Magazine Rugby

Brumbies, inquiétude sur la capitale

Publié le 12 février 2015 par Sudrugby
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Stephen LARKHAM (Entraîneur)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Stephen MOORE (Talonneur)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Ben ALEXANDER (Pilier Gauche & Droit)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Sam CARTER (2e Ligne)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Scott FARDY (2e & 3e Ligne)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale David POCOCK (Flanker)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Nic WHITE (Demi de Mêlée)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Christian LEALIIFANO (Demi d'Ouverture & Centre)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Matt TOOMUA (Demi d'Ouverture & Centre)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Tevita KURIDRANI (Centre)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Henry SPEIGHT (Ailier)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Joe TOMANE (Ailier)
  • Brumbies, inquiétude sur la capitale Jesse MOGG (Arrière)

Leur saison 2014

Jake White Sharks Stormers Western Province Brumbies Springboks

Jake White a subitement claqué la porte quelques semaines avant le début du tournoi 2014

Après une défaite honorable 27 à 22 sur le terrain des Chiefs lors de la finale du Super Rugby 2013, les Brumbies ont du composer avec le départ surprise du technicien Sud Africain Jake White à l’intersaison. Les rênes de l’équipe ont alors été confiées à un duo Stephen Larkham / Laurie Fisher avec pour objectif les phases finales voire le titre. Contrat rempli avec une défaite en demi finale 26 à 8 face au futur vainqueur du tournoi, les NSW Waratahs, après avoir pris leur revanche sur les Chiefs 32 à 30 en barrages. Les Brumbies ont arraché une 4e place fort honorable au classement général avec 10 victoires pour 6 défaites mais avec seulement 5 points de bonus. Les joueurs peuvent toutefois se mordre les doigts de s’être inclinés en déplacement sur le terrain des modestes Melbourne Rebels et Cheetahs.

Matt Toomua Brumbies Super Rugby

Matt Toomua a fortement progressé la saison dernière

Après avoir du composer sans leur cadre David Pocock, gravement blessé après 2 journées, le stratégie des avants a été revue avec un repositionnement de Scott Fardy en 3e ligne à certaines occasions. Devant on a pu assister à l’éclosion de Jarrad Butler, arrivé des Queensland Reds, mais surtout de Sam Carter, devenu titulaire avec les Wallabies l’an passé. Derrière Robbie Coleman et Jesse Mogg ont encore brillé mais leur profil ne plaît décidément pas aux sélectionneurs nationaux. Matt Toomua a également pris une nouvelle dimension, alliant avec brio ses qualités offensives et défensives au point de devenir incontournable avec le maillot green and gold.

University of Canberra Vikings

Modeste 6e place en NRC pour les Canberra Vikings

Comme indiqué en introduction, le squad de Brumbies est composé de joueurs cadres parfois titulaires avec les Wallabies. Stephen Moore devait par exemple être capitaine la saison dernière avant d’être forfait pour la fin de saison lors du premier test face au XV de France. On sait que Michael Cheika (et Ewen McKenzie avant lui) compte sur des joueurs comme Scott Fardy, Tevita Kuridrani, Nic White voire Matt Toomua pour espérer remporter la prochaine Coupe du Monde. Cependant derrière ces joueurs, le reste de l’équipe ne paraît pas au niveau, en atteste la modeste 6e place des University of Canberra Vikings en National Rugby Championship. Le manque de qualité sur le banc me laisse songeur et surtout inquiet si les cadres sont victimes de blessures ou souhaitent souffler.

Le staff

Laurie Fisher Brumbies Gloucester

Passé inaperçu, le départ de Laurie Fisher pourrait finalement être un gros coup dur.

Pour la deuxième année consécutive, Stephen Larkham sera l’entraîneur en chef des Brumbies. Bernie continue tranquillement son apprentissage du poste au sein de la franchise qui a fait de lui un joueur légendaire du rugby Australien. Mais s’il a pu s’aguerrir au contact de Jake White et de Laurie Fisher ces trois dernières années, il devra faire sans ce dernier qui a quitté la capitale pour devenir entraîneur de Gloucester. Et bien que passé inaperçu, le départ du probable meilleur spécialiste des avants en Australie est un gros coup dur pour les Brumbies! Dan McKellar, spécialiste de la défense l’an passé est promu coach des avants. Réputé localement, il doit encore faire ses preuves après un NRC décevant alors qu’il entraînait les University of Canberra Vikings. Ancien joueur du club entre 2000 et 2002, Peter Ryan retourne aux Brumbies comme coach spécialiste de la défense et des contacts. Il surtout connu pour sa carrière en Rugby League avec les Broncos avant de passer à XV. Vrai spécialiste de la défense, il a occupé le même poste chez les Queensland Reds, les Brisbane Broncos (XIII) et dernièrement les North Queensland Cowboys (XIII). Après une saison blanche à Grenoble et une retraite anticipée sur blessure, Dan Palmer s’est reconverti en spécialiste de la mêlée, poste qu’il occupe également avec les Vikings en NRC. Damian Marsh conserve son poste de préparateur physique.

Les transferts

Ben Mowen Super Rugby Brumbies

Les Brumbies devront faire sans leur capitaine Ben Mowen désormais à Montpellier

En terme économique, on pourrait dire que la balance commerciale des Brumbies est déficitaire tant la liste des partants semble écraser qualitativement celle de leurs remplaçants. En premier lieu, le départ du capitaine Ben Mowen pour Montpellier a fait l’effet d’un cataclysme en début de saison dernière. Capitaine des Wallabies pour sa première saison comme international, il lâche l’affaire, lassé du rythme trop soutenu des internationaux. Blessé pour la troisième fois au cou, l’international Pat McCabe a été contraint de prendre sa retraite à seulement 26 ans. C’est le second cadre des lignes arrières qui a quitté la franchise après la retraite de Clyde Rathbone. Au rayon des autres départs d’importance on peut relever celui d’Andrew Smith pour le Munster, de Leon Power pour Oyonnax et de Ruaidhri Murphy (important dans la rotation en première ligne) pour l’Ulster. Les autres défections n’auront pas d’impact sur l’effectif.

James Dargaville Brumbies Super Rugby

James Dargaville, un ailier prometteur à suivre.

Les premières recrues annoncées à Canberra n’ont pas fait le buzz, les deux joueurs n’ayant jamais joué en pro en Australie avant de tenter leur chance à l’étranger. Après trois années à Belfast, Sean Doyle est de retour au pays, bien décidé à enfin s’imposer. Même chose pour le centre Nigel Ah Wong qui revient d’une saison au Japon. Deuxième ligne au physique de déménageur, Rory Arnold se voit offrir une opportunité même si ses performances récentes n’ont pas marqué les esprits. Bloqué à Brisbane, Blake Enever vient tenter sa chance dans la capitale et on lui souhaite la même réussite que Jarrad Butler l’an passé. Les Makin, Rodney Iona et Lausii Taliauli ont eux marqué des points en NRC avec les Vikings. Attention toutefois à James Dargaville, brillant espoir à l’aile qu’il faudra suivre de près. Enfin débarrassé de ses problèmes de santé, Ita Vaea fait son retour dans le squad.

Retrouvez le détail des transferts ici.

L’équipe poste par poste

Découvrez tout d’abord, l’effectif 2015 des Brumbies pour le Super Rugby.

Stephen Moore Brumbies Super Rugby

Stephen Moore souhaite oublier une année 2014 passée majoritairement à l’infirmerie

Le poste de talonneur est bien achalandé à Canberra et le titulaire restera Stephen Moore, nommé capitaine l’an dernier et qui se remet enfin de sa blessure au genou survenue face au XV de France en juin. Moore fait partie de ce qui se fait de mieux sur la planète avec le maillot floqué du 2, aussi bien en mêlée fermée que pour son activité dans le jeu au sol. Ses qualités de leader sont également reconnus, il a d’ailleurs été nommé capitaine des Wallabies début 2014 avant de se blesser dès le premier match. Son remplaçant désigné est un international en puissance trop souvent blessé (genou puis cheville) malheureusement, Siliva Siliva. Passé par l’académie de la Western Force avant d’arriver dans la capitale, il a d’ores et déjà annoncé son départ la saison prochaine pour les Rebels, franchise de sa ville natale Melbourne. Le troisième choix au poste est devenu miraculeusement international l’an passé. En effet suite à la pénurie de talonneurs, c’est Josh Mann Rae, 8e choix dans la hiérarchie, qui a terminé deux rencontres de la tournée de Novembre. Après avoir un temps envisagé la retraite suite à un manque d’opportunités sportives, Bongo s’est relancé au Japon avant de revenir par la petite porte du côté des Waratahs en 2012. Depuis, à bientôt 34 ans, il profite des opportunités s’offrant à lui. Il est très populaire au sein de ses coéquipiers et respecté pour son professionnalisme. Mitch Wade, ancien talon de la University of Queensland, dépannera en cas d’hécatombe au poste.

Scott Sio Brumbies Super Rugby

Scott Sio est très estimé des sélectionneurs nationaux même si trop souvent blessé

Âgé de 24 ans et déjà international à 5 reprises, c’est Scott Sio qui part titulaire à gauche de la mêlée. Écarté en deuxième partie de saison l’an passé à cause d’une blessure à la cheville, Scott est un pilier puissant qui maitrise bien la mêlée fermée et doit continuer à progresser pour peser plus dans le jeu. Il apporte beaucoup défensivement. Le Sud Africain Jean Pierre Smith (le premier des jumeaux) est son back up désigné. Originaire de Cape Town où il a débuté avec la Western Province, il évolue depuis 2011 en Australie. Très bon en mêlée, il apporte beaucoup défensivement et est connu pour ses gros placages hérité d’un passé comme troisième ligne. Formé localement à Queanbeyan, Les Makin est le troisième gaucher de la hiérarchie. Il a tapé dans l’oeil du staff grâce à ses performances en NRC. A droite on retrouvera le très expérimenté Ben Alexander qui a perdu sa place de titulaire en équipe nationale au profit de Sekope Kepu. Polyvalent, Ben est désormais fixé au poste de tighthead mais excelle surtout par sa mobilité et sa présence au soutien dans les rucks. Sa tenue en mêlée a souvent été moquée même s’il a progressé ces dernières saisons. Sur le banc prendra place Ruan Smith (le second des jumeaux), un peu plus expérimenté que son frère après un passage à la Western Force en 2012. Ses entrées en jeu sont très souvent de qualité et il plutôt solide en mêlée. Allan Alaalatoa (frère du Waratah Michael) continue son apprentissage.

Sam Carter Brumbies Super Rugby

Sam Carter est devenu titulaire avec les Wallabies en 2014

Les départs de Leon Power et Jack Whetton ont appauvri quantitativement et qualitativement (pour le premier cité) la seconde ligne des Brumbies. Le taulier du poste Sam Carter est fort heureusement toujours là, enrichi d’une première saison internationale où il aura glané 11 capes. Titulaire depuis plusieurs saisons à Canberra, il a enfin reçu la confiance des Wallabies et n’a pas déçu, étant même aujourd’hui préféré à James Horwill. Infatigable défenseur, gros plaqueur, puissant ball carrier, c’est un seconde ligne complet qui gagnerait à s’améliorer en touche. Avec une taille de 2m08, Rory Arnold est l’un des plus grand lock de l’histoire du Super Rugby. Il possède cependant relativement peu d’expérience en rugby où il est devenu pro en 2013 à l’âge de 23 ans. S’il doit encore progresser à son poste, son gabarit est un atout indéniable en touche et plus globalement dans le jeu aérien. Attention également à la discipline, son passage aux Griquas en Currie Cup ayant été marqué par des accusations de morsures. Originaire du Queensland où il a effectué tout son apprentissage, Blake Enever arrive dans la capitale pour obtenir plus de temps de jeu. Seconde ligne classique au profil travailleur et agressif, on lui souhaite la même réussite que Jarrad Butler, lui aussi passé par les Easts Tigers et possédant un parcours similaire. Enfin Tom Staniforth est un pur produit local issu du club des Royals. D’un gabarit plus petit, il est pourtant réputé solide en touche et plus mobile que ses coéquipiers. C’est le cousin de l’ancien Wallaby Scott. Plutôt utilisé en tant que flanker, Scott Fardy est également un excellent deuxième ligne.

David Pocock Super Rugby Brumbies

On attend le retour de David Pocock sur les terrains depuis 3 ans.

David Pocock est l’un des meilleurs joueurs du monde. Enfin il l’était avant de voir sa carrière interrompue par deux longues blessures successives début… 2013! Nommé capitaine en début de saison, les fans des Brumbies espèrent enfin voir Pocock jouer régulièrement pour leur franchise où son compteur est arrêté à 5 apparitions en 2 ans! Le Zimbabwéen de naissance est un grand professionnel qui, on l’espère, aura bien préparé son retour sur les terrains car, à n’en pas douter, tout le monde souhaite le voir en Angleterre en fin d’année. Plaqueur gratteur infatigable, toujours borderline avec la règle du hors jeu, il talonnait Richie McCaw en 2011. Côté fermé le poste devrait être tenu par Scott Fardy, 30 ans, mais qui n’a percé que récemment en Australie après s’être relancé au Japon. Désormais international régulier, les interventions de ce joueur de mouvement sont judicieuses et réfléchies que ce soit en plaquant, portant le ballon ou dans les rucks. Au poste de numéro 8 la franchise est orpheline de son capitaine Ben Mowen qui sirote désormais du Pic Saint Loup dans l’Herault. Jarrad Butler, élu meilleur joueur des Brumbies par ses pairs l’an passé devrait donc glisser à l’arrière de la mêlée. D’un profil proche de Fardy, il est également correct en touche. Un des meilleurs prospects au poste en Australie. L’ancien Toulonnais Fotu Auelua est également une éventualité au poste de eightman, dans un style plus classique de porteur de ballon et de franchiseur de rideaux. Fotu fait partie du leadership group des Brumbies et demeure le capitaine des Vikings en NRC. Écarté des terrains depuis deux saisons après la découverte de caillots sanguins dans son cœur, Ita Vaea est désormais guéri. Il a fait son retour avec les NSW Country Eagles en NRC et a réintégré les rangs de la franchise de Canberra. Après plusieurs apparitions avec l’Ulster, le nom de Sean Doyle circulait au sein de la sélection Irlandaise. Il a cependant décidé de tenter sa chance dans son pays d’origine et pourra dépanner comme openside flanker pour faire souffler Pocock. Jordan Smiler progresse au fil des saisons et reste un back up correct aussi bien comme 6 qu’en seconde ligne.

Nic White Super Rugby Brumbies

Dernière saison à Canberra pour Nic White avant de s’envoler pour Montpellier

Annoncé sur le départ pour Montpellier après la Coupe du Monde, Nic White aura a cœur de briller pour sa dernière saison à Canberra. En ballotage avec Will Genia comme back up de Nick Phipps avec les Wallabies, c’est un véritable leader offensif chez les Brumbies où sa rapidité à éjecter les ballons et à circuler entre les rucks combinée à son excellent jeu au pied en fait un précieux demi de mêlée. Il est désormais le second scrum half le plus expérimenté de l’histoire des Brumbies derrière un certain George Gregan a seulement 24 ans. Derrière lui Michael Dowsett continue son apprentissage mais n’offre pas assez de garanties. Un poste à haut risque s’il arrive un pépin à White, d’autant que les autres 9 potentiels sont tous des amateurs du championnat local. Utilisé au poste de premier centre par Michael Cheika, Matt Toomua est bien le 10 titulaire des Brumbies. 2013 et surtout 2014 auront été ses meilleures saisons où il a brillé grâce à son animation offensive mais également son excellente défense. Né lui aussi à Melbourne, Rodney Iona est un pur produit de l’académie des Brumbies. Passé par le VII, il a fait une apparition l’an dernier en Super Rugby mais du se contenter du NRC. En cas de blessure de Toomua, c’est plus vraisemblablement Christian Lealiifano qui devrait glisser à l’ouverture.

Tevita Kuridrani Brumbies Super Rugby

Tevita Kuridrani, le successeur de Stirling Mortlock

Au centre nous retrouverons la paire formée par Christian Lealiifano en 12 et Tevita Kuridrani en 13. Le premier est réputé pour sa polyvalence avec le poste d’ouvreur, la qualité de son animation offensive ainsi que son jeu au pied précis. Il a explosé en 2013 avant de rentrer de le rang l’an dernier la faute à plusieurs blessures. Pour sa huitième saison au club, il espère enfin éviter de trop fréquenter l’infirmerie pour ne pas louper l’A380 de Qantas direction Londres en septembre. Il sera cependant orphelin d’Andrew Smith pour souffler. A ses côtés nous retrouvons l’outside centre titulaire des Wallabies, un joueur ayant obligé Adam Ashley Cooper à se décaler sur l’aile. Puissant et rapide, Kuridrani est un relais primordial dans une ligne de trois quarts très joueuse où sa capacité à casser les placages fait des merveilles. Les observateurs voient en lui le successeur naturel d’un Stirling Mortlock jamais réellement remplacé sous le maillot 13 aussi bien à Canberra qu’en équipe nationale. Son back up sera Nigel Ah Wong, offrant un profil assez similaire bien que moins talentueux. Bloqué dans le Queensland, il a joué une saison au Japon avant de revenir en Australie. Un réservoir bien maigre au centre!

Henry Speight Brumbies Super Rugby

Même sans sa coupe afro, Henry Speight ne manquera pas de se faire remarquer sur les terrains

Un peu plus de choix dans le back three où la franchise a conservé sa pépite Fidjienne… devenue Australienne en Novembre, Henry Speight. Au top de sa forme, il fait partie des meilleurs ailiers du Super Rugby et est le seul a pouvoir faire oublier Digby Ioane et Drew Mitchell aux supporters des Wallabies. En plus de ses steps, de ses skills et de sa pointe de vitesse, c’est également un défenseur fiable et toujours bien positionné. Sur l’autre aile on retrouvera Joe Tomane, international lui aussi, mais au jeu plus téléphoné. S’il défend bien, il pue moins le jeu que son collègue. Il reste néanmoins dangereux et très rapide balle en main. Profitant des blessures l’an passé, Robbie Coleman a été fréquemment aligné et a terminé meilleur marqueur d’essais du club avec 8 réalisations. Le profil “léger” du joueur le bloque au niveau international mais il reste bourré de talent, un utility back par définition. Le joueur de VII par excellence à qui il ne faut pas laisser le moindre espace. Il pourrait alterner à l’arrière avec Jesse Mogg, le taulier maison, dont la carrière en équipe nationale a été stoppée net par l’arrivée d’Israel Folau à XV. Excellent sur les ballons hauts et globalement au pied, il sait casser les placages et porter le ballon sur de longues distance malgré un gabarit assez léger. Il a lui aussi inscrit 8 essais la saison passée. L’ailier de Sydney University James Dargaville pourrait être la bonne pioche des Brumbies. Formé comme troisième ligne avant de glisser derrière, il est réputé pour sa défense similaire à un Pat McCabe mais aussi pour sa vitesse et sa finition. Enfin Lausii Taliauli a surtout fait parler de lui en Sevens et peut dépanner à l’ouverture.

Notre pronostic

Même si cette franchise aligne beaucoup des grands noms et de titulaires en équipe nationale, j’ai du mal à voir les Brumbies progresser cette saison, surtout depuis le départ d’un leader comme Ben Mowen et d’un spécialiste des avants comme Laurie Fisher. A l’image des Reds l’an passé, le pack semble trop léger pour peser sur les défenses adverses, à l’image de sa deuxième ligne où seul Sam Carter possède de la bouteille. Leurs deux défaites en amical face à la Western Force puis les Highlanders devraient sonner le signal d’alarme. En cas de grosses blessures, le réservoir est trop faible pour maintenir un niveau de compétitivité homogène sur toute la durée de la saison.

Il faudra toutefois ne pas prendre à la légère des Brumbies restant sur une demi finale (2014) et une finale (2013) en Super Rugby.

Equipe type probable

1. Scott Sio – 2. Stephen Moore – 3. Ben Alexander – 4. Sam Carter – 5. Rory Arnold – 6. Scott Fardy – 7. David Pocock – 8. Jarrad Butler – 9. Nic White – 10. Matt Toomua – 11. Joe Tomane – 12. Christian Lealiifano – 13. Tevita Kuridrani – 14. Henry Speight – 15. Jesse Mogg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines