Magazine Cinéma

Ma Berlinale 2015 – Queen of the Desert

Par Jsbg @JSBGblog
part-dv-dv1957135-1-1-0 Écrit et réalisé par Werner Herzog, « Queen of the Desert » est basé sur la vie de Gertrude Bell (1868-1926) archéologue, écrivain et espionne britannique installée au Moyen-Orient. Pourtant parmi les films les plus attendus de ces 65èmes Berlinale, « Queen of the Desert » est à peu près aussi palpitant qu’un prospectus de salle d’attente.

Le film peut être résumé en quelques mots: Nicole Kidman chevauche un dromadaire. Pendant 2 heures.

Watch this video on YouTube.

Queen of the Desert déborde tellement de clichés sexistes et xénophobes qu’on en oublierait presque la maltraitance animale. Gertrude Bell est apparemment la seule femme du film dotée d’un cerveau. Mais c’est aussi une grande et belle femme au teint pâle, que tout le monde vénère – à part un antagoniste aussi menaçant que Charles Ingalls après une moisson décevante. (Attention, spoiler) Véritable « Dalida » des colons britanniques, les personnages masculins préfèrent se donner la mort plutôt que de vivre sans cette femme au visage aussi lifté (pratique très répandue à cette époque, bien entendu) qu’une peau de haggis.

Heureusement que l’on peut compter sur James Franco et ses pattes d’oie pour rendre le film encore plus écœurant qu’un kilo de loukoums. Seul point positif: Lawrence d’Arabie. Parce que Robert Pattinson avec un keffiyeh sur la tête, ça n’a pas de prix.

Myriam Roelli

img164_1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jsbg 206254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte