Magazine Culture

Mummies ads

Publié le 03 février 2015 par Pomdepin @pom2pin

Toddler 5 regarde parfois la télé, notamment les aventures débiles de Fireman Sam, le pompier gallois et son troupeau de crétins pyromanes. Je ne tiens pas à ce que Toddler 5 parle anglais avec mon accent franchouillard, ça me va donc très bien (quoique l’accent gallois, ce n’est pas mieux…). Les publicitaires, dans leur grande sagesse, ont bien compris que les enfants qui regardent les programmes jeunesses aux heures d’école ont moins de 4 ans, et sont donc rarement seuls devant l’écran. Ces as du marketing pour couches en profitent donc pour nous coller des pubs pour les parents entre deux épisodes palpitants, où Sam sauve un gamin monté sur trois graviers avec un hélicoptère et mobilise les secours en mer pour un mouchoir en papier envolé sur un buisson. Enfin, quand je dis les parents, pour les publicitaires, il s’agit des mamans, ils n’ont visiblement jamais entendu parler d’un papa au foyer ni d’une femme avec un cerveau en état de marche. J’ai noté consciencieusement, en 25 minutes (soit 3 spots de pubs) ce que je suis sensée faire, et visiblement, je m’y prends très mal.

IMG_1300

source photo

Deja, je ne le savais pas (ce doit être mon côté anti militariste), mais nous sommes en guerre. Si. Nos foyers sont pris d’assaut par des hordes de méchantes bactéries qui font rien qu’à narguer l’honnête maman en se cachant dans les moindres recoins de sa maison pour mieux sauter à la gorge de ses enfants innocents. C’est traître quand même une bactérie (sauf celle dans les actimels, qui sont gentilles. C’est la pub qui le dit). Heureusement, les publicitaires me proposent un tas d’armes de destruction massive, à faire pâlir d’envie le moindre tyran sanguinaire pour vaincre l’ennemi (les bactéries qui ne sont pas dans les actimels donc). Franchement, on se demande pourquoi les apprentis dictateurs s’ennuient à se fournir auprès de trafiquants d’armes à la morale douteuse, alors que mon supermarché fait des promos sur un liquide pour les toilettes qui massacre tout sur son passage. C’est dommage quand même, j’ai suffisamment de souvenirs de mes cours de biologie et de chimie pour mesurer toute l’imbécilité de l’argument publicitaire. Où va-t-on si les mamans font des études maintenant!

Mais rassurez-vous, une maman ne passe pas sa vie à nettoyer sauvagement sa maison (taïaut! A mort, les bactéries). Non, elle se doit aussi de nourrir ses adorables bambins qui aiment tellement les légumes qu’ils en réclament et son mari (ou assimilé, les publicitaires sont modernes, j’en ai vu une, de ces mamans décérébrées des pubs, qui n’avait pas d’alliance. Ouh, que c’est osé! ). Visiblement, il faudrait que je cuisine des trucs à base d’œufs. Je ne sais pas, il y a peut-être surproduction chez les poules britanniques en ce moment, mais j’ai eu droit à trois pubs pour des œufs. Et après bien sur, je me dois de faire la vaisselle dans la joie, la mousse et le détergent anti-bactérie. Déjà, j’ai un lave-vaisselle, et je ne m’en suis pas approchée depuis des années, depuis que L’Ado puis GeekAdo sont capables de le remplir et de le vider sans casser cinquante assiettes à chaque fois. Où va-t-on si les mamans délèguent les taches ménagères à leurs fils, autant par paresse que dans un soucis éducatif, maintenant!

Mais évidement, apres tout ça, la maman rêvée des publicitaires est un peu fatiguée. Elle s’installe alors sur son canapé (il y a des soldes), et elle va pouvoir jouer au bingo (une sorte de loto) en ligne, se maquiller comme une poupée Barbie daltonienne, et faire des achats essentiels grâce à un service de coupons de réductions de masse qui propose des prix sur les tatouages, les montres de designers et la crème solaire. Ou alors elle pête un plomb devant le sexisme des pubs débiles, hésite à mettre le feu à la télévision et décide finalement de se venger sur son blog. Où va-t-on si les mamans ont des opinions maintenant!

Cela dit, au milieu de tout ça, il y avait une pub absolument pas sexiste, qui s’adressait aussi bien aux hommes qu’aux femmes, avec ou sans enfants. En pleine après midi, aux heures où les gens travaillent habituellement. Une pub pour le syndicat des fonctionnaires.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines