Magazine Amérique latine

Une anthologie de nouvelles policières pour ouvrir la saison au CCC [Disques & Livres]

Publié le 07 février 2015 par Jyj9icx6
Une anthologie de nouvelles policières pour ouvrir la saison au CCC [Disques & Livres] Les Editions DLG (Desde la Gente), petite maison indépendante, viennent de sortir, en plein été austral, un recueil de 128 pages consacré au genre policier en Argentine (55 $ ARG).
L'auteur de l'anthologie, Vicente Battista, présentera l'ouvrage mardi prochain, le 10 février 2015, à 19h, au Centro Cultural de la Cooperación, dans la salle Osvaldo Pugliese, du rez-de-chaussée, avenida Corrientes 1543.
Entrée libre et gratuite.
Le genre est né en Europe, à la fin du XIXème siècle, grâce à des auteurs de la trempe d'Arthur Conan Doyle (1) et des premières méthodes d'enquête qui allaient donner naissance à l'actuelle police scientifique. En Argentine, il semblerait que le premier roman de ce genre nouveau soit paru à la même époque, en 1884, sous la plume d'un auteur très prestigieux, un grand intellectuel de la Generación del 80, Paul François Groussac. Ce dernier était né à Toulouse en 1848 (comme Carlos Gardel, dont il avait l'âge d'être le grand-père), il a émigré en Argentine très tôt, en 1866, pendant la République Conservatrice, et il est mort, à Buenos Aires, en 1929, à  la fin de la République Radicale. Il a exercé les fonctions d'Inspecteur général des Ecoles à Tucumán (équivalent de recteur d'académie en France), dont il est devenu un excellent historien (selon les critères de la seconde moitié du XIXème siècle). Puis de 1885 à 1929, il dirigea la Bibliothèque Nationale argentine. Il est l'un des intellectuels qui auront fécondé durablement la culture argentine en la mâtinant d'esprit français (2), parmi d'autres influences provenant d'Italie, d'Allemagne, d'Autriche et de Grande-Bretagne (voir l'article le concernant dans l'encyclopédie en ligne argentine Biografías y Vidas).

Une anthologie de nouvelles policières pour ouvrir la saison au CCC [Disques & Livres]

Hommage de La Gaceta de Tucumán à Paul Groussace
le 27 juin 1988, pour l'anniversaire de sa mort
(source : site Internet de la Coopérative de Télécommunication Telpin)
Cliquez sur l'image pour une résolution de lecture


Son roman, La Pesquisa (L'investigation), précède sa prise de fonction à la Bibliothèque nationale et il est contemporain de la loi rendant l'école obligatoire en Argentine et de l'apparition du tango et du lunfardo, au début de la grande vague d'immigration pan-européenne.
Depuis lors, le genre a séduit de nombreux écrivains qui ne se sont jamais spécialisés dans cette littérature. C'est ceux-là que Vincente Battista a rassemblés dans son livre, en vente depuis le début de l'année dans les librairies argentines.
Par ailleurs, en ce même début d'année, Planeta Argentina, filiale du géant de l'édition espagnole Planeta, publie également une anthologie, saluée par une dépêche de Télam.
Pour acheter en ligne le livre de Battista, vous pouvez vous connecter à l'IFMC, institut coopératif partenaire du CCC et propriétaire des Editions DLG.
(1) Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez découvrir Arthur Conan Doyle dans la biographie que Marianne Stjepanovic-Pauly a publiée aux Editions du Jasmin, dans la même collection que San Martín, A rebours des conquistadors. (2) Il fait donc partie de ces Français qui ont durablement marqué l'Argentine bien avant Carlos Gardel (1890-1935), comme l'architecte paysagiste parisien d'origine Carlos Thays (1849-1934) qui dessina entre autres une bonne partie des espaces verts et du quartier de Palermo. Carlos Thays est arrivée quant à lui en 1890 à Buenos Aires, embauché à Paris via la représentation diplomatique argentine (voir sa biographie sur le portail Internet de la Ville Autonome de Buenos Aires).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2680 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte