Magazine Culture

Que ta volonté soit faite

Publié le 08 février 2015 par Lespolarsdemika
Que ta volonté soit faiteQue ta volonté soit faite est le nouveau roman de Maxime Chattam paru le mois dernier aux éditions Albin Michel.
Présentation de l'éditeur :Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen. Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le Diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là…
Réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous ?
Maxime Chattam nous manipule tout au long de ce récit troublant dont le dénouement, aussi inattendu que spectaculaire, constitue l’essence même du roman noir : la vérité et le crime.
L'auteur, spécialiste du thriller, délaisse son genre le temps d'un roman pour venir marquer de sa plume le roman noir. Lui qui est constamment obnubilé par le Mal, sa naissance et sa croissance, il décide cette fois de se concentrer principalement sur un personnage semblant être marqué au fer rouge par le diable en personne plutôt que de nous amener dans une de ses enquêtes policières.
Le style change et il n'est pas surprenant de voir Maxime Chattam y être à l'aise. Ses thrillers sont déjà bien noirs. L'auteur façonne donc ses personnages avec beaucoup de précisions, les maltraitant au plus près du réel. Mais alors que l'on commence à s'attacher ou à détester l'un d'entre eux, il le laisse en second plan nous laissant totalement frustrés et nous empêchant à tout moment de savoir où il souhaite nous entrainer par la suite.
Le roman est dur. L'ambiance y est très sombre. Et tout cela est principalement dû à Jon Petersen. Né dans le sang de ses parents, il parait possédé par un quelconque démon comme si Dieu l'avait totalement abandonné. Jon n'a pas d'ami, il a même surtout des ennemis lorsqu'il est adolescent. Et c'est une suite de conséquences désastreuses qui vont faire ressortir la bête cachée en lui, le faisant devenir petit à petit un monstre violent et écœurant.
Riley, lui, est le fils de Jon. Alors qu'il voit un peu plus chaque jour le regard de sa mère se vider de toute humanité, il décide d'en savoir plus sur les activités plutôt louches de son père. Riley est tout le contraire de son père ce qui a le don d'agacer ce dernier ; il paraît doux, aime les animaux et est très sensible à la lente agonie de sa mère.
Forcément, le fait qu'un ange et un démon se retrouvent sur le même ring ne peut qu'être annonciateur d'évènements agités voire agressifs ... L'auteur nous offre d'ailleurs une scène très forte, d'une violence époustouflante.
Le roman se lit vraiment bien et l'auteur arrive nous captiver rapidement dans son histoire. Malheureusement j'ai trouvé qu'il n'allait pas assez loin avec certains de ses personnages les plus intéressants comme Jon et Riley Petersen. J'ai eu la sensation qu'il abandonnait ses personnages au moment où l'on voulait les suivre, en savoir encore plus sur eux.
J'ai également trouvé la fin assez décevante. Je n'ai pas été étonné mais plutôt déçu à la lecture du dénouement. Mais je ne doute pas que de nombreux lecteurs apprécieront cette petite subtilité littéraire.
Malgré cela j'ai trouvé très intéressant le passage de Maxime Chattam dans le roman noir et espère vraiment le revoir dans ce genre parce que j'ai senti qu'il pouvait aller loin avec ses personnages ; nous émouvoir et nous apeurer à la fois.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lespolarsdemika 321 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines