Magazine Culture

Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes russes, de Gary Shteyngart

Publié le 28 mai 2008 par Mcabon
 De la Russie on connaît tous les grands auteurs. Fedor Dostoïevski, Léon Tolstoï, Dostoïevski Fedor et bien d'autres encore, Léon Dostoïevski, Fedor Tosltoï. De la nouvelle génération d'écrivains, c'est déjà plus compliqué. 1, parce que le cyrillique est une barrière, plus encore que le général hiver, et 2, parce que les histoires d'hommes qui ont vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours de Sibérie, ma foi, c'est un peu trop bucolique pour notre époque. Mais voilà qu'une nouvelle génération se dresse sur les barricades des a priori, des préjugés et des clichés, et il ne faut pas avoir le vertige, car cela en fait de la hauteur. Parmi elle Gary Shteyngart. On peut penser que Gary, vraiment ces Russes, cherche à se venger de ce prénom Dallassien, mais non, Gary chercher à écrire. Autant le dire, c'est un peu confus, légèrement autobiographique, le héros quitte lui aussi sa Russie natale pour émigrer aux Etats-Unis avec ses parents, et somme toute assez improbable. Mais à quoi servent les romans qui ne racontent que la vie telle qu'elle est ? A gonfler les droits d'auteurs de Christine Angot. Ok, je sors. Mais avant de sortir je plussoie quand même.   Bienvenue en Absurdistan uand on sait que le président de la Russie éternelle débute sa journée en regardant les prix de la vodka,  chaque année 42.000 personnes meurent d'en ingurgiter de la frelatée,en France c'est celui de l'essence, chacun son truc, on se dit que tout est possible dans ce pays dont les rêves de grandeur se conjuguent au passé. La mafia russe qui importe son savoir-faire dans les ancienne républiques du bloc de l'Est, les petits-boulotsenattendantmieux aux Etats-Unis qui deviennent despetitsboulotsenattendantGodot, les courses poursuites en Trabant. L'auteur est également le coupable d'Absurdistan. Tu t'es vu quand t'as Ubu ?  

http://www.youtube.com/watch?v=cc3ug2KqehY

 

Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes russes, de Gary Shteyngart. Editins Points (poche) et Editions de l'Olivier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mcabon 97 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines