Magazine Culture

Alan Parsons Project #1-Tales Of Mystery & Imagination-1976

Publié le 09 février 2015 par Numfar
Alan Parsons Project #1-Tales Of Mystery & Imagination-1976

Alan Parsons Project #1:

Alan Parsons: chant, claviers

Eric Woolfson: claviers

Ian Bairnson: guitare

Billy Lyall: claviers

David Paton: basse

Stuart Tosh: batterie

D'abord, une mise au point importante: Alan Parsons Project n'est pas un vrai groupe.

C'est un projet, un concept créé par Alan Parsons et Eric Woolfson pour la réalisation d'albums pop thématiques.

Le groupe, n'a d'ailleurs donné aucun concert durant leurs onze années d'existence.

Le projet est divisé en trois parties distinctes, un peu à la manière d'une pyramide.

D'abord les têtes pensantes: Alan Parsons (compositeur et producteur) et Eric Woolfson (auteur et architecte des albums).

Une troisième tête pensante à signaler: Andrew Powell qui signe ici les arrangements et les orchestrations des parties symphoniques.

Viennent ensuite les chanteurs.

La plupart sont déjà des artistes connus et reconnus, tels Arthur Brown (The Crazy World Of Arthur Brown), Allan Clarke et Terry Sylvester (The Hollies), Eric Stewart (10cc), Gary Brooker (Procol Harum) ou d'artistes solos comme John Miles.

Plus deux membres du groupe: Eric Woolfson et David Paton.

Ensuite viennent les musiciens.

D'abord un noyeau dur, formé ici par Pilot au grand complet et qui va évoluer au fil du temps.

Le guitariste Ian Bairnson sera le plus fidèle de ses membres et sera la force créatrice du groupe d'Alan Parsons des années 90.

Autour du noyeau dur, d'autres musciens viennent prêter main forte, car seul compte ici la perfection musicale, une musique simple et mélodique mais tout de même ambitieuse, servie par un son cristallin, avec une forte influence de Pink Floyd et des Beatles.

Il faut dire qu'Alan Parsons s'est fait connaître comme ingénieur du son sur des classiques tels que "Abbey Road" et "Let It Be" pour les Beatles, "Wild Life" et "Red Rose Speedway" pour Wings, produit aussi les Hollies et des groupes débutants comme Ambrosia (qui joue ici également au grand complet) et Pilot.

Bien évidemment, sa renommée explose après la sortie du génialissime "Dark Side Of The Moon" du Floyd, au son d'une incroyable pureté.

Sa rencontre avec Eric Woolfson déclenche la création d'un groupe virtuel, l'Alan Parsons Project, qui publie son premier album centré sur l'auteur Edgar Allan Poe en Mai 1976: "Tales Of Mystery & Imagination" (#56 UK-#38 US), produit par Alan Parsons.

A dream within a dream (A.Parsons-E.Woolfson)

The raven(A.Parsons-E.Woolfson)

The tell-tale heart(A.Parsons-E.Woolfson)

The cask of Amontillado(A.Parsons-E.Woolfson)

The system of Dr. Tarr & Professor Fether(A.Parsons-E.Woolfson)

The fall of the house of Usher(Parsons-Woolfson-Powell)

To one in paradise(A.Parsons-E.Woolfson)

Narration:

Leonard Whiting

Orson Welles (sur la version CD remixée de 1987)

Chanteurs:

Alan Parsons (vocoder sur The Raven)

Leonard Whiting (The Raven)

Arthur Brown (The tell-tale heart)

John Miles (The cask of Amontillado, The system of Dr. Tarr & Professor Fether)

Jack Harris (The system of Dr. Tarr & Professor Fether)

Terry Sylvester (To one in paradise)

Musiciens additionnels:

Guitares: Laurence Juber, David Pack, Kevin Peek

Claviers: Francis Monkman, Andrew Powell, Christopher North

Basse: Joe Puerta, Daryl Runswick, Les Hurdle

Batterie et percussions: Burleigh Drummond, John Leach

Que dire sinon qu'il s'agit ici d'un chef d'oeuvre intemporel, plus pop que rock progressif soyons clair, mais d'une très grande beauté.

La première face est parfaite, juste parfaite, se terminant avec un chef d'oeuvre dans le chef d'oeuvre, "The system of Dr. Tarr & Professor Fether" qui reprend tous les thèmes de cette première face.

La deuxième commence avec le grandiloquent "The fall of the house of Usher" (le seul bémol sur ce disque) titre instrumental de 16 minutes, avec un prologue interprété uniquement par un orchestre symphonique.

Andrew Powell est d'ailleurs crédité comme co-auteur du morceau.

L'album se termine avec une superbe ballade: "To one in paradise" chanté par Terry Sylvester des Hollies.

En plus du groupe Pilot au grand complet, on a également le groupe américain Ambrosia (Pack, North, Puerta & Drummond).

L'album obtint le statut de disque d'or et deux singles se classeront aux Etats-Unis: "Dr. Tarr & Professor Fether" (#37 US) et "The raven" (#80 US).

En 1987, Alan Parsons remixe le disque, rajoute des parties de guitare, claviers et percussions et rajoute deux textes lus par Orson Welles.

Personnellement, j'aime bien cette version, un peu plus dynamique il me semble que la version de 1976 que je possède aussi.

Le succès du disque, devenu depuis un classique, étonna ses auteurs et va les encourager à continuer sur cette voie.

Peu après, Pilot se retrouve en studio pour un troisième album.

© Pascal "The sparrow" Schlaefli

With a cask of Chateau St. André nearby

The Urba City Heart

9 Février 2015

Du même auteur:

Serial Angel

Vol.1

Anastase & Perfidule

Ebook en vente sur Amazon et Itunes store!

http://serialangel.centerblog.net

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte