Magazine Journal intime

Vol, arnaque et corruption au Cambodge

Publié le 16 février 2015 par Alexwood @duboisalex
buscambodge

Le vol dans un bus en direction de Siem Reap 


Lors de notre fin de voyage au Cambodge, nous nous sommes fait volé dans un bus entre Pursat et Siem Reap. Le ou les voleurs ont pris un réflex Nikon D300s monté d'une lentille Tokina 11-16mm ainsi que 200$ US. Tout était dans le sac-à-dos secondaire qui sert à transporter le matériel photographique et les trucs technologiques.
Pour mettre ça en contexte, on a choisi de faire un arrêt à Pursat, une petite ville entre Phnom Penh et Siem Reap. Pourquoi, Pursat et non Battanbang? Simplement, parce qu'il n'y presque ou pas de touristes et qu'on a décidé de faire l'expérience authentique du "Bamboo Train" en direction de Chheu Tom pour ensuite rejoindre Kompong Luong et ses villages flottants. Un beau circuit quoi!
À cause de ce vol, on n'a plus de photos de ces expériences, mais on recommande fortement de s'y arrêter. Si vous avez des questions sur le "Bamboo Train" à Pursat ou les deux villages flottants de Kompong Luong, n'hésitez pas!

Comment le vol c'est produit?


On va le dire tout de suite: On a vraiment été amateur et imprudent! Lors d'un arrêt pipi-soupe, on  laisse notre sac-à-dos photo dans le bus, sous le siège en avant de nous….Sortie, on s'éloigne toujours en gardant un oeil sur le bus qui a été barré le temps de la pause. Toilette à tour de rôle et on enfile une soupe "ramen". Le chauffeur ayant finit son repas, rappelle les passagers pour le départ. Tout va bien, bientôt on va être à Siem Reap, la ville des temples d'Angkor.
Arriver au bus station de Siem Reap, on prend un tuk-tuk en direction de notre guesthouse. Une fois à la réception, la tenancière nous demande de payer la totalité des 4 nuits prévues ici. Pas de problème madame! Ouvre le petit sac-à-dos…Plus d'argent! Le 200$ US à disparu. On lui explique que l'argent doit être ailleurs dans nos affaires et qu'on revient la payer après avoir tout fouillé. Monte à la chambre, vide nos gros "packsack"où l'on trouve rien. Retour au sac photo pour vite réaliser que l'appareil photo n'y est plus…Tabarn…!!!
On descend à la réception pour savoir quoi faire en cas de vol. Le proprio qui parle français, nous informe qu'il y a un poste de police juste avant les temples d'Angkok. Par contre, il mentionne qu'à cette heure tardive (18h00), le poste doit être fermé. On décide d'y aller demain à la première heure et on appelle nos assurances à Montréal pour les informer du vol. Ils ont absolument besoin d'un rapport de police pour faire suivre le dossier à notre retour.

L'arnaque du rapport de police à Siem Reap


Le lendemain, visite de la police pour signaler le vol de nos biens. Ils nous reçoivent de façon très militaire.
- What is the problem sir?
- We got stolen in a bus between Pursat and Siem Reap yesterday. A camera and 200$…
- Who is the owner of the camera?
- Me (Alex)
- Please miss can you go outside?
Déjà là, on trouve ça bien ordinaire que la déclaration doit être faite au nom d'une personne, mais on suit les procédures locales.
- So why you come today if you got robbed a day ago?
- Cause the owner of the guesthouse told us that the police station would be closed
- What you want me to do now, it's too late
- Pardon me, we just got stolen and you can do nothing?
- You should had come yesterday, now I can't do nothing for you. Who I am gonna charge for this crime?
- I just want a report from the police for my insurance in Canada
- Many people try to get report from us, I can't do nothing for you
- What is your name and police number sir? I will tell my insurance that you don't want to help me (ça, il n'a pas aimé..,)
- Sit down sir (sur un ton élevé )
La porte, se ferme et un autre policier entre dans la pièce…Commence un peu à avoir peur!
- Tell us your story
Je leurs explique tout ce qu'on a écrit plus haut avec un peu de sueur sur le front. Ils semblent ne pas me croire et reforment constamment mes dires pour essayer de voir si je mens. Plus d'une heure avec eux, j'ai l'impression d'être un criminel quand c'est nous qui ont été volés…Un des policiers prend des notes sans toujours remplir de papiers officiels.
- So what you want me to do? If you want a report I have to incriminate someone and that would be the bus companies you travel with. (on avait fourni un ticket de bus) You understand that? If you lie about this, what will happen to you?
- I am not liying I just want a report to get my stuff cover…
- Sorry sir, we can do nothing
N'importe quoi cette police de merde! On rentre à la guesthouse où on explique tout ça à notre hôte. Il nous informe qu'ils veulent surement de l'argent en échange du rapport de police. Ok, et comment on introduit ça dans une conversation devant des agents de la paix au Cambodge? Il n'avait pas de réponse!
Retour au commissariat le lendemain pour essayer d'introduire dans un échange verbal une "proposition d'achat" sur un rapport de police.
- I told you I can do nothing for you
- If it's cost administrative fee to produce the report I can pay for that…(Il n'a pas mordu ou fait le con)
- I will try to contact the bus company and check if I can do something. I call you if the case is progressing. Wait sir,  if the police go check your room it's ok for you?
- No problems
Enfin, un avancement. Retour à la guesthouse et à peine arrivé deux policiers nous demandes au lobby…Ils viennent fouiller notre chambre!!! On monte avec eux. Ils rentrent dans notre chambre, regardent les tiroirs, nos sacs et sous les couvertures. Évidement, ils repartent en nous remerciant et en nous disant que l'enquête suit son cours.
Deux jours vont passer sans avoir de nouvelles. On demande à notre gentil proprio de faire un appel au poste puisqu'il peut parler Cambodgien avec eux. Ça commence à presser, on quitte demain pour Bangkok, fin du voyage. Ils lui disent les mêmes conneries, l'enquête progresse…Rendu le soir, on refait un appel et cette fois notre ami demande directement au policier si il veut de l'argent pour avoir le putain de rapport. Et bien oui! À partir de là, tout a déboulé: tuk-tuk jusqu'au poste de police, accueil du même policier devenu soudainement trop souriant, remise de 50$ US, rédaction et remise en main propre du papier officiel!
C'est ce qu'on appelle de la corruption…Avions-nous le choix. Pas trop non!
On voulait partager ça avec vous parce que c'est vraiment venu perturber nos 4 jours à  Siem Reap et on ne souhaite pas ça à personne. On nous a traité comme des criminelles pour au final obtenir un papier de façon illégale…Vraiment pas drôle celle là! Plus on y pense, il y avait certainement quelqu'un qui n'est jamais sortie du bus et qui en a profité pour nous voler en douce!

Corruption au Cambodge: Comment auriez-vous réagi face à cette situation?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexwood 949 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte