Magazine Sport

Les grimpeurs sont des consommateurs comme les autres

Publié le 27 janvier 2015 par Fredvionnet @grimpisme

Depuis le printemps 2013 et la « pseudo crise », le marché de la vente en ligne de matériel d’escalade et de montagne s’est considérablement durci. La grande distribution devient plus présente, agressive, les prix de vente baissent pour bons nombre d’articles. En parallèle les prix d’achats augmentent et les charges sont toujours aussi étouffantes.
Lassé ce cette situation ou je travaille beaucoup en payant un maximum de cotisations dites « sociales », alors que le Vieux Magasin ricane dans mon dos et que les copains vont grimper et partent en vacances, j’ai décidé début décembre 2014 d’arrêter cette activité. Le prix est maintenant devenu le seul critère de choix pour la plupart des grimpeurs lors de leurs achats sur le web, ce qui rend ce métier selon moi aussi peu intéressant que la vente de grilles pain ou l’encadrement de séances de fractionné de stand up paddle sur le lac de Serre Ponçon. Il faut faire du volume en sacrifiant la qualité pour s’en sortir, point barre. Mes tests matériels du blog et divers compte-rendus sont toujours fortement suivis et partagés (c’est gratos), mais les achats se font à Super U de l’autre côté de la rue une fois les infos aspirées. Le conseil, l’expertise et la proximité n’ont plus aucune espèce d’importance dans le processus d’achat, et c’est sur ces valeurs que Grimpisme était basé, viable, gratifiant, autant pour le client que pour moi.

Profitant des fêtes de fin d’année j’ai commencé à brader mon stock progressivement. J’avais beau être habitué à la frénésie grandissante que génère de plus en plus les périodes de soldes, là c’était le délire complet. L’AVIDITE DES GRIMPEURS ET LEUR IRRESPECT m’ont vraiment surpris. Certes durant les soldes j’ai toujours beaucoup plus « d’amis » mais là j’ai véritablement été harcelé. Coup de fil le dimanche soir (« salut vieux, dis moi je retrouve plus mon mot de passe »), le jour de Noël, le gars qui se dépêche de passer sa commande en cumulant le -20% avec le -25% juste avant que je supprime le bon de réduction à -20%, l’autre gars qui se plaint d’avoir acheté un article bradé à 20% alors qu’il est passé à -25%… la liste est longue et j’ai de quoi écrire un livre dont le titre serait « Escalade, esprit de cordée et cupidité ». Je n’ai pas répondu à bon nombre de messages, avec certains j’ai été très sec voir désagréable, mais je ne m’excuse pas. Franchement je comprends le chef d’entreprise qui est dans la merde jusqu’au coup, harcelé par ses créanciers, ses clients, et cède sous la pression pour finalement mettre fin à ses jours. Dans mon cas tout va bien, j’arrête car j’en ai marre de me faire tondre mais il vaut mieux avoir les pieds sur terre et un bon moral.
Dans le début de cet article je vous ai parlé de « pseudo crise », car si effectivement la France est moins riche, il reste encore beaucoup beaucoup d’argent chez les grimpeurs. Dès que le –XX% s’affiche, les commandes pleuvent, 200€, 300€, 400€, 500€, 600€, c’est vraiment hallucinant ! Après tout pourquoi pas, ça m’arrange de tout brader rapidement, mais un peu de recul, de respect, de décence par pitié !

Ce qui m’a aussi énormément frappé c’est que quasiment personne n’a compris que je bradais pour arrêter mon activité, du moins pas avant les -40%. Franchement, comment pourrait-on imaginer vivre d’une activité commerciale en bradant tout alors que j’achète certains articles au prix où les vend le Vieux Magasin. Quelle vision ont du commerce les grimpeurs, de la valeur des choses et du travail ? Que dois-je répondre au nombreux grimpeurs qui téléphonent, le souffle court, la voix angoissée transpirant l’empressement (je ne caricature pas, soyons très clairs là dessus), me demandant si je reçois bientôt leur pointure de chausson, mais avec toujours la remise à -40 ?

Bref, la page se tourne tout bientôt, il reste encore des bonnes affaires à saisir (voir le magasin) et peut être même que je vais rapidement encore plus baisser mon slip. Merci à tout ceux qui m’ont été fidèles et étaient conscients de la qualité du service que j’essayais de leur apporter (et que je n’assure plus du tout), même si ils sont peu nombreux. Il est grand temps de tourner la page, sans amertume, car j’ai appris énormément de choses au niveau professionnel mais aussi moral, et ce n’est pas moi qui changerai le monde. Grimpisme va probablement continuer d’exister pour les cours d’escalade, les vidéos, les tests matériel. Certains concurrents se sont déjà manifestés pour affilier le blog, mais je vais prendre un peu de temps et laisser faire.
Faites y bien et continuez d’être des Charlie surtout ! (lgr)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredvionnet 12582 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine