Magazine Cinéma

Test : Life is Strange – Chrysalis

Par Repostit @S2PMag

Life is Strange - jaquette-0001Square Enix et Dontnod viennent de sortir le premier épisode de Life is Strange. C’est l’histoire d’une ado ordinaire dans une ville ordinaire. Sauf que Max va vite se rendre compte qu’elle possède des pouvoirs, qui vont lui permettre de modifier le passé, le présent et le futur. C’est ainsi qu’elle va découvrir que la petite ville n’est finalement peut-être pas si ordinaire, et que les habitants recèlent tous des secrets.

Life is Strange-0011

  • Test
  • Fiche
  • Galerie

L’effet papillon

Depuis The Walking Dead, les jeux épisodiques ont le vent en poupe. Les petits frenchies de Dontnod, remis du succès mitigé de Remember Me, proposent

Life is Strange-0001
aujourd’hui Life is Strange, distribué chez Square Enix. Sur le principe du point-and-click, vous devez interagir avec l’environnement. Le pitch ? Max, une adolescente ordinaire passionnée de photo, revient vivre à Arcadia, sa ville natale, après cinq ans d’absence. Presque un mois après son retour, elle découvre qu’elle possède le pouvoir de remonter le temps. Bien utile, cette faculté lui permet de pouvoir agir sur le passé, le présent et le futur. C’est en retrouvant Chloé, son amie d’enfance que les choses sérieuses vont commencer. Car cette petite ville n’est pas aussi tranquille qu’elle en a l’air, et elle recèle de nombreux secrets, à commencer par la disparition mystérieuse d’une jeune fille, Rachel.

Life is Strange est séparé en cinq épisodes, dont le premier vient d’arriver sur les plates-formes de téléchargement : Xbox live, PSN et Steam. Chysalis, le titre de cette épisode, pose clairement les bases de l’histoire. Rudement bien choisi, le titre impose de lui-même la naissance du jeu, mais également le passage de l’enfance à l’âge adulte, un des thèmes du jeu. Un titre qui n’est pas non plus sans rappeler la théorie

Life is Strange-0012
de l’effet papillon. Bien sûr, l’essence même de Life is Strange est de savoir faire les bons choix, d’où l’intérêt de pouvoir remonter le temps. Mais le joueur, incarnant Max, prendra progressivement conscience que les choix, bons ou mauvais, ont toujours des conséquences. Et si le jeu rappelle allègrement que telle ou telle action influencera le futur, on ne sait jamais vraiment de quel futur il s’agit puisque la fin du jeu n’est pas prévue pour tout de suite. Bien sûr, Dontnod sait très bien où les actions menées par le joueur le mèneront, car dans ce premier épisode, les choix n’ont pas encore vraiment d’impact sur la suite.

Retour en arrière

Si le scénario de Life is Strange n’a rien d’exceptionnel, c’est avant tout les prises de conscience que peut prendre le joueur qui sont intéressantes. Et au-delà, c’est par sa direction artistique que brille le jeu. Déjà, bien que développé par un studio français,

Life is Strange-0011
le jeu est en anglais et bénéficie des sous-titres. A cela s’ajoute une bande-son vraiment magnifique, avec des touches de pop-folk qui rendent un brin nostalgique. Le tout apporte un charme non négligeable au jeu. Mais ce qui est peut-être le plus séduisant dans Life is Strange, ce sont les graphismes avec leur effet peinture bien soigné, particulièrement beaux. Les interactions possibles avec les objets de l’environnement sont mises en avant grâce à un effet « craie » qui fait ressortir l’objet que l’on regarde. Pratique, pour ne pas avoir à cliquer sur tout ce que l’on peut voir. Du côté des effets de lumière, ceux-ci ont en aucun cas été négligés et le résultat est presque bluffant.

Si le gameplay est assez simpliste, il a l’avantage de permettre une assez grande liberté d’actions. Les possibilités d’interactions ne s’arrêtent pas à ce qui donnera forcément une suite à l’aventure, voire à ce qui aura des conséquences dans le futur. Il

Life is Strange-0004
est possible de se laisser vagabonder à travers les décors, jetant un œil à un poster ou découvrant un nouveau personnage qui était simplement là à bouquiner. Évidemment, la particularité du gameplay se pose sur la possibilité de remonter le temps. Certains moments seront dictés par le scénario, mais il est quasiment possible de le faire après chaque action, même les plus anodines. Vous choisissez d’arroser la plante dans votre chambre ? Le jeu vous prévient que cette action aura des conséquences dans le futur. A vous donc, de choisir si vous souhaitez vraiment ou non arroser cette plante, en utilisant l’option qui vous est offerte de remonter le temps de quelques secondes ou minutes. A travers tout cela, n’oubliez pas non plus de prendre quelques photos. Si votre héroïne en fait sa passion et sa matière principale à l’école, le jeu en fait également ses trophées et autres succès puisque c’est en faisant certaines photos optionnelles que vous débloquerez toutes vos récompenses, et ce dans chaque épisode.

Belle échappée onirique dans le paysage vidéoludique, Life is Strange brille réellement par sa direction artistique et mérite vraiment le coup d’oeil, même s’il s’agit d’un beaucoup plus calme que les blockbusters qui inondent les consoles ces derniers temps. Pour moins de 5€ l’épisode, et 20€ la saison complète de cinq épisodes, le rapport qualité-prix permet réellement de savourer un petit jeu sans prétention qui vous aspirera vers l’adolescence le temps de quelques heures.

 Type :  Aventure

 Developpeur :  Dontnod

 Editeur :  Square Enix

 Age / Pegi :  16+

 Sortie :  30 janvier 2015

 Multi-joueurs :  -

 Plates-formes :  PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One, PC

 Testé sur :  Playstation 3

Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis

Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis

Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis

Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis

Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis
Test : Life is Strange – Chrysalis

Direction artistique épatante,

Une plongée dans la nostalgie,

De quoi réfléchir sur ses propres actions,

Un très bon rapport qualité-prix. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Repostit 4633 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte