Magazine Entreprise

Rencontre d’affaires algéro-allemande : Un partenariat stratégique

Publié le 27 janvier 2015 par Ouadayazid1
Rencontre d’affaires algéro-allemande : Un partenariat stratégique Ph : Nacéra

Liées par des relations politiques qualifiées d’excellentes, l’Algérie et l’Allemagne comptent hisser leur partenariat économique au même niveau de performance. Depuis la création de la commission économique mixte dont la décision a été prise en décembre 2010, à l’occasion de la visite officielle effectuée par le Président de la République, en Allemagne, cette démarche a connu, en fait, une certaine dynamique appelée à évoluer en cadence.

Cette volonté de diversifier et d’élever le niveau de la coopération bilatérale a été exprimée par les de deux parties, lors de la rencontre d’affaires organisée, hier, à la résidence El Mithaq, à laquelle ont pris part des entreprises algériennes et une quinzaine d’entreprises allemandes spécialisées dans les énergies renouvelables, la pharmacie, l’électronique, les équipements mécaniques, l’emballage, la santé, et la construction automobile, et la formation professionnelle. Présidée par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb et M. Fank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères allemand, cette rencontre, devait justement contribuer à consolider le cadre de cette coopération qui devra se solder par des actions concrètes à la faveur de la tenue de la cinquième session de la commission économique mixte prévue en avril prochain.


Dans ce contexte, le ministre de l’Industrie a souligné la qualité des relations entre l’Algérie et l’Allemagne qui sont désormais régies dans le cadre d’une «vision plus pragmatique». Aussi, l’Allemagne demeure un «partenaire stratégique et de qualité» pour l’Algérie. En témoigne la «renommée mondiale» des entreprises présentes à la rencontre d’affaires, dira M. Abdeslam Bouchouareb, qui rappellera, que les opérateurs allemands activant dans notre pays sont dans les «segments prioritaires» citant la mécanique, l’énergie et les matériaux de construction.  «Nous espérons continuer dans cette orientation» et «souhaitons un partenariat stratégique et de qualité avec les allemands» dans le cadre, a-t-il indiqué, du plan quinquennal 2015-2019.  Et d’ajouter dans ce sens, que «le partenariat, aujourd’hui, est caractérisé par des opportunités nouvelles basées sur l’innovation où il y a des possibilités d’intégration».  A ce propos, le ministre a affirmé, que la tenue de la cinquième session de la commission économique mixte permettra d’entamer «la phase concrète» de cette rencontre, car «nous viendrons avec des projets  à vous présenter». Abondant dans la même direction, le ministre allemand des Affaires étrangères a mis en avant la qualité des relations bilatérales, aux plans, politique et économique, pour dire la disponibilité des entreprises allemandes à intégrer le marché algérien  dans le cadre de partenariats. «Je suis accompagné de grandes entreprises qui portent des propositions de projets concrètes, et de PME à la recherche d’opportunités de partenariats. Cela fait partie de nos engagements avec l’Algérie», a déclaré M. Fank-Walter Steinmeier, qui fera part de la nécessité de consolider davantage les liens de coopération, tout en précisant, que la partie allemande veille à l’aspect de la formation dans sa démarche. A ce titre, il évoquera des contacts avec une grande école allemande pour former les jeunes  ingénieurs algériens. Invitant les grands groupes de son pays à venir en Algérie,  le ministre des Affaires étrangères allemand affirmera, que  des projets nouveaux vont être lancés à la faveur de cette rencontre, ce qui est susceptible  de renforcer les relations économiques, ainsi que les échanges entre les deux pays. Deux cents entreprises allemandes sont installées en Algérie, a déclaré, pour sa part, le directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK),  en marge de la rencontre. Marko Ackermann, tout récemment désigné à son poste, indiquera également, que les échanges commerciaux entre les deux pays ont totalisé plus de 2 milliards d’euros en 2013. Il a affirmé, d’autre part, qu’un projet est en cours de négociation entre une entreprise allemande et le ministre de l’énergie et les mines pour l’électrification des zones enclavées.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/72549


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines