Magazine Culture

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

Publié le 02 février 2015 par Caroline @Lounapil
La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald,

Publié aux éditions Denoël, 2015, 496 pages. Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel...

Attention, ce roman est un coup de cœur pour moi. Cela faisait bien longtemps qu'un livre ne m'avait autant accrochée. J'ai d'abord succombé au titre et à la couverture qui m'ont tout de suite fait de l'œil puis l'histoire m'a emportée et m'a fait rêver.

Tout commence par un échange de lettres et de livres entre Sara, jeune libraire suédoise et Amy, une américaine de 65 ans. Les deux femmes ne se sont jamais vues et pourtant elles sont devenues amies grâce à cet échange de lettres, de conseils et d'avis. C'est l'amour des livres qui les a réunies.

Un jour, Amy invite Sara à lui rendre visite dans sa petite ville de Broken Wheel, dans l'Iowa. Sara débarque d'abord à Hope, charmante petite bourgade, voisine de Broken Wheel puis elle débarque chez la fameuse Amy. Hélas, cette dernière est décédée subitement. Sara est désemparée. Elle pensait rejoindre une amie et se retrouve seule dans une ville complètement isolée du reste du monde, entourée de champ de maïs, peuplé d'habitants tous plus étranges les uns que les autres. Bien heureusement, Sara a ses livres et rapidement elle commence à susciter la curiosité des habitants de Broken Wheel qui vont se prendre d'amitié pour ce petit bout de femme.

L'héroïne, Sara, est un personnage que j'ai adoré. Sara, ça pourrait être vous ou moi. C'est une jeune femme pas vraiment jolie ni véritablement moche, en somme banale. Elle a fait des livres son métier: elle est libraire en Suède. Sara, c'est aussi le genre de fille qui ne se déplace jamais sans un bouquin. Quand elle se rend à Broken Wheel, elle s'embarque avec " seulement " une dizaine de livres pour respecter le poids des bagages! Elle n'hésite pas non plus à emmener avec elle un roman alors qu'elle est invitée à une fête: si elle s'y ennuie, elle pourra toujours lire.Les personnages des romans sont toujours plus intéressants que ceux de la vie réelle.

C'est aussi le genre de fille qui compare la réalité aux livres: elle attend toujours son Mr Darcy; elle compare Andy, le serveur gay du Square, à un mannequin sur une couverture d'un Danielle Steel. Bref, elle mélange sans cesse réalité et fiction et se dit que la vie est quand même plus simple dans les livres. J'ai adoré son côté romantique, sans pour autant être fleur bleue ou naïf. Sara est une lectrice compulsive et je me suis retrouvée à bien des égards dans ce personnage. J'ai aimé aussi les références des livres données par l'auteur. En général, elle se livre à des rapprochements avec des romans contemporains comme Millénium. Il y a plein d'idées à piocher!

Le deuxième personnage du roman, ce sont les livres bien sûr. Sara vit pour et à travers la littérature. Lorsqu'elle arrive à Broken Wheel, elle constate que la ville ne vit plus, se désertifie. Elle décide alors de créer une librairie. Grâce aux livres, elle va rassembler les habitants de Broken Wheel et susciter un élan fédérateur. Tout le monde va se rassembler autour de son projet même ceux, qui au départ, s'y opposaient farouchement. Grâce aux livres, Sara va démontrer que la vie devient plus belle. Les uns et les autres échangent autour de leur dernière lecture et Broken Wheel renaît petit à petit.

Au-delà de la librairie, Sara sait qu'elle est en sursis. Elle ne dispose que d'un visa touristique de deux mois. A son expiration, elle devra retourner en Suède. Les personnages du roman vont alors manigancer pour que Sara reste à Broken Wheel. L'auteur peint une situation loufoque dans laquelle chaque personnage a son rôle à jouer pour le plus grand plaisir du lecteur. On se régale à les suivre dans cette aventure complètement illégale et on prie pour que Sara reste à leurs côtés. Elle aura su trouver des amis, une famille aimante dans ce coin perdu des États-Unis.

Avec La bibliothèque des cœurs cabossés, Katarina Bivald nous livre une ode aux livres, à leurs pouvoirs fédérateurs. Un roman qui se déguste comme un bonbon.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Caroline 2329 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines