Magazine Culture

On est dans la merde

Publié le 28 mai 2008 par Phantomas

L'histoire se répète.
Le problème de la France et des Français est qu'on attend toujours de toucher le fond pour se dire "maintenant, il faut réagir". Aller, j'ose : alors qu'en cette fin mai pluvieuse, les uns fêtent non sans une étincelle dans les yeux les 40 ans d'une révolution sociale appartenant presque à la préhistoire tant les choses ont changé aujourd'hui, leurs enfants (dont moi) se rendent compte d'une chose : on est dans la merde....
On est dans la merde car d'un point de vue purement culturel, l'heure est aussi à la globalisation. Les majors du disque telles des Robert Parker de la musique uniformisent le goût des gens et tout a la même saveur...
On est dans la merde car pour s'en sortir ces même majors imposent aux médias, les radios en 1er lieu, leurs playlists qui ne correspondent plus à rien si ce n'est à un maelström indigeste, une bouillasse sonore qui leur garantit des revenus mensuels de plus en plus sporadiques.
On est dans la merde car les défricheurs de talents qu'étaient les fanzines et autres magazines musicaux suivent la tendance et pour vendre toujours plus de numéros se font les relais de ces même maisons de disque (et ne me parlez pas des blogs !).
On est dans la merde car en bout de chaîne, le consommateur (que nous sommes tous) est de moins en moins exigeant, sort de moins en moins souvent et lorsqu'ils se bougent enfin le c**, il va là où tout le monde va, danse quand les autres dansent et rentre chez lui avec le dernier métro.
Et là, tu dois te dire "Mais où veux-tu en venir, mec ?!".
Alors que le Rex fête ses 20 ans, j'apprends ce matin qu'à quelques encablures de ce qui est le dernier club décent de PARIS (de FRANCE ?), le Paris Paris vit ses dernières heures. Je ne suis pas un ami personnel de Marco Dos Santos, je ne le connais même pas (et dieu sait que j'ai pu critiquer la prog du lieu), mais si les clubs ferment les uns après les autres, si l'offre de sortie culturelle (oui, un club est bien un lieu de sortie culturelle) se réduit à une peau de chagrin (et ne viens pas me parler du Social Club, il ne doit sa création qu'au décès du Tryptique), c'est ce même phénomène de concentration qu'on observe dans le monde de l'entreprise qui va se dupliquer à celui de la nuit. Il ne restera plus que des grandes surfaces de la nuit, des dancefloor de supermarchés, des centres commerciaux sonorisés.
Et de laisser le mot de la fin à MDS:
"PARIS, LA PLUS BELLE VILLE DU MONDE.
PARIS, UN SUPERBE POULET BIEN DORE LABEL ROUGE MAIS BIENTÔT SANS ABATS ET SANS ORGANES.
JE VOUS LAISSE, C'EST L'HEURE DE LA STAR AC'."

Finalement, histoire de faire réagir tout le monde, c'est Xavier et Gaspard qui ont eu raison : Stress...



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Robert Davies

    Robert Davies ©Photographe anglais diplômé du London College of Printing en 19888, vit et travaille à Londres.A exposé à Berlin, Amsterdam, Munich, Zurich,... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Fran??ois Clerc : une bonne graine de designer !

    (1 votes, average: 5 out of 5) Loading ... François Clerc est un jardinier qui s’est perdu au milieu d’une forêt de béton, afin de pouvoir suivre ses études :... Lire la suite

    Par  Lovny
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, CULTURE, DESIGN ET ARCHITECTURE
  • News en séries : Gossip Girl, Ronald Moore, David James Elliott, Rosario...

    Gossip Girl Plus de streaming gratuit pour Gossip Girl Après avoir créé un buzz autour du retour de la série par le biais d’une campagne d’affichage très sexe,... Lire la suite

    Par  Nick
    CULTURE, SÉRIES
  • Robert Laffont

    Éditeur généraliste publiant des livres souvent destinés au grand public. Fondées en 1941 à Marseille, les éditions Robert Laffont s'installent à Paris en 1945. Lire la suite

    Par  Florinette
    CULTURE, LIVRES
  • Encore un film de merde !!

    Et oui très chers lecteurs, je reviens la bave aux lèvres et les yeux injectés de sang pour, une fois de plus, dénoncer la médiocrité cinématographique qui règn... Lire la suite

    Par  Kikekoi
    CINÉMA, CULTURE, A CLASSER
  • Robert Hunt

    Les trois illustrations, Robert Hunt©Clients : Random House, Harper Collins, AT T, Simon and Schuster, CBS Records, Federal Express, Levi Strauss… Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Robert Hauk

    Toutes les photographies, Robert Hauk©Basé à Vienne en Autriche. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE

A propos de l’auteur


Phantomas 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog