Magazine Culture

Les ailes du papillon

Publié le 27 janvier 2015 par Entre Les Pages @EntreLesPages

Merci aux
éditions Oskar!

Quand elle était enfant, Élodie était certaine qu’elle avait le pouvoir de se rendre invisible. Elle a pu entrer dans le groupe des Super-Plus avec Momo qui « pratiquait les déplacements instantanés », Malik qui « entendait les gens à plus de cent mètres » et Samuel « qui voyageait dans le temps ». Auprès d’eux et avec cette conviction profondément ancrée en elle, elle échappait un peu à son quotidien rythmé par l’autisme de son petit frère.

Ce dernier est capable est de retenir des livres, des films, des documentaires entiers, d’imiter la voix de ses parents à la perfection et également de parler à l’envers. Ce « pouvoir » serait-il d’ailleurs à l’origine de l’incroyable aventure d’Élodie, de l’inestimable chance qu’elle a eue de pouvoir remonter le temps ? Car quand suite à une affaire de jalousie, le séduisant Karim se fait poignarder à mort en pleine rue, elle se réveille le lendemain matin quelques temps avant sa rencontre avec lui possédant alors une chance de tout recommencer en modifiant certaines choses et d’éviter une tragédie. Car après tout, les battements d’ailes d’un papillon au Brésil ne peuvent-ils pas déclencher une tornade au Texas ? Cette théorie est à expérimenter ici avec grande prudence.

Les ailes du papillon fait partie de la collection Société des éditions Oskar. Il met en scène un joli personnage : une petite fille qui décide de prendre sa vie en main, d’être sa propre sauveuse dans ce monde. Le roman de Véronique Foz se tient aux frontières du fantastique. Un morceau de ce dernier vient se confondre à la vraie vie pour un temps qui enseigne les conséquences d’un geste même le plus infime. Mais aussi qu’un certain état de conscience de ce fait peut permettre à tout un chacun d’être le maître de son existence. Une lecture agréable et plutôt maline.

Les ailes du papillon

Présentation de l’éditeur :

Quand elle était petite, Élodie imaginait qu’elle était un super-héros. Depuis, elle a revu ses ambitions à la baisse et se contente de rêver à son prof de piano, le beau Karim. Mais lorsque celui-ci se fait poignarder devant le lycée, Élodie donnerait n’importe quoi pour avoir les super-pouvoirs qu’elle s’inventait enfant Et si… ? Si Élodie avait réellement la capacité de détourner le cours du destin ? Il suffit parfois d’un petit rien pour changer le monde. Comme le battement des ailes d’un papillon.

Oskar éditeur


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Entre Les Pages 5436 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines