Magazine Amérique latine

Les unes en rouge cardinalice [Actu]

Publié le 15 février 2015 par Jyj9icx6

Les unes en rouge cardinalice [Actu]

Cliquez sur l'image pour une haute résolution

Comme on pouvait le prévoir depuis l'annonce que Monseigneur Daniel Sturla allait être créé cardinal, les unes uruguayennes ce matin sont consacrées à cette élévation qui a eu lieu hier à la Basilique vaticane...
El Observador, qui gratifie le lecteur d'un épouvantable solécisme dans son gros titre (1), nous offre une intéressante interview du nouveau cardinal, présentée comme ayant été donnée vendredi dans une résidence proche du Vatican alors que la photo d'illustration a été prise dans la salle Paul VI, là où Daniel Sturla pouvait recevoir les félicitations de qui voulait le saluer, comme le dispose le protocole après chaque consistoire pour la création de nouveaux cardinaux (le fond de l'image montre en effet le Christ ressuscité si caractéristique de l'espace scénique de ce gigantesque amphithéâtre). Et c'est aussi El Observador qui nous confie la plaisanterie avec laquelle le Pape François a salué le nouveau prélat après l'embrassade protocolaire : "Que fait un Uruguay par ici sans son mate ?" C'est que les Uruguayens sont connus sur tout le sous-continent pour emporter partout leur mate, l'avoir en main en toutes circonstances ainsi que la thermos, qu'ils tiennent sous le bras, d'où son surnom de tercero brazo (troisième bras)... Que cela fait du bien, un Pape qui sait rire même dans les circonstances les plus solennelles !
Les unes en rouge cardinalice [Actu]

Autre interview dans El País, recueillie sans doute dans la salle Paul VI après la tenue du consistoire hier midi.
Quant à la délégation officielle de la République orientale de l'Uruguay, les journaux n'ont pas le même avis : El País déplore l'absence de tout représentant du gouvernement tandis que La República nous raconte qu'une délégation officielle importante entourait le prélat (2).
Les unes en rouge cardinalice [Actu]

Pour aller plus loin : lire l'interview accordée par Daniel Sturla à El Observador lire l'interview accordée à El País lire l'article de fond de El Observador (avec solécisme) lire le reportage de La República
(1) El Observador observe sans doute beaucoup de choses mais apparemment pas les règles de la syntaxe latine dont la rédaction semble ignorer qu'elle use de déclinaisons. Un complément d'objet direct doit donc être affecté de la désinence d'accusatif et non de nominatif, réservée au sujet. Le titre devrait être Habemus cardinalem comme la formule bien connue : Habemus Papam. O temporis o mores ! Le titreur n'a jamais fait de latin. Et pourtant ça sert dans certaines circonstances quand on veut faire de l'esprit. (2) En fait, elle se composait de quatre personnes, l'ambassadeur auprès du Saint-Siège, l'ambassadeur en Espagne (pourquoi pas celui en poste à Rome ? les journaux sont muets sur le point) et deux anciens dignitaires d'institutions d'Etat sans être même des anciens ministres. Les autres étaient des pèlerins privés, venus à titre familial ou amical, et des délégués de la conférence épiscopale uruguayenne.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte