Magazine Cinéma

Exodus: Gods And Kings

Publié le 07 février 2015 par Sebd59 @1_oeil
Exodus: Gods And KingsExodus: Gods And Kings

Action - - - - Péplum

De Ridley Scott Avec Christian Bale, Joel Edgerton, John Turturro...

Distribué par

Exodus: Gods And Kings

Exodus: Gods And Kings
Exodus: Gods And Kings
L'histoire d'un homme qui osa braver la puissance de tout un empire. Ridley Scott nous offre une nouvelle vision de l'histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l'Egypte et échapper au terrible cycle des dix plaies.

Exodus: Gods And Kings

Après Gladiator et Robin des Bois, Ridley Scott revient à ce qu'il a déjà fait : la grande fresque cinématographique. Et cette fois-ci, il délaisse les collants et les romains pour une histoire biblique, celle de Moïse.

C'est devenu une habitude pour ce genre de film dans le cas de Ridley Scott, en reprenant une légende, un mythe ou peu importe et la retranscrire à l'écran en rendant l'histoire plus encrés dans la réalité.

Exodus: Gods And Kings

Pendant une première longue partie, l'histoire de Moïse et de Ramsès est montré d'une façon assez lente, l'histoire avance que très peu. Et cela jusqu'à l'arrivée de la seconde partie avec le départ forcé de Moïse, la rencontre avec sa femme et l'arrivée de Dieu. A partir de ce moment, l'on rentre dans une seconde partie qui est un peu confuse et mal montée. Car l'on arrive assez rapidement aux dix plaies d'Egypte et elle s'enchaîne les unes derrières les autres, ou presque car entre temps, on a le droit à une explication bien plus que réaliste sur la raison des dix plaies. Des explications très terre-à-terre qui sont brutalement mises au rencart quand il s'agit d'expliquer le fléau qui emportera les enfants égyptiens, ainsi que l'eau de la mer qui disparaît pour laisser passer les esclaves, et réapparait pour engloutir l'armée de Ramsès.

Au final, Exodus : Gods and Kings, est un film qui est loin d'être pompeux, et qui essaie de donner une explication plus qu'une leçon de théologie, mais le tout reste un pavé assez difficile et long à digérer.

Exodus: Gods And Kings

Mais l'un des bons points d'Exodus reste son réalisateur. Ridley Scott qui est très bon dans ce genre de film, qu'il s'agisse de la réalisation elle-même avec des plans très bien trouvés et assez vertigineux, ou qu'il s'agisse de la direction des acteurs.

Le tout est aidé par des décors majestueux criant de réalisme, mais rien ne serait possible sans le casting et principalement Christian Bale qui offre une performance assez exceptionnelle. Christian Bale joue parfaitement dans ce rôle et semble très investis dans le rôle, certainement un des secrets de ses performances très souvent exceptionnelles. Dans l'autre camp, on retrouve Joel Edgerton dans le rôle de Ramsès. Et en comparaison avec Christian Bale, Joel Edgerton ne peut pas rivaliser d'autant plus que sa performance est très figée. Le reste du casting collectionne les grands noms ( Ben Kingsley, John Turturro, Sigourney Weaver) qui ne brille pas par la performance qui reste très second rôle en retrait dans le même esprit que les acteurs moins connus de cette production.

Dans le même esprit que Robin des Bois, Ridley Scott essaie de nouveau de nous conter une version plus réaliste de " l'histoire ". Donnant en grande partie des explications réalistes sur les raisons des dix plaies, pour les dernières interventions divines, le procédé est abandonné. Sans être pompeux et sans vouloir faire un cours de théologie, Exodus : Gods and Kings reste un pavé assez difficile à avaler. Le meilleur dans ce film restant Ridley Scott apportant des plans assez magnifiques avec des décors d'un réalisme à couper le souffle. Mais ce qui restera le grand plus dans ce film, c'est l'interprétation de Christian Bale qui de nouveau apporte un travail soigné et exceptionnel.

Exodus: Gods And Kings
Exodus: Gods And Kings
Exodus: Gods And Kings

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sebd59 10 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines