Magazine Culture

Daddy Clean

Publié le 09 février 2015 par Simba
Surnommé le « polyvalent MC », Daddy Clean fait partie du paysage reggae français depuis 2004. Ce qui lui va comme un gant, étant donné qu’il jongle depuis ses débuts entre vibrations reggae et hip-hop. Puisqu’adolescent il est le seul de sa bande à ne pas fumer, l’appeler Daddy Clean coule de source. Il démarre avec le sound system + de Vibes, à Lille, au côté de MC Sick et Selecta Original aka Don Gregor, s’exerçant assidûment au micro pour acquérir une parfaite maîtrise des mots et des flows. Ses premiers projets s’inscrivent dans un style aussi bien hip-hop que reggae. En tout, une dizaine de street albums et mixtapes se succèdent. Parmi les plus récents, Comme Je Suis (2008), Défragmentation(2009), Concrete Tape 1 (2010), Summer Tape (2014)… La dernière sortie majeure en date concerne les Concrete Tape 2 & 3, en juin 2013, en double CD et en téléchargement légal. La Summer Tape, téléchargeable gratuitement depuis cet été, est, quant à elle, une compilation de titres figurant sur d’autres projets, complétés par quelques inédits (« Dangereux », « C’est La Guerre »…). Depuis 2012, Daddy Clean travaille sur un premier album, qu’il compte présenter l’année prochaine. Il s’agira d’un album reggae, teinté de rock, hip-hop et dancehall. Le MC reconnaît que le reggae l’inspire beaucoup dans ses mélodies et le hip-hop dans ses textes, sans renier des influences bien plus larges (rock, chanson française, blues, soul…). Puisqu’il aime aussi se prendre au jeu de l’improvisation, tant qu’à relever tous les défis, on a pu retrouver sa participation à la Reggae Champions League en juin dernier, où il est arrivé finaliste, ainsi qu’au Reggae Clash Contenders, au Pull Up Festival en août, accédant à la demi-finale. Récemment, le clip de « Je Chante En Français », titre d’ouverture de la Summer Tape, a fait son apparition sur la Toile, exprimant son goût pour la langue française. Même si l’usage de l’anglais se fait de plus en plus fréquent, Daddy Clean soutient qu’il n’y a rien d’étrange ou de dévalorisant à chanter dans notre langue maternelle, étant lui-même un fervent supporter de la scène française. Pour l’année qui vient, le Lillois prévoit de repartir à l’assaut des sound systems, poursuivant la promotion de Concrete Tape 2 & 3, tout en travaillant assidûment à son premier album…
Simba
Pour retrouver tout l’univers de Daddy Clean et se procurer ses sons, rendez-vous sur : http://www.vibes-maxx-productions.com(pour Reggae Vibes Magazine #39 - décembre 2014/janvier 2015)Daddy Clean

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Simba 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines