Magazine Concerts & Festivals

The Afghans Whigs - Cirque Royal - Bruxelles - le 7 février 2015

Publié le 07 février 2015 par Concerts-Review

Organisation:Live Nation

Le billet de JPROCK :

10996103_714726451977289_7458379760820568708_n.jpg

J’ai toujours été un fervent admirateur de Greg Dulli et de ses Afghan Whigs.
Déjà dans les nineties je me rappelle d’un concert incendiaire à la Luna où le groupe m’avait fait forte impression.
Emanant de la scène grunge le groupe a ensuite intégré des éléments r' n’b et soul dans sa musique couplé à quelques influences garage.
The Afghan Whigs splittent en 2001 puis renaissent de leurs cendres en 2011 pour à nouveau nous scotcher lors de concerts live faramineux.
Et une fois encore ce soir au Cirque Royal le groupe fut exceptionnel.
10968535_714726611977273_5743893105602862143_n.jpg

Il est passé 20h30 lorsque dans une ambiance tamisée d’orange, de rouge et de jaune le combo lâche ses chevaux au galop qui nous piétinent à toute allure.
« Parked Outside » et « Matamoros » donnent le ton et on sent que ce soir va être un grand soir.
Le band se paie une petite incursion dans le répertoire des Gutter Twins , le projet de Greg avec Mark Lanegan, en reprenant « God’s Children » puis c’est « Conjure Me » puis « Step into the Light « et l’excellent « Debonair « avant de se fendre d’une étonnante reprise de « The House of the Rising Sun « des Animals.
On connaît le goût évident de Greg Dulli pour les covers et on en aura droit à bien d’autres tout au long de la soirée.
Le son est énorme, et la voix de Greg rauque et puissante survole un répertoire sans failles.
On savoure tour à tour « Algiers « et « Royal Cream « puis le band s’attaque aux « I’m a Fire » et « Tusk « de Fleetwood Mac avant de nous balancer un « Gentlemen » intense et vibrant.
La salle est brûlante et le band assure à 200 %.
Greg évoque alors Jeff Buckley avec « Morning Theft » , puis les américains jouent « John the Baptist « et « My Enemy « , avant de revisiter le « Roadhouse Blues » des Doors et de reprendre les Beatles avec » Lost in The Woods » et « Getting Better » .
Après nonante minutes le combo quitte la scène et la foule en veut plus.
10996115_714726301977304_8176298642993141549_n.jpg

Le groupe réapparaît quelques instants plus tard devant un Cirque sold out tout acquis à sa cause.
« Chaque petite chose qu’il fait est magique » chante Greg dans une version assez éloignée de l’originale de Police et le rappel se prolonge avec des brûlots comme « Summer’s Kiss « , puis une reprise des Twilight Singers répondant au doux nom de « Teenage Wristband « avant de nous offrir « Somethinh Hot » et un « Across 110th Street » de Bobby Womack suivi d’un immense « Faded « .
La messe est dite, et de quelle manière !
10858448_714726515310616_7943264868278787904_n.jpg

En résumé un concert fantastique, du rock noisy émanant d’un band juke box sombre et soul d’une classe folle.
Du grand art, un grand groupe…
Enorme !
10968371_714726901977244_6409972658442516368_n.jpg

Texte et photos Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK.


Setlist :
Intro
Parked Outside
Matamoros
Fountain and Fairfax
The Lottery
God's Children
(The Gutter Twins cover)
Conjure Me
Step Into the Light
Debonair
The House of the Rising Sun
(The Animals cover)
Algiers
Royal Cream
I Am Fire/Tusk
(Fleetwood Mac cover)
Gentlemen
Morning Theft (Jeff Buckley) / It Kills
Can Rova
John the Baptist
My Enemy
Son of the South
Roadhouse Blues
(The Doors cover) (snippet)
Lost in the Woods/Getting Better
(The Beatles cover)
Encore:
Every Little Thing She Does Is Magic
(The Police cover) (Greg Dulli walked through the audience while singing)
Summer's Kiss
Teenage Wristband
(The Twilight Singers cover)
Somethin' Hot
Across 110th street (Bobby Womack) / Faded


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34759 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte