Magazine Cinéma

La cite de la joie - 8/10

Par Aelezig

z18

Un film de Roland Joffé (1992 - USA) avec Patrick Swayze, Pauline Collins, Om Puri, Ayesha Dharker, Art Malik

Magnifique.

L'histoire : Le docteur Max Lowe quitte les Etats-Unis. Une petite fille est morte sur la table d'opération, et il ne supporte plus son métier. Il part en Inde, pour un voyage initiatique, pour se changer les idées, pour réfléchir à ce qu'il veut faire de son avenir. Les circonstances l'amènent à rencontrer Hasari et sa famille, qui habitent un bidonville. Là-bas, Joan tente de faire vivre un dispensaire bénévole, grâce aux dons parcimonieux de quelques personnes de bonne volonté. Mais elle manque de tout... et surtout d'un bon médecin. Max refuse catégoriquement de rester. Pourtant, tant de pauvreté et d'injustice vont le faire fléchir...

Mon avis : Un film (et un livre, inspiré des récits de deux prêtres vivant dans les bidonvilles de Calcutta) que j'adore, bien que je l'ai vu plusieurs fois. Et ce n'est pas à cause de Patrick, bien qu'il soit irréprochable et fort craquant. C'est juste que j'aime les belles histoires, celles de gens qui défendent les pauvres contre les nantis, qui voudraient refaire le monde et ne pouvant y parvenir changent au moins des petites choses ici ou là.

z20

Bien qu'assez long, on ne voit pas le temps passer : chaque plan, chaque scène, a son importance et tout se relie dans une fluidité de narration ample, rythmée par des larmes et des éclats de rire. La grande fresque romanesque... mais qui raconte la vraie vie d'êtres humains privés de tout. C'était il y a 22 ans. L'Inde est aujourd'hui un pays émergent, un pays qui compte. Mais du côté des bidonvilles, il y a fort à parier que rien n'a changé depuis... Pas un iota. J'en veux pour preuve des films plus récents comme Slumdog millionnaire, ou des actualités dramatiques qui concernent les plus pauvres, les plus vulnérables, jamais les riches.

Les personnages sont attachants, les enfants adorables, on est en totale empathie avec ces gens, qui vivent avec rien, et trouvent le courage et la force de se réjouir des petits et grands événements que le sort leur réserve. C'est peut-être un peu manichéen, mais c'est beau et ça fait du bien !

z19

Les droits du livre de Dominique Lapierre, best-seller international, et du film de Joffé, sont intégralement reversés à la fondation humanitaire créée par Lapierre et son épouse.

Un grand classique à voir et à lire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines