Magazine Voyages

Jamais sans mon guide: J'ai essayé le Routard

Publié le 15 février 2015 par Romain Delannoy

Ceux qui me connaissent et me lisent régulièrement, et en particulier cette chronique, savent que je ne pars jamais sans mon guide vert Michelin et de plus en plus sans mon guide Lonely Planet. Alors, quand je suis parti en Slovaquie en novembre dernier, et que j'ai vu qu'aucun des deux ne se consacrait à cette destination (alors que le best of de Lonely planet vantait cette contrée en 2013), j'étais desespéré. Il restait Le Routard et le Petit Futé. Je trouve personnellement le Petit Futé illisible et très laid et pour voyager, il me faut un visuel agréable et une organisation claire. Il a donc été écarté d'office au profit du Routard. Seulement, je ne l'ai jamais essayé et je n'en avais aucune envie assez dire à cause de ses pages un peu rèches et de son absence de photos et presque de couleurs. Je n'avais pas le choix et il m'a suivi pendant 8 jours.

logo le routard

Le premier argument qui vous fera acheter le Routard, c'est d'abord comme vous avez pu le deviner, son incroyable diversité de destinations, un peu comme Lonely Planet même si je pense qu'il le bat, en tout cas en France où il a visité toutes les régions comme Michelin. Le deuxième, c'est que le Routard est l'un des guides qui revoit le plus ses guides, au moins tous les deux ans et la plupart du temps tous les ans, ce qui rafraîchit constamment les collections mais qui est avant tout un bon argument de vente. Son actualisation est son plus grand point fort. Passons outre les rubriques qu'on retrouve partout ailleurs même si elles sont bien menées.  On apprécie les nombreux restos et bars car oui, ils sont nombreux même dans des petits patelins et ils osent critiquer quand tous les autres ne font qu'encenser.

Toutefois, je ne pense pas repartir de si tôt avec le Routard car les défauts énoncés dès le départ revinnent. L'organisation est très mauvaise. On a vraiment beaucoup de mal à se repérer dans le guide car tout s'enchaîne sans réel découpage. De plus, même s'ils disent ce qu'ils préfèrent, ce n'est pas assez mis en avant et un guide est là pour me guider. Là dessus, le Routard n'assure pas. J'ai aussi été assez déçu des chemins de randonnée peu nombreux et peu clairs. Le guide est pourtant plutôt bien rédigé même s'il nous manque des informations mais un graphisme assez mauvais et le manque de photos m'a vraiment déplu. Vous imaginez si j'avais choisi Le Petit Futé?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Romain Delannoy 358 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine