Magazine Culture

Elevate your Mind : Focus on Multi Culti label

Publié le 03 février 2015 par Le Limonadier @LeLimonadier

Vous connaissez ce sentiment d’être seul au milieu du désert ? Moi pas…Néanmoins, les shamans de Multi Culti en décrivent musicalement assez bien les contours. Focus aujourd’hui sur ce récent label, dont la musique a vocation à multiplier l’ADN et à élever l’esprit.

Derrière Multi Culti se cachent le duo Thomas Von Party & Angus Gruzman dont le projet musical invite au voyage à travers des paradis psychédéliques, tribaux et ethniques. Les deux compères font preuve d’une érudition et d’une passion sans faille pour la musique psychédélique, convoquant à leur grande fête païenne des artistes de qualité mélangeant dans un même trip joints, LSD et ecstas. Petit tour de piste suggestif de quelques noms du label :

On commence avec Clarian, moitié du groupe synth pop Footprintz, encensé par Seth Troxler, Guy Gerber et Tiga, le Canadien, qui s’est exprimé en solo à travers les labels Visionquest, Hot Creations et Turbo, propose une house mélancolique, transcendantale et subtile.

Avec Multi Culti, Clarian nous emmène vers des sonorités planantes et chill-out comme le montre la balade mid-tempo « Ma Shiva » qui reflète son univers haut perché proche d’un Nicolas Jaar, reprenant dans le refrain le plus populaire des mantras hindous :

On continue avec Thomash, surprenante figure de la scène brésilienne, DJ et organisateur des soirées Voodoohop à São Paulo. Exilé du pays de la samba, le natif de Cologne absorbe une large palette de sonorités latines, tropicales, psychédéliques,… bidouille tout ça avec des machines, brouillant ainsi les frontières des styles et des BPMs.

La track « Calango Fumando Palha », tirée de l’excellent EP « Candomble » – littéralement « danse en l’honneur des dieux » – sonne comme une berceuse latine infusée au peyotl, un truc qui soigne, à coup sûr, les maux de tête et le mauvais esprit.

MKRNI, prononcé Ma-Ka-Ro-Ni, n’est pas un groupe italien mais bien un trio chilien. Leur musique oscillant entre pop et électronique s’imprègne du patrimoine révolutionnaire chilien pour explorer des thèmes divers mélangeant sensuellement les rhymes andins à des synthés psychés et des boîtes à rythmes pop.

Le titre « Humenad » remixé par le duo de DJ argentins Pareja (Comeme) fait la connexion de leur musique avec le dancefloor, un titre terriblement efficace à la funk tribale syncopée servie par un arrangement riche en instrument, addictif :

Quand les producteurs de Sidney Thomas Von Party & Angus Gruzman mettent leurs casquettes de musiciens, c’est tantôt avec l’étiquette Multi Culti tantôt avec l’étiquette Dreems, des projets musicaux qui ont en commun la volonté d’explorer les vibes de l’Australie tribale et de faire rentrer l’auditeur dans un état de transe chamanique, bref la vrai bande son du Burning Man.

Un exemple avec le titre « We Shall be Found » en collaboration avec le mystérieux Jagma (serai-ce la contraction de Jagwar Ma ?!), un groove rasta hypnotique déroulé sur des nappes de synthé et de boîtes à rythmes 808.

Pour les amateurs d’artistes tels que Four Tet, Bonobo ou Daphni (side project de Caribou) qui utilisent brillamment des samples de voix et rythmes africains, on vous conseille vivement d’aller jeter une oreille aux productions de ce label, disponibles en analogique ICI et en numérique sur toutes les plateformes connues, have a nice trip !

Elevate your Mind : Focus on Multi Culti label
Elevate your Mind : Focus on Multi Culti label
Tags

ambiant, Clarian, comeme, djs pareja, dreems, jagma, Jungle, mkrni, multi culti, seth troxler, thomash, Tiga, von party


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines