Magazine Côté Femmes

MICO mon petit OURS

Publié le 09 février 2015 par Leoweb
09.02.2015 16:51

MICO mon petit OURS


09.02.2015 16:22

Témoignage d'une mère


09.02.2015 16:08

L'école dans les séries TV françaises


09.02.2015 15:25

Comment le petit Français apprend à écrire


26.11.2014 11:06

GRAMMAIRE FRANÇAISE


MICO mon petit OURS
MICO mon petit OURS
Mico mon petit ours

Ce manuel de lecture date vraisemblablement des années 60. Il a été réédité à de nombreuses reprises. Le manuel comporte deux livrets. Le premier est disponible, le second semble épuisé, mais il se trouve dans les librairies spécialisées en livres anciens. Enfin, les deux livrets peuvent être téléchargés sur Internet, moyennant une petite recherche (voir http://manuelsanciens.blogspot.fr )

Ce manuel a encore des partisans convaincus.

La progression est strictement alphabétique, allant du "son" à l'écrit (du phonème ou graphème). Cela conduit dans certaines leçons à étudier ensemble deux écritures pour le même son, comme an et am, ai et ei, eu et oeu , er et ez, etc. Chaque "son" est toujours introduit par un mot, et très rapidement les mots forment de petites phrase puis des textes.

Visiblement, rien n'est prévu pour apprendre à la maison. Une lecture attentive peut amener chez les parents et grands-parents des réactions opposées : simplicité d'une progression très fluide, des lectures comportant des répétitions systématiques - ou, à l'opposé, la crainte que les leçons soient trop riches.

Les conseils donnés aux instituteurs en préface donnent la progression d'une leçon type avec une classe. Ce n'est pas facilement transposable pour un élève seul.

Nota.

Les deux livrets totalisent 69 leçons. Pour le travail en classe, les auteurs précisent que chaque leçon peut occuper une ou deux journées, soit 4 à 8 demi-heures

"MICO a permis dans notre association à plusieurs centaines d'enfants (certains handicapés), ayant perdu tout espoir après recours aux orthophonistes et psychologues, d'apprendre et d'aimer à lire. Sur toutes les approches que nous avons pu tester, elle seule présente l'avantage d'être progressive : il n'est jamais demandé de prononcer un mot sans préparation, de sorte que l'élève comprend très vite qu'il peut parvenir de manière autonome à ce qu'on attend de lui. La fameuse méthode Boscher, par comparaison, est insuffisamment progressive"

FLG

"Mico le petit ours" me fait penser (dans sa conception et sa présentation) à la première édition du "Rémi et Colette" (la méthode avec laquelle j'ai appris à lire, autrefois). Je ne doute pas qu'une maman ou une maîtresse passionnée par ce livre saura communiquer son enthousiasme et apprendra bien à lire à des enfants. À mon avis il n'y a guère d'intérêt à comparer/opposer entre elles telle et telle méthode (ici Mico et Boscher). Il est heureux qu'il en existe pour tous les goûts et, à condition d'avoir été élaborées avec soin par leurs auteurs (textes, illustrations, polices d'écriture), elles permettent une offre élargie pour qui veut bien se donner la peine de chercher.)"

JPP Instituteur

Il n'est actuellement plus édité mais vous pouvez trouver des versions d'occasion.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leoweb 360 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog