), au Nouveau-Mexique. Et ce n’est pas avec la délinquance des quelques gamins du coin et les trois vols de moutons annuels qu’il va pouvoir devenir le prochain grand shérif, à la John Wayne. Pas de braquage de banques à l’horizon, pas de guérilleros à pourchasser, bref, il s’ennuie un peu. Tiens, une voiture arrive. Et pas n’importe quelle voiture, mais une sportive, qui doit bien pouvoir battre des records de vitesse… Et là, ça fait tilt ! Merle, aux anges, allume la sirène et part à la poursuite du mystérieux conducteur.

Et qui est le propriétaire de cette fabuleuse voiture ? Il s’agit ni plus ni moins de Phil Kincaid, réalisateur de films renommé. Et plutôt fatigué, car après avoir écumé cinq villes différentes au Nouveau-Mexique, il n’a toujours pas trouvé la perle rare pour son prochain long-métrage. Il chercher désespérément une ville poussiéreuse, sale, comme si le temps passé avait vraiment marqué de son empreinte les bâtiments.

Et voilà qu’en plus, il se fait arrêter pour excès de vitesse ! Énervé, Phil refuse de payer la contravention, persuadé qu’il s’agit d’une arnaque de Merle pour se faire un peu d’argent. N’arrivant à rien avec la tête de mule en face de lui, Merle est obligé de conduire Philip chez le shérif. Ou plutôt la shérif, la belle Tory. Qui décide de l’incarcérer, vu que le jeune réalisateur refuse obstinément de payer cette amende de quelques dollars.

Après un coup de fil à son avocat, Phil est conduit dans sa cellule. Et alors qu’il ne sait pas ce qui l’attend, un regard vers la fenêtre lui suffit : il a trouvé la ville idéale pour son film !

Bienvenue à New Chance   

Car la petite ville de Friendly est bien New Chance, la ville de son film. Mais incarcéré comme il est, avec Tory en shérif intraitable qui a décidé de lui montrer que la vie d’une star n’est pas forcément de tout repos, il n’est pas au bout de ses peines.

On est plutôt bien dans cette histoire, on apprécie les échanges un peu brutaux entre Tory et Phil, ni l’un ni l’autre ne se laissant faire. Et il va sans dire que l’irrésistible attirance qu’ils éprouvent l’un envers l’autre n’est pas pour rien dans ces étincelles ! Mais Phil, à la fin du tournage, doit retourner à Hollywood, tandis que Tory, même si elle n’est à Friendly que temporairement, doit retrouver son cabinet d’avocat à Albuquerque.

Le bémol est que tout est un peu trop convenu à mon goût. Les failles de Tory, les faiblesses de Phil, n’ont rien d’original. En revanche, quand on cherche une histoire douce à lire pour se faire du bien, c’est tout à fait l’esprit de La rose de New Chance. Encore une fois, j’ai été un peu déçue que Nora Roberts n’aille pas jusqu’au bout de son développement des personnages : on a envie d’en savoir plus, de connaître davantage d’anecdotes, de savoir ce qui se passe après…

En conclusion

Une jolie romance, un cadre atypique, des personnages hauts en couleur mais un traitement de l’histoire qui aurait mérité un développement plus abouti.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines