Magazine Culture

Cinéma : Birdman, la critique

Publié le 12 février 2015 par Framboise32

birdman

Film dramatique américain de Alejandro González Iñárritu avec Michael Keaton, Zach Galifianakis, Edward Norton, Emma Stone, Naomi Watts, Andrea Riseborough, Amy Ryan, Lindsay Duncan, Merritt Wever, Natalie Gold, Jeremy Shamos, Clak Middleton..

Synopsis : L’acteur Riggan Thomson, has been connu pour avoir incarné un célèbre super-héros, monte une pièce à Broadway autour de son propre personnage dans l’espoir de renouer avec sa gloire passée. Pour ce faire, il est soutenu par sa fille, fraîchement sortie d’une cure de désintoxication qui devient son assistante, par une actrice et un producteur farfelu.

Birdman est le 5è film de Alejandro González Iñárritu. Le scénario de Birdman est co-signé Alejandro González Iñárritu, Nicolas Giacobone, Alexander Dinelaris et Armando Bo. La pièce de théâtre qui annonce le come-back de Riggan Thomson est inspirée d’une nouvelle de Raymond Carver intitulée « What We Talk About When We Talk About Love » (« Parlez-moi d’amour », dans sa version française). Parue en 1981, elle raconte l’histoire de Mel McGinnis, cardiologue quadragénaire et ses amours. On y retrouve également la quête incessante d’amour et de reconnaissance qui caractérise le personnage de Micheal Keaton dans Birdman.Le film sort le 25 février 2015. Il est distribué par 20 th Century Fox. La bande annonce est ici. vu aux USA début février 2015

Birdman démarre sur les répétitions à Broadway d’une pièce de théatre. La pièce est adaptée, écrite, mise en scène et jouée par Riggan Thomson. Il espère et a investi beaucoup dans cette pièce. Riggan Thomson vit avec sa célébrité perdue.  Riggan Thomson lutte en permanence avec ses démons intérieurs. Birdman met en évidence tous les clichés des termes abordés dans son scénario. Cette histoire se déroule durant les quelques jours précédant la première représentation de la pièce. Le réalisateur Alejandro González Iñárritu a conçu et écrit son film comme s’il se déroulait en temps en temps réel. On assiste aux répétitions foireuses de la pièce. On croise des stars déchues aux égos démesurés. Des has been n’arrivant pas à passer à autre chose, des alcooliques, des mauvais pères. On découvre les névroses de chacun, les gens qui gravitent par intérêt autour de ce monde, les personnages hystériques… J’avoue avoir eu du mal à entrer dans le film, mais au fur et à mesure du déroulement de l’histoire, on est capté. On aime et on déteste le « héros » du film. Impossible de rester impassible devant ce personnage. Il est présenté comme un personnage dérangé, qui n’arrive pas à vivre la réalité, atteint d’hallucinations. Certaines sont ambigues, quel est la part du vrai et du faux ? Le scénario tient la route. Ce film est bien écrit, les dialogues sont aiguisés.

Le casting est parfait. Mickael Keaton incarne le personnage principal, Riggan Thomson, has been ravagé par le doute. Dans le film il est vaniteux, il cherche la reconnaissance. Son jeu est nuancé.  Edward Norton, l’acteur remplacant de la pièce, est jeune, égocentrique et totalement imprévisible.  Emma Stone est la fille paumée de Riggan Thomson. Elle est incroyable. A leurs côtés, Zach Galifianakis est l’agent de la star déchue, Naomi Watts joue une actrice amoureuse de Edward Norton.

Birdman traite du sujet des rapports d’un acteur avec la réalité. Magnifiquement interprété, magnifiquement écrit, ce film est dramatique, magique et drôle…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine