Magazine

Turquie : mise à jour

Publié le 02 février 2015 par Graeme

Le chemin vers l'adhésion à l'Union européenne s'éloigne chaque année pour la Turquie. Les critères, draconiens et étroitement surveillés par les autorités financières européennes et le FMI, sont certes de plus en plus en cadre avec les exigences pour l'entrée dans l'Union.Les Kurdes par exemple sont toujours victimes d'une répression brutale de la part du pouvoir en place à Ankara, la capitale, comme toujours sous le couvert fallacieux de la lutte contre le terrorisme.
Reste la question importante et psychologique de cette entrée de la Turquie dans l'Union Européenne. Cela ne se fera pas avant plusieurs années, mais des discussions avancées sont en cours.
De nombreux Européens considèrent en effet le pays comme ne faisant pas partie de leur continent, même si une partie, la Thrace, se trouve géographiquement en Europe. Pourtant, Istanbul est la seule ville au monde à se situe à cheval sur deux continents, et se trouve donc bien en Europe en partie.
D'autres éléments entrent également en compte dans ce blocage européen, dont le respect des droits humains notamment.
Le problème des frontières avec la Grèce reste également non résolu. En effet, les îles face au littoral Turc appartiennent à la Grèce, ce qui provoque régulièrement des tensions entre les deux pays. La Grèce n'est donc toujours pas prête à donner son accord à l'entrée du pays dans l'Union.
Le conflit à Chypre reste également un point d'achoppement entre l'Union Européenne et la Turquie.
Enfin, donnée non négligeable, les dirigeants, soutenus par une partie importante de leur population, souhaitent se rapprocher de l'Asie au détriment de la politique de rapprochement avec l'Europe telle qu'elle a été conduite durant des décennies. Les Turcs ont peut-être perdu patience face aux exigeances de l'Union.
Des oléoducs traversent le pays d'est en ouest, fournissant une route différente, en remplacement de la Russie et de l'Ukraine, dans l'approvisonnement énergétique de l'occident à partir d'Asie centrale.
La situation du pays est donc particulièrement stratégique, à la confluence de deux mondes qui tendent malgré tout à s'opposer de plus en plus sur certaines questions.
Le pays devrait en tirer de plus en plus avantage, en se proposant d'être le médiateur entre ces deux mondes, européen et asiatique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Graeme 12261 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte