Magazine Culture

[Critique] The Imitation Game, machine bien huilée

Publié le 27 janvier 2015 par Linfotoutcourt

On pénètre dans The Imitation Game à l'aide d'un test énigmatique où les apparences se doivent d'être déjouées. C'est donc l'allégorie parfaite d'une histoire vraie qui sait ménager son suspens lorsque l'issue semble déjà connue de tous. Si toutefois l'on accepte de s'y investir selon quelques rouages usés.

Car ce biopic prend de larges libertés historiques pour mieux nous transmettre sa marotte: rappeler comment celui qui a sans doute achevé la Seconde Guerre mondiale a souffert injustement de sa sexualité. Pour cela, l'arsenal du mélodrame plus vrai que nature pèse quelquefois sur un long-métrage pourtant accrocheur et conçu avec soin.

En témoigne une mise en images sans génie mais appliquée et un tempo qui capte l'attention, même lorsqu'il erre dans de peu subtils raccourcis historiques. Son casting donne vie aux imposants enjeux et aux multiples traits d'humour, touche britannique rafraichissante. Et puisque Benedict Cumberbatch vibre d'un maniérisme retenu fascinant, on aurait envie de vous conseiller ce Imitation Game bien huilé.

The Imitation Game sort le 28 Janvier 2015 en salles


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine