Magazine Culture

Oktoberfest

Publié le 02 février 2015 par Aelezig

05

L’Oktoberfest (« fête d'octobre » en allemand) est une fête de la bière se déroulant à Munich. De nos jours, elle commence systématiquement un samedi de septembre à midi exactement, se termine le premier dimanche d'octobre, sauf si celui-ci est le 1er ou le 2 octobre auquel cas la fête est prolongée jusqu'au 3... Elle dure donc de seize à dix-huit jours. L’Oktoberfest a lieu près du centre de Munich, sur un terrain vague de 42 hectares, le Theresenswiese (Prairie de Thérèse ; la fête s'est initialement appelée Theresenswiese etles Bavarois appellent souvent encore cette fête "die Wiese"). Une fête foraine et des lieux de restauration sont installés autour des tentes. L’Oktoberfest est la plus grande fête foraine au monde.

Avant la création de l'Oktoberfest, les fêtes de la bière étaient déjà courantes en Bavière et dans le reste du monde germanique. En effet, elles permettaient de déstocker la bière brassée en mars (dite Märzen), avant le commencement de la nouvelle saison de brassage.

z41

La première fête de la bière eut lieu le 17 octobre 1810. Le 12 octobre de cette année, à l'occasion de leur mariage, le prince héritier, futur roi Louis Ier de Bavière, et la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen, font organiser une grande course hippique dans une prairie sous les murs de Munich. Celle-ci devient la Theresienwiese du prénom de la princesse. La fête n'a jamais changé d'emplacement depuis. Le roi Maximilien Ier en fait une véritable fête nationale et un moyen de renforcer le sentiment d'unité de la Bavière. On y voit évidemment de la bière, boisson nationale.

Dès 1815, des épreuves sportives se déroulent pendant la fête, qui se développe progressivement. Des arbres d'escalade viennent s'ajouter à la piste équestres, bientôt suivis de jeux de quilles et de balançoires. Le premier carrousel apparaît en 1818 et l'année suivante, la ville de Munich devient l'organisatrice de la fête ; statut qu'elle a a conservé jusqu'aujourd'hui.

À la fin du XIXe siècle, la fête d'octobre se transforme peu à peu en fête foraine, pour prendre l'aspect sous lequel elle est connue aujourd’hui. Pour profiter des conditions climatiques plus clémentes de fin septembre, la fête est avancée en 1872 pour que seul le dernier dimanche de fête ait lieu en octobre.

Steyrer Hans est considéré comme le précurseur du défilé inaugural. Pour faire de la publicité, ce brasseur décora en 1879 ses deux attelages, l'un pour la bière et l'autre pour le service, pour se rendre sur la Theresienwiese. Le défilé de l’Armbrustschützengilde, la « guilde des arbalétriers » est fondée en 1891 et fait également figure de précurseur du défilé inaugura. C'est seulement en 1925 que, pour la première fois, plusieurs brasseurs font le chemin ensemble.

z42

La première grande tente est construite en 1895 ; en 1907, six grandes tentes sont installées par les brasseries munichoises. En 1898 Bernhard Dietrich écrit la chanson de l'Oktoberfest : « Ein Prosit der Gemütlichkeit. 1-2-3-gsuffa » (Santé ! convivialité, 1-2-3-c'est bu ! ».

La fête n'a pas lieu de 1914 à 1918 à cause de la Première Guerre mondiale. En 1923 et 1924, l'inflation oblige à de nouvelles annulations.

En 1933, les Juifs sont interdits d'Oktoberfest et, en 1936, le drapeau bleu et blanc de la Bavière est remplacé par le drapeau à croix gammée. La fête est récupérée par les nazis en 1935 pour le 125e anniversaire de la fête. Durant la Seconde Guerre mondiale, la fête est annulée.

A partir de 1950, douze coups de canon marquent l'ouverture, et le maire de Munich doit tirer du premier tonneau, la première bière de la fête en déclarant O' zapft is! (la bière est tirée), à midi.

Les courses de chevaux sont abandonnées dès 1913. Les nazis les réintroduisent de 1934 à 1938. Après la guerre, seules les années de jubilé comportent des courses hippiques, à savoir les 150e et 200e anniversaires, respectivement en 1960 et 2010.

z43

Le 26 septembre 1980, un militant d'extrême-droite plaça près de l'entrée principale une bombe qui tua treize personnes et en blessa près de deux-cents autres. C'est l'attentat le plus meurtrier de l'histoire allemande.

De nos jours - Déroulement de la fête

L’Oktoberfest attire chaque année plus de six millions de visiteurs, parmi lesquels de nombreux étrangers.

Le défilé inaugural, démarrant le samedi matin de la Sonnenstrasse, une rue de Munich, marque le début de l'Oktoberfest. Il est mené par une jeune fille déguisée en moine, le Münchner Kindl, symbole de la ville, et par le maire en fonction. Dans le défilé on trouve de magnifiques attelages tirant des chariots portant des tonneaux (vides de nos jours) aux couleurs de chaque brasserie, ainsi que des chariots dans lesquels se trouvent les serveurs et brasseurs allant officier pour deux semaines. Parfois, des orchestres de Guggenmusik défilent également.

Après l'arrivée du défilé sur la Wiesn, le maire se rend dans la tente Schottenhamel pour y ouvrir le premier tonneau. Il célèbre ainsi officiellement le début de l'Oktoberfest et permet aux autres tentes de commencer à vendre la bière. Chaque année, on observe avec attention le nombre de coups de maillet sur le robinet que devra donner le maire avant que la bière ne se mette à couler. Il y a même des paris sur le sujet.

Les années 2000 ont vu le retour des habits traditionnels sur l'Oktoberfest et sont portés par les visiteurs tant bavarois qu'étrangers. Pour les hommes, il s'agit d'une culotte de peau et à bretelle, le Lederhose. C'est un habit des paysans alpins qui est couramment complété par une chemise à carreaux, rouges et blancs ou bleus et blancs. La robe Dirndl date du XIXe siècle et la mini-Lederhose sont les vêtements traditionnels féminins. Malgré leur côté traditionnels ces vêtements font l'objet de mode et de recherche vestimentaire, et on trouve partout en Bavière de nombreuses boutiques spécialisés, les Bavarois n'hésitant pas à les porter pour toutes sortes d'occasion.

z44

Toutes les brasseries munichoises sont présentes à l’Oktoberfest où elles ont au moins une tente. De nos jours, on compte quatorze grandes tentes permettant d'accueillir environ 10 000 personnes chacune ainsi qu'une quinzaine de tentes plus petites. L'affluence est très forte aux heures de pointe. Depuis 1988, les tentes ferment leurs portes lorsqu'elles sont pleines. Pour mieux informer les visiteurs, la ville de Munich a mis en place un « baromètre » qui permet de déterminer les périodes d'affluence. Il est également possible de se restaurer dans les tentes et commander un demi-poulet et des bretzels géants (30 cm).

Les tentes sont ouvertes de 10 h jusqu'à 23 h 30.

Parmi les dizaines de types de bières de Bavière, seuls 2 ou 3 sont proposés lors de la fête. L'accent est mis sur la convivialité et non sur la biérologie contrairement à certains festivals anglo-saxons. Depuis 1872, la bière de l’Oktoberfest est très majoritairement de la Märzenbier (bière de mars). La bière est servie dans des chopes nommées Mass (Maß). Le terme Mass signifie mesure » et correspond à un litre. Il n'est pas possible de commander un verre à bière de plus petite contenance, à moins de consommer de la bière blanche (Weissbier) qui est servie en volumes de 0,5 litre. Les Mass ne sont plus en terre cuite mais en verre afin de limiter la fraude sur la quantité de bière servie dans les tentes. Bien que le verre conserve moins bien la fraîcheur, il permet au client de mieux visualiser le niveau et la couleur de ce qui lui est servi...

Les chopes appartiennent aux brasseurs, il est donc interdit de les emporter. Pendant les années 1980 et 1990, le nombre de vol augmente considérablement. Pour lutter contre ce phénomène un service de sécurité spécial est mis en place à la sortie des tentes. En 2008, celui-ci a saisi 200 000 chopes volées. Il est possible d'acheter des chopes de bière auprès des brasseries, un système d'identification permet aux agents de sécurité de distinguer les chopes achetées et celles dérobées.

De nombreux plats traditionnels sont servis durant la fête : Hendl (poulet), Schweinebraten (rôti de porc), Schweinshaxe (brochette de porc), Steckerlfisch (brochette de poisson), Würstl (saucisses), Brezn (bretzel), Knödel (quenelle), Kasspatzn (nouilles au fromage), Reiberdatschi (galette de pomme de terre), Sauerkraut ou Rotkohl/Blaukraut (choucroute et chou-rouge), Obatzda (fromage à pâte fraîche) et Weisswurst (saucisse blanche).

z45

Boire de la bière et se restaurer ne sont pas les seules occupations de l'Oktoberfest : environ deux-cents attractions sont présentes et assurent le caractère familial de la fête. On compte environ deux-cent-soixante-dix forains, qui vivent le temps de l’Oktoberfest avec leurs familles sur la Wiesn, cela représente au total 1200 personnes.

De nos jours, chaque tente possède un orchestre nommé Kapelle. Alors que jusque dans les années 1970, la musique était quasiment exclusivement traditionnelle, depuis, les Kapellen n'hésitent pas à jouer des morceaux à la mode. Chaque Kapelle et donc chaque tente a son propre style ; le public est mis à contribution de manière systématique assurant l'ambiance.

Dérives

Depuis quelques années se développe un phénomène inédit sur la Wiesn : les adolescents se mettent à consommer de l'alcool, bière et alcool fort, dans les allées avant d'accéder aux tentes, et ce parfois dès 7 h du matin. Ceci s'explique par le fait qu'il est de plus en plus difficile de rentrer dans les tentes, surtout le week-end, d'une part et d'autre part pour des raisons économiques : difficile de se payer une Mass à 8,30 € quand l'on ne gagne pas encore sa vie.

La réservation d'une table à l'Oktoberfest est en théorie possible, cependant le touriste se rend vite compte de la difficulté de la tâche. Les tentes sont gérées en effet par des taverniers de la région de Munich qui donnent les tables en priorité aux habitués de leurs établissements. Les autres viennent ensuite remplir d'interminables listes d'attente. Cela a conduit à l'émergence d'un marché noir de revente de réservations de table, parfois fictives. Les prix montent parfois jusqu'à 1850 € pour une table un samedi soir...

z46

Par ailleurs le coût d'une réservation est lui aussi en constante augmentation. Depuis la fin des années 1990, la pratique veut que la réservation d'une table oblige à consommer un demi-poulet et 2 Masse. Cependant ces dernières années, les taverniers ont augmenté cet achat minimum avec des prix avoisinants les 65 €. La municipalité a promis d'endiguer le phénomène en édictant des règles.

La fête se transformerait petit à petit en un grand événement marketing où les snobs du monde entier viendraient s'amuser, bien loin de la fête conviviale et traditionnelle qu'elle prétendait être.

D'après Wikipédia


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines