Magazine Conso

L'amenagement du territoire

Publié le 06 février 2015 par Lorraine De Chezlo
L'AMENAGEMENT DU TERRITOIREd'Aurélien Bellanger
Roman - 480 pages
Editions Gallimard - août 2014
Prix de Flore - 2014
A Argel, petite ville de Mayenne, l'avenir de l'ouest de la France se joue. Le projet de passage de la future ligne TGV en direction de la Bretagne fait rêver certains, grincer les dents d'autres. Dans ce petit patelin, l'affrontement feutré de deux familles. Les d'Ardoigne, nobles désargentés, avec la fille Isabelle engagée dans la lutte contre la violence routière depuis le fauchage mortel de sa mère par une voiture. Evidemment, elle soutient la ligne TGV. Les Taulpin, avec André, le riche industriel stratège et féroce. Il veut à tout prix l'échec de l'Etat-Nation, et ce projet public d'aménagement du territoire le hérisse. Il y a aussi le neveu Pierre, séduit par les thèses de l'extrême-droite, Sébastien, son cousin, activiste écologique. Et l'ombre de Jacques Foccart qui avait pour secrétaire particulier l'actuel préfet Roland Peltier...
"L'aménagement du territoire" est autant un roman qu'un recueil de digressions scientifiques, politiques, archéologiques, historiques. Si les paragraphes techniques m'ont beaucoup intéressée, les références historiques ont moins retenu mon attention. Et de l'attention, il en faut pour assurer la lecture de cet imposant roman. Un roman qui souvent résonne comme une enquête documentaire lorsque prennent place des personnages réels comme Jacques Foccart (qui connaît toutes les ficelles des partitions et aménagements de territoires par son expérience africaine), des lieux véritables (la réalité Mayennaise, le cul entre deux chaises, l'absurdité du projet de Notre-Dame-des-Landes), des situations objectives (comment expliquer jusqu'ici l'éloignement territorial de la Bretagne, l'absence d'autoroutes...).Le style littéraire laisse une large place au vocabulaire technique et industriel, traitant du changement des sociétés par le biais des métamorphoses géographiques, urbaines, physiques, par la mutation des territoires, évolution d'une enveloppe corporelle décidée par les grandes instances
Extrait :
"Dominique découvrit ainsi, dans les interstices de la machine, les effets de l'acidité des sols sur les traverses en bois. En Bretagne, celles-ci étaient presque chaque fois pourries et décomposées malgré tous les traitements chimiques qu'elles avaient pu subir, alors que les tourbières anaérobies de la Normandie ou du Centre les avaient parfaitement momifiées. "
On progresse dans cette lecture comme dans un labyrinthe souterrain : il faut y aller avec prudence et éclairage pour ne pas sombrer dans les ténèbres. Ardu et sûrement brillant comme roman. Malheureusement, les personnages n'ont pas remporté mon attachement, et la complexité ne leurs inter-relations m'a en partie échappée. Mais je retiendrai ce regard différent, ce parti-pris territorial et ces envolées technico-lyriques mais toujours instructives. J'ai notamment appris à propos du rôle de l'archéologie prédictive.
L'avis de Laurence Biava - La cause littéraireInterview d'Aurélien Bellanger - L'Obs

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines