Magazine Cinéma

Au cinéma : «L’interview qui tue»

Publié le 27 janvier 2015 par Masemainecinema @WilliamCinephil

Après « C’est la fin » en 2013, Seth Rogen et Evan Goldberg nous livrent leur deuxième long-métrage : « L’interview qui tue ! ». En plus de co-réaliser le long-métrage, les deux réalisateurs signent le scénario avec l’aide de Dan Sterling. James Franco, déjà à l’affiche de « C’est la fin », et Seth Rogen interprètent les rôles principaux. « L’interview qui tue » sort dans nos salles françaises le 28 janvier 2015.

Synopsis : Un animateur de talk-show et son producteur se retrouvent impliqués dans un complot meurtrier à l’échelle internationale.

« L’interview qui tue ! », plus sobrement « The Interview » dans sa langue originelle, représente assez bien les possibilités de l’écriture de Evan Goldberg et Seth Rogen, aidés pour l’occasion de Dan Sterling, tout en démontrant également les faiblesses. Le début du long-métrage fonctionne assez bien, procurant un savoureux délire à la sauce Evan Goldberg/Seth Rogen et à l’humour potache exploité avec maîtrise. Puis au bout d’une trentaine de minutes, « L’interview qui tue ! » s’enlise dans son propre fonctionnement, repoussant les limites et devenant réellement « too much », même pour une production comme celle-ci. À partir de là, le spectateur aura l’impression d’assister à un sketch beaucoup trop long du « Saturday Night Live » et qui perd en force humoristique au fur et à mesure qu’il dure. Le scénario aurait mérité d’être canalisé, plutôt que de donner l’impression d’avoir été écrit sous extasy lors d’une soirée entre potes. Bad trip.

Une nouvelle fois, après la série « Freaks and Geek », « Délire Express » ou encore « C’est la fin », on retrouve les deux compères James Franco et Seth Rogen dans les rôles principaux. Seth Rogen interprète l’homme dans l’ombre de James Franco. Il joue de sa bedaine et de sa voix rauque pour amener le rire chez le spectateur, qui connaît ce numéro par cœur. James Franco crée un personnage complètement fou, un poil naïf et aux réactions sur-dimensionnées. La bro-romance entre les deux personnages respire le factice et n’apporte jamais un quelconque intérêt à la relation des deux personnages. Les personnages se trouvent être caricaturaux au possible, n’arrivant jamais à devenir des personnages à part entière. Ils ne resteront que des blagues aux services d’autres blagues, qui perdront de leurs saveurs étant donné que rien n’est mis en œuvre pour les délivrer de la meilleure manière possible. Une nouvelle fois, la surprise n’est plus là.

Deuxième coup d’essai pour le duo de réalisateurs Evan Goldberg et Seth Rogen, et pourtant, les mêmes défauts sont présents. La réalisation en elle-même est en mode automatique, les deux réalisateurs, pourtant également scénaristes, n’apportent rien au scénario de manière visuelle. Ils se contentent de filmer un peu bêtement les personnages, sans se poser de questionnement sur l’espace ou les cadres. Les effets visuels sont beaucoup trop nombreux et très souvent utilisés en vain, donnant au long-métrage l’aspect d’un mauvais clip vidéo. Toute fois, le plus gros défaut du long-métrage est de ne pas trouver un rythme convenable, qui ne rendra pas pénible ces une heure et cinquante-deux minutes. Au final, c’est peut-être le premier plan du long-métrage, un simple travelling arrière, qui reste l’approche artistique la plus concrète de Evan Goldberg et Seth Rogen en manière de réalisation. Il n’y a pas de quoi être enthousiaste, donc.

« L’interview qui tue ! » est un long-métrage au statut de départ prometteur, mais qui, à cause de sur-enchères et de longueurs, devient très vite une mauvaise blague. Le talent de James Franco et Seth Rogen, qui n’est pas présent ici, ne sauvera pas le long-métrage de la catastrophe.

L_Interview_qui_tue

L’interview qui tue !. De Evan Goldberg et Seth Rogen. Avec James Franco, Seth Rogen, Lizzy Caplan, Randall Park, Diana Bang, Timothy Simons, …

Sortie le 28 février 2015.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines