Magazine Bons plans

Weiberfastnacht, Wieverfastelovend: ainsi commence le Carnaval en Allemagne

Publié le 10 février 2015 par Cardigan @onlyapartmentsF
Le jeudi avant le carnaval, appelé Weiberfastnacht, est comme un jour férié non officiel dans la région de Rhénanie en Allemagne. A partir de midi plus personne ne travaille et les gens se déguisent et se retrouvent dans les bars et les rues pour célébrer. La particularité de cette journée est la coutume pour les femmes de couper la cravate des hommes. D’où vient cette tradition? Découvrons le aujourd’hui.

L’origine de cette tradition se trouve à Bonn-Beuel, un village près de Cologne. En 1823, le premier carnaval de rue eut lieu ici. Les hommes firent la fête comme des fous dans les rues tandis que les femmes restèrent à la maison. A cette époque, lors d’une fête du thé organisé par les femmes de la blanchisserie du village Bonn-Beuel, elles élaborèrent un plan pour imposer leur participation au carnaval, qui n’était jusqu’alors que pour les hommes. En 1824, les femmes fondèrent leComité vieux de Dameset ainsi naquit le Weiberfastnacht.

Weiberfastnacht-Karneval-2015-festlich

En 1957 eut lieu la libération émancipatrice. Les femmes firent irruption dans la mairie du village et prirent symboliquement le contrôle de la ville pour une journée. La conquête de la mairie de Beuel par la princesse de la blanchisserie et son comité de dames fut et est toujours aujourd’hui retransmis à la télévision. Ainsi, cette coutume fut connue dans toute l’Allemagne et l’assaut des mairies par des femmes vêtues de costumes colorés est une tradition dans beaucoup de villes et villages de la région de Rhénanie. Après la Seconde Guerre Mondiale, les femmes commencèrent à couper la cravate des hommes: à Bonn, les secrétaires coupèrent les cravates de leurs patrons, qui étaient alors très coûteuses. La cravate était considérée comme un symbole de pouvoir masculin, car il s’agit d’un accessoire vestimentaire exclusivement pour les hommes. En coupant les cravates, les femmes renversèrent les hommes et prirent le contrôle. En guise de consolation il y a le Bützen”, un baiser, que la femme accepte de l’homme.

Puisque les hommes aujourd’hui portent peu de cravate, les femmes ont dorénavant opté pour l’alternative de couper les lacets.

À ce jour, des femmes déguisées en sorcières, princesses ou chats, attaquent les mairies en Rhénanie, en Allemagne, et sont à la chasse aux cravates et aux lacets. Mais attention! les femmes doivent obtenir le consentement de l’homme, sinon, couper la cravate est considéré comme une atteinte à la propriété.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog