Magazine Culture

It’s all in the name

Publié le 27 janvier 2015 par Pomdepin @pom2pin

La presse anglaise n’est pas du tout francophobe, au contraire. Elle n’hésite pas à rapporter des informations capitales concernant la France, j’ai donc appris grâce à Sky News (mais c’est aussi sur BBC et le Times, et sûrement ailleurs, mais bon, ça va bien comme ça) que des parents français n’ont pas pu appeler leur gamine nutella. Ça a beaucoup plu ici, pour la bonne raison qu’on peut baptiser son gamin à peu près n’importe comment. Et pire, si adulte, vous n’aimez pas votre nom, vous pouvez le changer. C’est pratique, si on vous a prénommé Huguette pour faire plaisir à votre papi Maurice qui aurait voulu s’appeler comme ça, vous pouvez changer pour ce que vous voulez, Georgette ou Goldorak par exemple (vous pouvez aussi vous poser des questions sur votre papi Maurice).

IMG_1277

(Extrait de naissance vierge. Vous ne croyiez quand même pas que j’allais révéler par mégarde le vrai nom de L’Ado? )

En Angleterre, on a 42 jours pour déclarer son bébé à l’état civil et donc choisir son nom. C’est tout bête, on y va avec…ben rien, puisque le dossier a été transmit de la maternité à l’état civil, on amène le bébé et voilà! Beaucoup de parents n’ont pas la moindre idée de prénom à l’avance et attendent quelques jours. On passe toujours pour de dangereux maniaques pdycho rigides pour avoir décidé plusieurs semaines avant la naissance de chacun de nos boulets petits anges. Pour L’Ado, c’était facile, on était tombé tous les deux en admiration devant le prénom du copain d’un copain, en se disant que ce serait génial, dans un jour lointain, quand on serait adulte et responsable, d’ici deux ou trois siècles, si par hasard comme ça dans un élan de maturité incontrôlable on décidait soudainement de faire un bébé (ahaha, cette bonne blague), on pourrait l’appeler comme ça. Et donc, j’étais à la fois totalement inconsciente et déjà enceinte sans le savoir bien sûr.

L’état civil n’est pas figé en Angleterre. Il est très facile de se choisir une nouvelle identité, prénom et patronyme. Ça ne vous coûtera que 15 livres sterling et quelques démarches administratives, à condition d’avoir un passeport britannique. Par contre, vous conservez vos numéro de NHS et de National Insurance (les identifiants pour le système de santé et pour les impots). Vous pouvez toujours vous faire appler Superman, et le marquer officiellement sur votre passeport, pour l’administration fiscale, vous avez toujours le numéro de John Average. J’ai bien pensé à demander un passeport britannique juste pour changer aussi, et voyager officiellement sous le nom de Pom de Pin…bon, soyons honnête, j’y pense très sérieusement en fait!

On peut choisir des appellations complètement farfelues. Le changement peut être temporaire: tout le personnel d’un pub s’est appelé Wayne Rooney, y compris les filles pendant la coupe du monde de foot en Afrique du Sud. Si vous visitez Stonehenge, vous risquez de tomber sur King Arthur Pendragon, druide de son état, et illuminé notoire. Au rayon bandes dessinées de votre bibliothèque locale, vous trouverez peut être, en train de choisir ses livres, Mr Spiderman Wolwerine ou Jellyfish Mc faloth. Il y en a pour tous les goûts, quelqu’un est devenu Hayley Comet, probablement un astronome, un gourmand a choisi Toasted Cake. Certains ne sont pas très clairs, à part un état d’ébriété avancée au moment du changement de nom, on ne voit pas d’explication: Mr Solar Fruitbar ou Mr Nineteen Eight. D’autres sont au contraire limpides, comme Tim Mind-your-own-business ( Tim Fichez-moi-la-paix).

Bref, si les parents français en question y tiennent vraiment, à leur Nutella, ils n’ont qu’à venir s’installer ici avec le bébé, attendre 5 ans, demander la citoyenneté britannique et à 18 ans, leur gamine pourra changer, voila!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines