Magazine Culture

E. Badinter ou quand l'hebdo Marianne invite la bourgeoisie millionnaire à sauver les jeunes femmes de la classe ouvrière

Par Sergeuleski

badinter élisabeth.jpg

   Marianne consacre un hors-série à la laïcité. Dans un des entretiens proposés, Elisabeth Badinter dénonce les lâchetés des socialistes depuis vingt-cinq ans à propos du voile.

Coutumière du fait, E. Badinter n'avait-elle déjà déploré en 2011 dans un entretien au journal Le Monde qu'en dehors de Marine Le Pen", plus personne ne défende la laïcité ?


Encouragée par Marianne, E. Badinter persiste et signe, le ton vengeur cette fois-ci : "Je ne pardonne pas à la gauche d'avoir abandonné la laïcité".


   Mais alors, que cela ne nous empêche surtout pas de garder la tête froide, et la raison du plus "connaissant" triomphera de la raison du plus "borné" ! Car personne n'est autorisé à nous demander de choisir entre l'intégrisme religieux et l'intégrisme anti-religieux monomaniaque : un intégrisme anti-musulman, tout en proposant la réflexion suivante :

   Année après année, E.Badinter semble confirmer son appartenance à un féminisme obtus et sectaire  ; un féminisme à la manière d'un "Sauvons les femmes malgré elles !" Un féminisme qui, dans les faits, ne connaît pas le sujet et/ou l'objet de ce qu'il croit être sa compassion ; d'où son intransigeance.

Entretien après entretien, force est de conclure que E. Badinter est une femme du 18e siècle qui rend bien des services à une France et une République qui ne se reconnaissent plus aucune obligation de résultats côté justice sociale et tolérance de l'autre et son acceptation quand il est différent, et ce depuis qu'il est d'une urgence absolue d'être capable de pouvoir en afficher quelques uns... de ces résultats tant attendus et si nécessaires.

Quant à Marianne... faut dire que cet hebdo n'est pas à son premier coup d'essai ; ces derniers mois, et plus encore depuis les tueries de Janvier (Paris et Vincennes), cet hebdo est très à l'aise avec un discours tenu par toute une caste composée d'idiots utiles d'une islamophobie politique principalement pro-sioniste (Michel Onfray plus récemment) ; à l'aise et demandeur aussi ; une islamophobie qui lorgne pas tant du côté de la France ou de l'Europe que du côté d'un pays étranger auquel il est décidément difficile de refuser quoi que ce soit ces temps-ci.

Jugez plutôt : Le journal Libération, la chaîne d'information israélienne i24news et le magazine L'Express vont être réunis au sein d'un nouveau groupe plurimédias "Mag&NewsCo", détenu par le patron de Numéricable et SFR Patrick Drahi, coactionnaire de Libération, et son associé Marc Laufer. Une raison supplémentaire pour ne pas lire ces journaux que l'on ne lisait plus d'ailleurs et que l'on n'avait jamais lu non plus. Du temps de gagné. Assurément !

   Si l'on doit faire un peu de sociologie, rappelons que E.Badinter est une féministe millionnaire et rentière (elle fait travailler les autres !) qui appartient à une bourgeoisie qui se prête d'autant plus facilement à ce type d'instrumentalisation ou de récupération de la part des médias (la promotion d'une laïcité islamophobe de républicains intégristes, le plus souvent atlantistes et sionistes) que cette classe n'a jamais cessé d'être du côté de l'exclusion et de l'humiliation aux fins de domination.

Mais alors, pourquoi ne pas inviter E. Badinter d'aller prendre quelques leçons auprès d'un Edgar Morin par exemple ! Un Edgar Morin tellement plus sensible, c'est-à-dire, tellement plus au fait avec ce qui est, pourquoi ça l'est et pourquoi, dans certaines circonstances, il est important que cela demeure ; car E. Badinter confirme une fois de plus que l'intolérance vient de l'incompréhension qui a pour racine : l'ignorance et un dogmatisme aveugle ; tout en gardant à l'esprit qu'il est plus important de comprendre que de savoir. Quant à savoir - assumant que E. Badinter a bien dû lire quelques livres à défaut d'être capable de sortir de sa classe et de son arrondissement, -, ne pas avoir compris ce que l'on sait, c'est sans doute là le pire des maux ! E. Badinter semble y avoir succombé.

   Et quand on sait que la bêtise prospère dès qu'on cesse de la dénoncer... ne baissons jamais les bras : dénonçons sans relâche cette bêtise (un dogmatisme aérien, voire galactique... sans prise sur le réel des conditions d'existence), il en restera toujours quelque chose !

De l'intelligence ?

C'est fort possible.

_____________


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines