Magazine Culture

Aeternia de Gabriel Katz

Par Supy @ImaginaireSupy
Aeternia de Gabriel Katz
Aeternia, la marche du prophète de Gabriel KatzAux Editions Scrineo
Leth Marek, champion d'arène, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il a choisi de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. Dans le panier de crabes de la Cité mère qui prêche la Grande Déesse, où les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte va éclater entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang....AVIS
Gabriel Katz figure dans mes grandes découvertes de l'année dernière puisque j'ai dévoré, en quelques jours, sa trilogie du Puits des Mémoires et La Maîtresse de Guerre. Il faut dire que son style particulier, incisif et très terre à terre m'a pour le moins charmé. J'avais donc hâte de découvrir cette nouvelle saga.
Si le style de l'auteur reste le même, je tiens quand même à souligner sa finesse d'écriture : il suffit de quelques mots pour être emporté dans un monde inventé de toutes pièces et qui pourtant m'a semblé plus que réel. C'est certainement ce que j'aime le plus avec Gabriel Katz : un imaginaire riche, un aspect visuel prononcé et cette façon de nous faire nous poser mille et une questions sur la condition humaine, la religion, ect...
Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, on retrouve également le même univers qu'il avait développé pour ses autres livres. C'est peut-être cela qui me facilite tant l'immersion : j'ai déjà pu côtoyer et apprécier ce monde chargé de mystère qui se révèle peu à peu.
Mais cette fois, l'histoire est beaucoup plus sombre. Tout n'est que chaos, noirceur... Leth Marek se retrouve embrigadé malgré lui dans quelque chose qui le dépasse : une guerre religieuse. Une guerre de pouvoir. Au fil des pages, on le voit évoluer et avec lui sa mentalité. Ainsi que celle de différents autres personnages que l'on découvre...
Je n'ai pas eu de gros coup de coeur pour des personnages cette fois-ci, ils m'ont tous semblé égaux de ce point de vue là. Malgré tout, chaque personnage est très détaillé, ou juste ce qu'il faut, pour permettre une lecture fluide.
Ce présent livre est monté de tel manière pour rendre addict. Une addiction morbide si vous voulez mon avis... Tout est très intense, haut en couleur : un vrai page-turner ! Un livre qui collera des frissons, à n'en pas douter, à un bon nombre de lecteurs...
Gabriel Katz a su signer avec le premier tome d'Aeternia une fantasy aux aspects beaucoup plus sombre que ses précédents romans. Ici il n'est pas question du destin de quelques personnages mais bien d'une nation entière avec une guerre religieuse. Vous laisserez-vous tenter par la noirceur de ville des démons ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Supy 416 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines